mardi 10 septembre 2019

Tokyo Ghoul

TOKYO GHOUL



On parle aujourd’hui d’une série qui a bientôt 10 ans et qui est toujours aussi populaire : Tokyo Ghoul !


tokyoghoulLa petite histoire 

C’est à l’origine un manga écrit par Sui Ishida entre 2011 et 2014 pour 14 tomes publiés chez Glénat.

La première saison de l’animé, dont on parle aujourd’hui, est sorti en été 2014 et compte 12 épisodes. Elle est licenciée par Wakanim, @Anime et Netflix.

Le manga Tokyo Ghoul:re commencera en Octobre 2014 pour s’arrêter en 2018 après 16 tomes. Il est publié chez Glénat.

La saison 2 de l’anime : Tokyo Ghoul √A, sortira en 2015, pour 12 épisodes chez Wakanim, @Anime et Netflix.

L’anime Tokyo Ghoul:re sortira au printemps 2018, pour 12 épisodes chez Wakanim.

La saison 2 de Tokyo Ghoul:re sortira en hiver 2018, pour 12 épisodes chez Wakanim.

Un film LIVE est sorti en 2017 et un second : Tokyo Ghoul S sortira en 2019.

Personnages

Kaneki Ken est le héros de cette histoire. C’est un simple étudiant en littérature de 18 ans, fan de Sen Takatsuki. Il est plutôt timide et n’a pas vraiment d’ami en dehors d’Hideyoshi, son meilleur ami. C’est quelqu’un de calme qui aime son petit train train quotidien. Il a perdu ses deux parents pendant son enfance. Il aime passer du temps au café l’Antique, où il rencontrera Lize et Tôka. C’est quelqu’un de particulièrement gentil qui ne veut blesser personne et préfère prendre sur lui. Il a beaucoup de mal à s’adapter aux nouvelles situations.

Kamishiro Lize, surnommée la gloutonne est une jeune fille de 18 ans. Passionnée par la lecture, elle aime toutefois encore plus ses chasses en tant que goule. Elle se rapproche de Ken grâce à leur intérêt commun pour Sen Takatsuki. Elle est douce et gentille en général, mais peu très vite changer de personnalité. Elle est détestée par la plupart des autres goules.

Kirishima Tôka est un de mes personnages préférés. C’est une lycéenne de 16 ans qui travaille en tant que serveuse à l’Antique. C’est une fille froide et plutôt brutale qui cache de son mieux son côté tsundere. C’est une goule très puissante qui n’aspire qu’à la paix, même si elle engage souvent le combat sans trop réfléchir. Et si c’était elle la véritable héroïne de cette saison ? Orpheline, elle a une situation familiale assez compliquée...

Nishio Nishiki est un simple étudiant. S’il paraît sans cœur et sans vertu, il s’attache à sa petite amie humaine, ce qui fera de lui un personnage très intéressant à suivre.

Nagachika Hideyoshi est le meilleur ami de Ken. C’est un bon vivant toujours de bonne humeur qui aime mettre l’ambiance. Il est gentil et bien plus vif d’esprit que son meilleur ami. C’est quelqu’un d’agréable.

Amon Kôtarô est un inspecteur du CCG spécialisé dans les goules. Partenaire de Mado, c’est quelqu’un qui pousse la vertu à son paroxysme. Il n’est pas foncièrement méchant, mais ne voit les choses que de son point de vue et laisse souvent faire Mado sans réfléchir.

Mado Kureo est un inspecteur du CCG spécialisé dans la traque des goules. Collectionneur de quinque, c’est un psychopathe passé maître dans l’art du combat et de la provocation des goules. Il est extrêmement dangereux et cherche à massacrer toutes les goules qu’il croise. Il n’hésite pas à utiliser la torture physique et mentale. C’est un personnage très mystérieux et très intéressant.

Yoshimura Kuzen est le patron de l’Antique. C’est une vieille goule de niveau SSS qui n’hésite pas à recueillir les goules dans le besoin. C’est quelqu’un de naturellement bon et agréable, qui souhaite voir les humains et les goules vivre en harmonie.

