jeudi 14 mars 2019

Vert-de-Lierre

VERT-DE-LIERRE - LOUISE LE BARS - NOTE : 5/5


Vert-de-Lierre par [Le Bars, Louise]Editions Noir d'Absinthe

Fantastique

Prix : 4€99 (ebook)/ 13€ (broché)

"Olivier Moreau, écrivain délaissé par la Muse, retourne dans le village de sa Grand-Mère, récemment décédée, pour mettre de l’ordre dans ses affaires comme dans son esprit. Il y renoue avec les souvenirs de son enfance, et redécouvre un étrange personnage de conte populaire local surnommé le Vert-de-Lierre, cet antique vampire végétal qui le fascinait enfant. Cet intérêt va déclencher des visions et cauchemars chez l'écrivain en mal d'imaginaire ainsi que la rencontre de deux femmes tout aussi intrigantes l'une que l'autre.

À quel prix Olivier retrouvera-t-il sa muse ?"





Je tiens en  premier à remercier les Editions Noir d'Absinthe pour leur confiance. Comme toujours, la couverture est absolument magnifique, et je pense même qu'elle fait partie de mes préférées. Bravo à l'illustratrice qui a su parfaitement retranscrire l'ambiance de ce roman. Un roman qui est d'ailleurs un vrai coup de cœur pour moi.

Olivier est un écrivain à succès : ses polars ont su séduire de nombreux lecteurs, c'est pourquoi son éditeur l'encourage à poursuivre sur cette voie, et vite. Hélas Olivier manque d'inspiration, et peine  du coup à démarrer l'écriture d'un nouveau roman... Entre temps, il apprend le décès de sa grand mère. Il décide alors de prendre quelques semaines de 'vacances' dans son village natale, où il espère trouver des idées pour son prochain livre. Le jeune écrivain se remémore alors les histoires que lui racontait autrefois sa grand mère, et plus particulièrement celle concernant une créature peu commune : Le Vert-de-Lierre. Le souvenir de cette légende le pousse à interroger les villageois, mais ces derniers s'intéressent peu à cette vieille histoire destinée à effrayer les enfants. En revanche, la mystérieuse 'Dame Anglaise' qui vit à l'autre bout de la ville est un sujet qui les préoccupe tous : beaucoup de rumeurs circulent à son sujet, et certains n'hésitent pas à la qualifier de folle, ou de sorcière ! Mais leurs avertissements ne suffisent pas à effrayer Olivier, qui va tout faire pour la rencontrer...

La plume de l'auteur est vraiment le point fort de ce roman ! Douce, envoûtante, poétique, les mots défilent et on se surprend à les savourer, comme une douce mélodie qui nous bercerait pendant notre lecture. Les pages défilent vite, même trop vite tant on veut prendre le temps d'apprécier chaque chapitre, chaque découverte, chaque nouveau mystère. L'auteur parvient sans difficulté à nous emporter dans un récit sombre, gothique, passionné. Le rythme est lent, le suspense s'installe progressivement, l'action n'est pas omniprésente, et si au départ je pensais que cela finirait par me déranger, ce fut au contraire très agréable.

Au départ, nous suivons les pensées d'Oliver, l'écrivain atteint du syndrome de la page blanche. Je me suis très rapidement identifiée à lui. J'ai partagé ses doutes, son agacement quand son éditeur n'hésite pas à lui mettre la pression pour qu'il ponde un autre polar sans se soucier des ses désirs, sa curiosité lorsque Rose est entrée dans sa vie. Ou plutôt, lorsqu'il est entré dans la sienne...
Sans rentrer dans les détails pour ne pas vous spoiler, cette rencontre va conduire Olivier à découvrir le roman inachevé de cette belle et mystérieuse jeune femme. On alterne donc entre le point de vue d'Olivier, qui continue ses petites recherches et se passionne pour sa muse aux cheveux roux, et le roman de sa nouvelle 'amie'.

Nous apprenons alors à connaître l'héroïne du récit de Rose, une jeune paysanne forcée d'épouser un  rustre qu'elle déteste. Sa soif de liberté la guidera finalement vers des chemins plus tortueux, où la Mort et la Nature ne cesseront de la poursuivre sous la forme d'une créature végétale... Amour, chagrin, désir : l'univers de ce roman est aussi beau que cruel, et c'est ce que j'ai adoré ! Au final, j'ai presque fini par oublier le personnage d'Olivier. Je ne souhaitais qu'une chose : découvrir les aventures de cette femme, comprendre ce qu'il lui été arrivé, la soutenir aussi à certains moments, et ce malgré ses actes... Je me suis perdue, comme Olivier, j'assemblais des pièces du puzzle en pensant deviner l'intrigue, puis réalisai avec surprise que la créature de ce roman me dupait moi aussi. Alors, j'émettais de nouvelles hypothèses jusqu'au final, que j'ai pressenti sans pour autant que cela ait gâché ma lecture. Bien au contraire ! L'histoire continue, la légende n'a pas de fin... C'est tout simplement parfait.

Je ne peux vous en dire plus, si ce n'est que je vais avoir bien du mal à trouver une prochaine lecture qui me passionne autant !

Lucille,
Chroniqueuse

2 commentaires: