vendredi 29 mars 2019

Chobits

CHOBITS, T.1 - CLAMP -


chobits1Editions Pika

Shôjo

ISBN : 978-2845991989


"Hideki Motosuwa, étudiant recalé, trouve un ordinateur personnel gisant au milieu des poubelles. Nommée Tchii, celle-ci ne contient aucun logiciel, et semble n'avoir acune utilité. Dans un monde où les ordinateurs ont une forme humaine, Clamp, nous offre un premier volume d'une comédie sentimentale servie par un graphisme somptueux."







La petite histoire 

C’est un manga écrit par CLAMP entre 2001 et 2002 pour un total de 8 tomes publiés en France par Pika.

L’adaptation animée de 26 épisodes et 1 épisode spécial est sorti en 2002 et est licenciée par Kaze.

Personnages

Hideki Motosuwa est le héros de cette histoire. C’est un simple étudiant sans le sou qui travail dans un restaurant pour payer son loyer. Pas particulièrement intelligent ou cultivé, il aimerait être comme tout le monde et se payer les dernières choses à la mode. C’est quelqu’un de très gentil qui s’entend avec tout le monde et aide naturellement son prochain. Il s’attachera très vite à Tchii. Son meilleur ami est Shimbo Hiromu.

Tchii est le personnage central de cette histoire. C’est un ordinateur à forme humaine trouvé par Hideki dans une poubelle. C’est un modèle surpuissant, mais qui ne contient pas d’OS et dont les données sont protégées. Elle apprend au fur et à mesure en observant son nouveau propriétaire. On ignore énormément de son passé, comme de son identité. C’est un personnage terriblement attachant et incroyablement moe.

Shimbo Hiromu est le meilleur ami d’Hideki. Malgré son esprit un peu pervers et espiègle, il ne s’arrête devant rien pour aider son ami. Il a de bonnes connaissances de bases en ordinateur et possède quelques relations dans le domaine.

Minoru est un des amis de Shimbo. Il est très jeune, mais est déjà un spécialiste reconnu dans le domaine de l’informatique et des ordinateurs à forme humaine. Il est la seule piste d’Hideki pour comprendre d’où vient Tchii.

Scénario

Un soir, alors qu’il rentre de son travail, Hideki tombe sur un ordinateur dans les poubelles. Il l’a ramène chez lui et trouve tant bien que mal comment l’allumer. Mais à sa grande surprise, celle-ci ne sait rien faire d’autre que dire “Tchii”, d’où son nom. Non seulement notre héros a beaucoup de mal à la considérer comme un ordinateur, mais il cherche désespérément un moyen de la faire fonctionner correctement. Mais même son ami Shimbo échouera… Qui est donc Tchii ? Pourquoi s’est elle retrouvé dans une poubelle ? Quelle est sa véritable identité ?

Le scénario de ce premier tome semble assez faiblard. Toutefois, il pose des bases solides autour du personnage de Tchii et du mystère qui l’entoure, d’autant que cette dernière n’en est que plus Kawaii et Moe.

Comme dans la plupart des œuvres de CLAMP, on trouve un double sens très profond dans ce manga. Derrière une œuvre légère un peu ecchi se trouve en faite une remarque profonde sur la société japonaise et la place grandissante des ordinateurs dans la société. On y trouve également une vision très intéressante des rois du numérique japonais : les Otaku et Hikikomori. C’est vraiment très intéressant quand on prend le temps de voir au dessus de l’histoire.

Graphisme

Comme on pouvait s’y attendre de la part de CLAMP, c’est de l’excellent travail. Le niveau graphique est excellent et d’une propreté étonnante. Le design des ordinateurs est très bien pensée, notamment celui de Tchii qui amplifie encore son côté Moe. En revanche, en dehors de Minoru, les personnages masculins ne sont pas très originaux. Les figurants sont très bien représentés. Les trames de fond ne sont pas très présentes, mais elles sont de très bonne qualité et d’une grande précision. Les scènes de ecchi sont très bien pensées et joue beaucoup sur le côté “machine” de Tchii. Après tout, en quoi peloter une machine peut être érotique ? Il y a beaucoup de scène de comédie romantique, même si on sent dans la vision des scènes qu’il y a quelque chose de beaucoup plus profond qui nous attend.

Petit plus  La couverture est à la fois belle et originale. Les deux pages et l’illustration couleur sont vraiment exceptionnelles et bluffantes.

Point noir

Je peux comprendre que ceux qui espèrent entrer vite dans le vif du sujet s’ennuient un peu dans ce premier tome de présentation et d’amorce de l’histoire.

Le côté ecchi est assez cru, dépassant largement le stade “avancé”. Ce manga risque de déplaire aux anti-ecchi malgré sa profondeur.

Conclusion 

J’ai beaucoup aimé Chobits. C’est un manga très profond, très bien dessiné et aux personnages très attachants. Toutefois, je pense que ce tome ne se suffit pas à lui-même et qu’il faut avoir la suite de l’histoire pour ne pas être frustré. Je conseille ce manga aux fans de CLAMP, de ecchi nostalgique et qui s’intéressent à la place de la machine dans l’avenir de l’humain.

Inconnu Day,
Chroniqueur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire