lundi 11 février 2019

Black Butler


blackbutler1

BLACK BUTLER - YANA TOBOSO 


On s’attaque aujourd’hui à un des grands succès de ces dernières années : Black Butler !

La petite histoire

C’est à l’origine un manga écrit par Yana Toboso depuis 2006 et qui compte à ce jour 27 tomes au japon. 26 sont d'ores et déjà publiés par Kana.

Il ne faudra attendre que deux ans pour que le succès du manga soit suffisant à la production d’un animé : Black Butler (dont nous parlons aujourd’hui). Il y a 24 épisodes, plus 1'OAV, sortis entre Octobre 2008 et Mars 2009 et licenciés et/ou diffusés par Kana, ADN et Netflix.

Deux ans plus tard, c’est au tour de la saison 2 de paraître : Black Butler II. Il y aura 12 épisodes et 6 OAV.

En 2014, la série s’offre un film LIVE de 119 minutes, mais celui-ci ne semble pas avoir marqué les esprits…

L’été de la même année, c’est au tour de la troisième saison animé de sortir : Black Butler : Book of Circus, suivit de peu par les 2 OAV Black Butler : Book of Murder. Ils sont tous deux licenciés par Kana et Netflix.

Enfin, la série s’est offert son premier film anime en Janvier 2017 : Black Butler : Book of the Atlantic. Il est licencié par Kana et a été diffusé sur J-ONE.

Cette série est aussi connu sous le nom Kuroshitsuji, soit le majordome noir en français.

A l’origine, ce manga devait être un Yaoi, comme son auteur en a déjà fait plusieurs avant cette histoire. Toutefois, quand l’éditeur a vue le succès potentiel de l’œuvre, il a demandé à l’auteur de changer ses plans pour éviter la perte de clientèle. On retrouve toutefois beaucoup de côté inspiré directement du style de base de l’auteur.

Personnages

Ciel Phantomhive est le héros de cette histoire. Il a 12 ans, mais il a déjà perdu ses parents et fondé toute son existence autour de la vengeance. Il est de nature froide et distante. Il est sous les ordres de la reine d’Angleterre. Il est fiancé à Elizabeth Midford, mais il a beaucoup de mal à supporter son énergie. C’est quelqu’un d’incroyablement intelligent et mature pour son âge. Il est le patron de l’entreprise de fabrication de jouet “Phantom”, ce qui fait sa fortune.

Sebastian Michaelis est un démon aux ordres de Ciel. Il est devenu par extension son majordome et homme à tout faire. Sebastian est doué dans tous les domaines, ce qui ne l’a pas empêché de recruter quelques bras en plus pour s’occuper du manoir. Il a pour objectif d’aider Ciel à atteindre son objectif, après quoi il pourra prendre son âme. Il semble avoir un lourd passé. C’est quelqu’un de très calme et d’au final plutôt cynique. Il est très intelligent et mène souvent son maître par le bout du nez. Il se bat avec de simples couteaux. Si il y a énormément de délires au niveau de la sexualité de Sebastian, l’animé nous montre qu’il est loin d’être insensible à la beauté féminine.

Mey-Rin/May Linn est la femme de chambre du manoir Phantomhive. C’est une fille enjouée, toujours de bonne humeur et très motivée par son travail. Elle est amoureuse, ou tout du moins particulièrement attirée par Sebastian. C’est quelqu’un de très très maladroit et étourdie.

Baldroy, ou Bard, est le cuisinier des Phantomhive. Il a tout de fois une cuisine un peu “explosive”, ce qui explique que Sebastian prenne souvent le relais. Bard est un des seuls à ne pas aduler le majordome. Il a un fort caractère, mais il est toujours volontaire.

Finnian, ou Finny, est le jardinier de la famille. Il n’a tout de fois aucun talent dans son métier, loin de là. C’est un personnage toujours de bonne humeur et particulièrement enthousiaste dans tout ce qu’il fait. Il tombe facilement amoureux et est très affectueux.

Tanaka est le maître d’hôtel de la maison Phantomhive depuis très longtemps. Particulièrement calme, il passe le plus claire de son temps à boire du thé sans réagir. Il redevient lui-même que quelques secondes, après quoi il redevient amorphe. C’est un personnage très intéressant.

