lundi 9 décembre 2019

Le chemin de Baphomet

LE CHEMIN DE BAPHOMET - ARNAUD NIKLAUS - NOTE : 2,5/5


Le chemin de Baphomet (French Edition) by [Niklaus, Arnaud]AutoEdition

Nouvelles, Fantastique, Horreur

"Après LES BRUMES DU LABYRINTHE (2013) et TERMINUS POUR L'HUMANITÉ (2018), découvrez le nouveau recueil de nouvelles Fantastique d'Arnaud Niklaus."









Le chemin de Baphomet est le premier recueil de nouvelles fantastiques d’Arnaud Niklaus au statut d’indépendant. Ce recueil compte 8 nouvelles avec des courtes et moins courtes.

Les thèmes sont variés, nous avons du fantastique (qui domine le recueil), mais également des nouvelles plus classiques et terre à terre de la vie quotidienne ou d’un évènement particulier. L’horreur, en revanche, est présent sur chacune d’entre elles. Adepte des nouvelles (tant à l’écriture, qu’à la lecture) je suis plutôt ravis de voir que les recueils ne se perdent pas et qu’ils en restent encore. Pour “Le chemin de Baphomet”, c’est un recueil que je place en demi-teinte. Nous avons du bon et du moins bon.

Tout d’abord, on sent la motivation de l’auteur qui souhaite nous faire frissonner, voir transpirer d’effroi - je pense notamment à Féérie qui possède un fort potentiel. Certains thèmes sont bien pensés et amenés de façons originale et intrigante dans leur ensemble. Nous avons différents personnages : un couple, une petite fille, une adolescente, une bande d’amis et collèges… Arnaud Niklaus ne s’arrête pas à un seul type de personnage et c’est un point intéressant. Malheureusement, leur manque de développement ne permet pas de s’immerger et d’avoir des sueurs froides. Comme dit plus haut, on ressent l’implication et la volonté de l’auteur, mais elle n’est pas suffisante. La sensation de faim est présente, car elles pourraient vraiment être excellentes, mais l’auteur ne pousse pas assez loin son suspense. C’est dommage.

De plus, il faudra faire attention aux fautes et aux mélanges de mots qui parfois peuvent gêner la lecture. Enfin, les répétitions sont présentes et lourdes.

En revanche, il est bon de constater qu’au fil des nouvelles qui s’enchaînent on sent clairement qu’Arnaud Niklaus gagne en confiance dans son style et l’écriture de ses nouvelles. Si les premières sont maladroites, celles du milieu sont (pour ma part) les plus intéressantes sur l’écriture, le déroulement et la finalité.
En bref, nous avons là un recueil de nouvelles qui offrent des thèmes intéressants et des idées qui pourraient exploser d’horreur. Malheureusement, leur manque de développement empêche de s’y plonger entièrement et laisse le lecteur sur sa faim.


Merci à Arnaud Niklaus pour sa confiance sur ce service presse.

Link,
Chroniqueuse

Aucun commentaire:

Publier un commentaire