lundi 23 septembre 2019

Noirs démons : Tout ce qui brûle

NOIRS DÉMONS, T. 1 : TOUT CE QUI BRÛLE - SUZANNE WRIGHT - NOTE : 2,5/5



Editions Bragelonne - Milady

Urban Fantasy/Bit-lit

ISBN : 9782811227418

Prix : 3€99 (Promo broché)

"Membre d’un repaire de démons mineur, Harper Wallis mène une vie plutôt simple – si l’on ne tient pas compte de sa famille haute en couleur. Tout bascule lorsqu’elle découvre que son ancre, le seul démon capable de l’arrêter lorsqu’elle laisse libre cours à sa rage, est Knox, l’un des démons les plus puissants au monde.
Knox est bien décidé à l’obliger à admettre qu’ils sont liés – et à l’entraîner dans son lit. Il est prêt à tout pour la garder auprès de lui et la protéger contre ceux qui voudraient l’utiliser contre lui. Harper n’est pas sûre de vouloir l’un ou l’autre, mais elle n’est pas pour autant du genre à battre en retraite lorsque le danger rôde, que la menace pèse sur elle... ou sur lui. "




Je l'avoue, c'est la promotion qui m'a d'abord interpellée. Puis, je me suis intéressée au résumé, qui semblait prometteur, bien que prévisible. Mais j'aime bien de temps en temps ce genre de lecture, c'est sympa, souvent bourré d'action et de créatures aussi dangereuses que sexy... Eh bien, je viens de finir ma lecture, et malheureusement, je regrette mon achat...

Je ne sais même pas par où commencer tellement il y a de choses à dire sur ce livre. D'abord, l'intrigue. Je m'attendais à plus de complots, de mystères, de suspense, hélas, on tourne vite en rond.

Harper Wallis est une créature peu commune, abandonnée par sa mère, élevée par un père par très attentionné, et dotée de pouvoirs défensifs plutôt violents. Bientôt, elle se retrouve mêlée aux histoires d'un certain Knox, démon méga surpuissant, qui ne pense qu'à la baiser... Hum, à la séduire. Parce qu'elle est sexy, rebelle, et qu'elle est peut-être sa moitié (je n'en dirais plus sur ce point pour ne pas vous gâcher votre lecture). Indépendante, notre Harper va lutter... durant trois ou quatre chapitres, avant de se laisser faire. Wouah, quelle dure à cuire ! C'est simple, j'ai trouvé cette héroïne passive, naïve, sans répondant. Ah oui, elle répète (trèèès) souvent "Enfoiré", mais bon, ça n'empêche pas Knox de faire ce qu'il veut d'elle. Parlons de Knox, tiens. Si on enlève son petit côté démoniaque, il n'est pas différent de tout ces personnages friqués, dominants et dénués de tout sentiments qu'on a l'habitude de trouver dans pas mal de livres "érotiques". Lui, il pense qu'à la chose, comme il dit si bien, et à contrôler toute la vie d'Harper. Son boulot, ses fringues, l'endroit où elle doit dormir, ce qu'elle doit éprouver, quand elle doit jouir aussi (il est fort, ce type). Et bien sûr, Harper devient très rapidement une chose fragile, qui fait semblant de lutter de temps en temps, et surtout ! qui ne veut pas qu'on lui offre de cadeaux,  ni qu'on fête son anniversaire, etc... Ouais, que d'originalité dans tout ça. 

Derrière, on a notre petite élection de démons, lesquels se demandent si un Monarque ne serait pas la solution pour faire régner l'ordre et protéger les plus faibles. Bien sûr, tout ça n'est qu'un décor derrière la "romance" entre Harper et Knox. Evidemment, toutes les démones veulent Knox, et tous les démons ou presque fantasment sur l’héroïne... Et comme notre super démon est possessif, forcément, ça entraîne quelques petites disputes, et pas mal de galipettes. Ah ça, les scènes de sexe, il y en a ! Répétitives, qui n'apportent rien à l'histoire, sinon à nous confirmer qu'Harper est bien la chose de Knox. Vous l'aurez compris, son charme n'a pas opéré sur moi, loin de là. Sans oublier les incohérences, les contradictions, les réactions incompréhensibles des personnages, et j'en passe. 

Pour finir, j'ai beau aimé les romans écrits à la troisième personne, j'ai trouvé que la plume de l'auteur manquait de fluidité. Certaines phrases sont mal construites, on a du mal à suivre certaines scènes d'action (certes, elles sont pas nombreuses).

J'aime la bit lit et son côté divertissant/pas prise de tête. Mais ça ne fonctionne pas pour ce roman. En fait, j'ai comme l'impression que dès qu'on parle de démons, on tombe vite dans les clichés habituels : orgueil, sexe et soumission. Par respect pour l'auteur, je donne la moyenne à ce livre, mais il est clair que je ne poursuivrais pas avec le second tome. 


Lucille,
Chroniqueuse.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire