samedi 30 mars 2019

L'île des disparus : La fille de l'eau

L’ÎLE DES DISPARUS, T.1 : LA FILLE DE L'EAU - CAMILLA ET VIVECA STEN - 
NOTE : 4/5


Résultat de recherche d'images pour "L’ÎLE DES DISPARUS, T.1 : LA FILLE DE L'EAU"Editions Michel Lafon

Fantastique, Policier, Mythologique, Mystérieux

ISBN : 979 10 224 0329 0

Prix : 7€ (Pocket)


"Des gens disparaissent en mer sans laisser de trace, d’étranges ombres dansent entre les arbres : un automne mystérieux est tombé sur l’île d’Harö, au large de l’archipel de Stockholm.
La timide Tuva a toujours su qu’elle n’était pas comme les autres. Lorsque l’un de ses camarades s’évapore à son tour, elle part à sa recherche et embarque pour une extraordinaire aventure peuplée de légendes marines et de créatures mythologiques. Elle ne sait pas encore qu’elle seule peut sauver les habitants de l’île..."




Aujourd'hui, je suis ravie de vous parler du roman L'île des disparus, écrit par Viveca et Camilla Sten, une mère et sa fille. Le titre ainsi que la sublime couverture ont attirés mon regard. Tous deux énigmatiques, les auteures ont bien respecté les horizons d'attentes que je me suis faite et m'ont même portées plus loin.

À travers ce roman, nous suivons les aventures de la jeune Tuva dont le monde qu'elle pensait si solide sous ses pieds s'effrite peu à peu, lui faisait découvrir des choses sur elle-même et ce qui l'entoure.

C'est un très bon livre ! Dès que j'ai commencé la lecture, je n'ai pas su lâcher le roman et l'ai lu en un après midi. Il est assez rapide à lire, pour quelques heures d'évasion.
L'histoire se déroule sur une île, ce qui permet au lecteur de se familiariser avec quelque chose qui lui est inconnu, c'est une idée très originale. J'ai été très surprise de constater la présence de nombreux éléments dit « moderne » comme le téléphone portable. L'île étant pour moi un lieu presque loin de toute informatisation, un lieu isolé, loin de tout. Mais cette découverte m'a permit une plus grande proximité avec l'histoire.

Le lecteur arrive facilement à imaginer les lieux, et les prénoms différents de ceux qu'on a l'habitude d'entendre apportent un côté exotique à l'histoire.

En ce qui concerne les personnages, ceux-ci sont attachants ou détestables, en fonction de leurs rôles. Ils sont profonds, par exemple, nous ressentons la détresse de Tuva lors des fausses accusations. J'imaginais même ma réaction assez sanguine si j'étais accusée à sa place.
Les personnages ont 12 ans et leur âge correspond à leurs façons d'être et de penser même si j'avais quelques tendances à les vieillir malgré tout.

En ce qui concerne l'intrigue, on comprend dès le début les liens amicaux puis presque amoureux que vont entretenir Tuva et Rasmus. L'histoire est bien construite, le lecteur sait ce qui va arriver, pourtant, il évolue avec les personnages, découvre les liens qui se créent comme s'il ne s'y attendait pas.

Une chose qui m'a marqué, c'est le personnage d'Axel. Celui-ci est décrit et on apprend de nombreuses choses sur lui, comme si il allait rester et faire partie de l'aventure alors qu'il n'est qu'un simple élément perturbateur. Cela permet au lecteur de ne pas l'oublier et même de ressentir de la tristesse à son égard.
Le récit est entremêlé avec des histoires et croyances locales, cela donne presque du crédit à tout ça. Le lecteur accepte le jeu et y crois. J'ai beaucoup aimé cette nouvelle vision des choses, vu depuis les yeux des habitants de l'île.

Bien sûr, ce récit a peut-être des fondations réalistes mais des créatures imaginaires font leurs entrées. Celles-ci sont bien amenés, les nouvelles races sont expliquées avec détails, et le lecteur a accès en profondeur au récit de leurs origines.

A la fin, la plupart des choses prennent un sens mais certaines laissent présager une suite.
Ce roman permet de quitter le quotidien tout en restant dans notre monde. Il nous donne envie que la magie existe et de pouvoir vivre nous aussi de tels aventures. Le lecteur est donc inclu au récit, notamment par le fait que celui-ci soit raconté à la première personne.

Les auteures défendent en arrière plan l'environnement, montrant l'homme comme tueurs de la nature et des créatures magiques par la pollution. C'est donc un texte plongé dans les questionnements actuels.

C'est dans tous les cas un très bon livre que je recommande. Une bonne histoire pour quiconque rêve de s'évader le temps de quelques heures.

Olivia,
Chroniqueuse

Aucun commentaire:

Publier un commentaire