lundi 10 décembre 2018

Wild Crows

WILD CROWS 


Blandine P.Martin 




Résumé 

"Suite au décès de sa mère, Joe hérite d’un courrier lui dévoilant le nom de son père biologique, ainsi que l’endroit où il vit. Esseulée, et démunie face à son deuil, la jeune infirmière décide de tout plaquer pour partir en quête de ce père inconnu, un certain Jerry Welsh, propriétaire d’un bar et dirigeant d’un club de moto en Californie. Surpris de découvrir l’existence de sa fille de 27 ans, Jerry accepte malgré tout de lui donner sa chance, et lui fait une place dans son monde à lui, mais aussi dans sa famille : celle de sang, comme celle de cœur. Joe découvre la véritable identité du club. Plus que des passionnés de motos, ces hommes forment un véritable gang ayant la main mise sur toutes sortes d’économies parallèles.Novice dans ce milieu, Joe s’apprête à mettre les pieds dans un univers dont on ne ressort pas indemne. "



Le visuel 

Les couvertures sont juste magnifiques, et je vais en profiter pour glisser ici que l’auteur les fait elle-même. L’ambiance est annoncée, chacune d’elle correspond bien à chaque tome. J’en ai déjà 2 en broché, il me tarde de tous les avoir.

Le contexte 

L’autrice a créé tout un univers de Bikers, aux USA, à Monty Valley. Elle a créé son monde, ses valeurs, ses embûches, et elle l’a vraiment bien fait. Elle nous plonge dans une ambiance, un milieu, une famille…

Les personnages 

On suit avant tout Joe lors de sa rencontre avec son père Jerry.
Joe est une jeune femme qui décide de tout plaquer pour retrouver son père. Elle vient de perdre sa mère, elle déménage, elle découvre un nouvel univers, une nouvelle famille, une nouvelle façon de vivre…
Elle lie des amitiés, elle apprend à connaître ses origines et j’en passe.
Le personnage évolue tout au long de la saga. Joe s’endurcie, prend ses marques et trace sa voie. Cela se fait tout au long de la série, par étape, plus ou moins brutales pour notre jeune héroïne, mais d’une façon que j’ai trouvé logique, prenante, haletante.
C’est un peu comme si vous prenez des nouvelles d’une amie. On veut savoir ce qui lui arrive après.

Jerry lui, tombe un peu des nues. Il ne savait pas qu’il avait une fille et a entre-temps fait sa vie. Il a une femme, un fils, un bar, un garage, et il est à la tête d’un groupe de Bikers… Il accueille sa fille et lui fait une place dans son monde.

Casey : le fils de Jerry, donc le demi-frère de Joe. C’est mon personnage préféré. #teamcasey. Il est jeune, un peu fougueux, mais il grandit petit à petit.

Mona : La femme de Jerry. Elle a un rôle important pour moi dans cette saga. Elle pourrait repousser Joe, mais elle ne le fait pas. Elle lui laisse se glisser dans sa vie, lui ouvre parfois les bras mais sait aussi lui dire ses quatre vérités. Elle est un pilier pour son mari et pour le groupe. Un personnage non négligeable et qui apporte beaucoup.

Ash : Un gros nounours, qui sort parfois les griffes. Personnellement, je préfère les hommes moins âgés, même dans les romans, mais il est loyal, touchant (j’aime bien ce mot je crois lol), fort, mais non sans faille.

Il y a aussi, la sœur de Ash, des enfants, des méchants, un chérif… tant et tant encore que ça serait trop long pour moi de tout vous raconter, et que je risquerais de vous spoiler.

La narration 

Nous avons ici affaire à une pluri-narration, ce que j’adore, mais elle est assez unique. Il y a plusieurs personnages qui vont nous raconter l’histoire, mais d’habitude, dans ces cas-là, il s’agit du couple principal du roman. Or l’autrice fait appel à d’autres points de vue, mais qui sont logiques, quand on y réfléchit. Le résultat donne une histoire complète. C’est quelque chose que je n’avais encore jamais rencontré, et qui m’a beaucoup plus. Pour moi, cela donne un côté plus mature à l’histoire.