Undertaker est un personnage extrêmement mystérieux et excentrique qui travail comme fossoyeur. Il porte un intérêt particulier à Ciel et Sebastian. C’est un de mes personnages préférés.

Elizabeth Midford est la fiancée de Ciel. Surnommé Liz ou Lizzie, c’est une fille joyeuse, vivante et énergique qui chamboule tout sur son passage. Il s’inquiète sincèrement pour Ciel pour qui elle a énormément d’affection. C’est un personnage énervant, mais très attachant.

Grell Sutcliff est le majordome de Madame Red. C’est quelqu’un de très nerveux et de particulièrement mauvais dans son travail. Il cache une personnalité de prédateur gai et d’agressif compulsif. Il apporte beaucoup d’aspect comique à cet animé.

Lau est un chinois en affaire en Angleterre. C’est quelqu’un de très mystérieux qui aime s’occuper des affaires des autres. Il est plongé dans des affaires douteuses. C’est quelqu’un de très intelligent et un excellent calculateur.

Voilà pour nos personnages, vous découvrirez les autres vous même. Premièrement, je tiens à préciser qu’à part Grell Sutcliff, aucun personnage n’est gai. Ensuite, je suis particulièrement étonné que nos personnages aient presque tous un double visage, ce qui sème une certaine incertitude constante dans l’œuvre. Il y a également beaucoup d’excentriques, ce qui ne rend l’histoire que plus comique et intéressante.

Scénario 

Nous sommes au XIXème siècle, en pleine époque Victorienne. A Londres, un jeune noble nommé Ciel Phantomhive dirige les cendres de sa famille grâce à son majordome d’exception. Plusieurs années auparavant, il a vu son manoir brûlé et ses parents tués, avant d’être capturé et torturé. Sauvé par son désir de vengeance, il ne vit plus que pour se venger, grâce à l’aide de Sebastian. Il s’est remis sous les ordres de la reine, qui lui confie des missions toujours plus étranges, des quelques meurtres de trottoirs aux disparitions massives. Les événements se précipitent et s’accélèrent. Ciel parviendra-t-il à accomplir sa vengeance ? Qui tire donc les ficelles depuis toutes ses années ?

Le début de l’histoire varie entre une dynamique de mystères à la Holmes (dont on capte un bon nombre références) et des épisodes plus comiques. Puis nous sombrons dans un mixte entre une explication du passée et une quête pour trouver le responsable. Le scénario est bien pensé, même si on est loin du côté mystère de Hyouka. L’évolution de l’histoire est certes un peu rapide, mais loin d’être dénuée de sens.

Les relations entre nos personnages sont très intéressantes, notamment celles entre Ciel et Sebastian. Nous sommes dans un criant exemple de Uke et Seme (les fans de yaoi et autres Fujoshi verront de quoi je parle), même si les rôles s’inversent souvent. Qui aura le dessus ?

Graphisme

Le niveau général de l’œuvre est correct pour son époque. Le design général et celui des personnages est vraiment bien pensé. J’avoue que j’aime beaucoup le côté époque victorienne dont beaucoup de japonais sont très friands. Les scènes sont bien pensées, qu’elles soient comiques ou plus sérieuses. Graphiquement, on ne dépasse jamais du point de vue yaoi le stade de la simple référence, même si celles-ci sont parfois poussées assez loin.

Les deux openings, ainsi que les OST sont très bien pensés et en parfaite harmonie avec l’histoire.

Point noir 

Le premier et le plus flagrant : ceux qui ne supporte pas la moindre allusion au yaoi ne supporteront pas cette œuvre.

Ensuite, les quelques utilisations de la technologie 3D sont vraiment horribles ! Le choix de leur emplacement est bon, mais leur intégration fait mal aux yeux.

Enfin, les combats ne sont franchement pas terrible pour le potentiel des personnages. Je suis vraiment dessus par le côté shonen totalement inexistant de l’animé.

Conclusion 

J’ai apprécié Black Butler. C’est un très bon anime orienté mystère, époque victorienne et créature de la nuit. Je le conseille aux Fujoshi, aux fans de cette époque, ainsi qu’à ceux qui supportent bien les allusions yaoi.

Inconnu Day,
Chroniqueur




Aucun commentaire:

Publier un commentaire