Fueguchi Hinami est une jeune goule de 13 ans. Plutôt timide, elle s’intègre mal aux humains. Par contre, elle se lie très vite d’amitié avec Ken et Tôka, qui l’a prennent vite sous leurs ailes.

Il y a beaucoup de personnages dans cet animé. Certains sont très intéressants et proches de la démence, d’autres sont plus classiques et orientés dans la vertu. Le spectre de personnage est très large et c’est ce qui fait le “charme” de cette série.

Scénario 

Ken est un simple humain, tout ce qu’il y a de plus normal. L’histoire commence le jour où il fait la connaissance de Lize, une passionné de Sen Takatsuki. Ils se donnent rendez-vous pour partager leur passion et la journée se passe plutôt bien. Quand vient le soir, Lize demande à Ken de la raccompagner. Mais alors qu’ils sans dans une ruelle sombre, Lize montre sa véritable forme à Ken et tente de le manger. Alors qu’elle est sur le point de le tuer, des poutrelles métalliques tombent d’un chantier des environs, les écrasant tous les deux. Quand Ken se réveille, il est dans un hôpital et semble aller à peu près bien. Mais il apprend que mortellement blessé, le chirurgien a décidé de lui greffer les organes de Lize, une goule, faisant de lui une goule borgne. Il découvre l’enfer que devient petit à petit sa vie, car son corps ne supporte plus que deux aliments : le café et la viande humaine. Malgré l’aide de l’Antique, Ken parviendra-t-il à accepter sa nouvelle condition ?

Le fait que Ken soit une goule borgne semble attirer l’attention et remuer les bas fonds des quartiers des alentours… Ken et ses amis parviendront-ils à survivre aux phénomènes vicieux qui les guettes ?

Ce scénario se présente sous plusieurs plans. Le premier est bien entendu celui de Ken, qui encombrera une bonne partie de l’anime. Il est au début très intéressant, car il parvient à bien retransmettre la confusion de Ken et son mal être de n’être ni un humain, ni une goule. La seconde partie du scénario met en scène une grande guerre du CCG contre les goules et la révolte de certaine d’entre elles, de façon plus ou moins organisée. Cette partie est particulièrement intéressante, d’autant plus qu’elle est le prétexte parfait pour faire apparaître de véritables monstres, tant d’un côté que de l’autre. Le scénario est très bon dans sa globalité, même si je reparlerais de certains détails.

Graphisme 

La dessus, je n’ai pas grand chose à dire. Le niveau graphique est très bon, même pour son année de production. Le design des personnages est bien pensé, les scènes d’actions envoient du lourd et les trames de fond sont très travaillées. La qualité se maintient tout le long de l’anime.

Les OST sont très bons et donnent une atmosphère pesante à l’histoire. L’opening : Unravel de TK (avec le groupe Ling tosite sigure) donne un rendu musicale et graphique absolument énorme. C’est tout simplement un des meilleurs opening que j’ai vu.

Point noir 

Premièrement, parlons du plan sur Ken. Si il a la légitimité d’occuper une place importante dans l’anime, il dévie pendant un certain temps sur les autres goules et leur société. Et alors qu’on souhaite en apprendre plus, on retourne sur Ken et son déni de lui-même, le tout sans aucun élément nouveau…

On en déduit un problème de rythme, ce qui se conclue par un premier épisode excellent, un développement parfois longué, voire ennuyant autour du personnage de Ken en état de déprime et enfin, un dernier épisode particulièrement bon. C’est dommage que l’animé reste fixé sur Ken alors qu’il y avait encore énormément de chose à raconter pour faire respirer l’histoire.

Enfin, la version Netflix censure les scènes gores des combats… Ça casse un peu les combats, c’est dommage.

Conclusion

J’ai beaucoup aimé Tokyo Ghoul. Si les premiers et derniers épisodes sont tout simplement divins, j’ai eu du mal à accrocher à certains épisodes, trop “déprime” à mon goût. C’est un très bon seinen qui promet une saison à suivre particulièrement bonne. Je conseille cet animé aux fans de seinen gore.

Inconnu Day,
Chroniqueur

Aucun commentaire:

Publier un commentaire