La romance 

Car oui, cette saga est tout de même classée en romance.
Et il y en a. Plusieurs même, si on analyse la saga dans sa globalité. Mais si on se centre sur la romance principale, elle prend son temps, elle est logique, légitime, vraiment belle, unique, elle sort des sentiers battus, et elle est tellement touchante. Je dois avouer que dans certains tomes, je ne l’ai pas trouvé assez présente. Mais avec le recul, en ayant fini toute la saga, tout s’éclaire, et je suis rassasiée en fin de compte.
Pour le reste, certains couples sont déjà existants, certains se font, d’autres se défont, mais tout se tient, tout nous coupe le souffle et nous donne envie d’aller plus loin.

Les valeurs 
Blandine nous parle ici de famille, de loyauté, de respect, d’amour, d’amitié, de persévérance, de soutient…
Elle parle de choix et de conséquences, de l’équilibre – pas toujours préservé – entre le bien et le mal.
En fait, elle parle de tellement de choses qu’il vaut mieux que vous les découvriez par vous-même J

Les difficultés

N’oublions pas que nous sommes tout de même dans un monde de Bikers, donc assez sombre.
On m’a demandé, dans mon entourage, si cela ne paraissait pas trop exagéré. Alors je ne suis jamais allée aux U.S.A et je ne suis pas incollable sur le sujet, mais pour avoir lu plusieurs sagas, je trouve celle-là bien ficelée. Je sais aussi que l’autrice s’est, elle, appliquée à faire des recherches.
Ce monde amène le côté sombre de la saga. Les personnages en voient des vertes et des pas mures. L’autrice ne les manège pas. J’ai eu peur avec eux, pleuré avec eux (et je ne pleure pas facilement.) et on a envie de savoir à chaque fois comment ils vont s’en sortir, ce qui va leur arriver après, s’il va y avoir une accalmie…

Les à-côtés 

L’autrice est très réactive aux avis, aux commentaires, aux commandes aussi, sur son site. Vous pouvez y retrouver ses romans, ses marques pages et plus encore : https://blandinepmartin.fr/

Une petite communauté s’est construite autour de Monty Valley, et Blandine la fait vivre en donnant la parole à tous : partage de photo, petits et gros concours, échanges permanents et sourires lors des rencontres.

Page : Blandine P. Martin
Groupe : Devil’s Trip – Les lecteurs de Blandine P. Martin

Conclusion 

J’avoue que par tome, je n’ai pas eu de coup de cœur.
Mais si on prend la saga dans son ensemble, c’est une de mes meilleures découvertes de l’année, des romans que je veux avoir en version broché pour pouvoir les lire et les relire encore, une histoire que je prends plaisir à faire connaître et à offrir.
Elle nous fait passer par toute une série de sentiments et chaque tome se finit en nous coupant le souffle et en nous laissant dans l’attente de la suite.
L’histoire prend son temps, nous laisse nous immerger complètement de telle façon que nous ne voulons plus en sortir.
Si vous aimez le monde des bikers ou voulez le tenter, si vous aimez les romances réalistes, n’hésitez pas à vous laisser tenter.

Et je peux vous dire, qu’une version Intégrale sort fin décembre, le tome 1 en anglais début janvier, et d’autres petites surprises très vite, et il me tarde !

Pour info, l’autrice a plein d’autres romans en stock si cela vous tente !


Biographie



Blandine P. Martin est née en 1987. Grande rêveuse dans l’âme, elle utilise l’écriture comme une échappatoire au quotidien. Historique, science-fiction, fantastique, paranormal, chick-lit, New Adult… elle navigue avec passion dans tous les univers et tous les genres, avec pour seul gouvernail la romance, qui régit toutes ses histoires.

De 2015 à 2016, elle publie plusieurs saga dont Les Passeurs de Lumière chez Reines-Beaux, et Eden chez Milady.
Mais avide d’une liberté toute autre dans ses écrits, elle choisit finalement de s’orienter vers l’indépendance pour la suite, devenant une auteur auto éditée par choix.

Blandine est une auteure qui place les sentiments et l’instinct au cœur de chacun de ses romans. Et savoir qu’elle a une très longue “pile à écrire”, bourrée de nouveaux projets et personnages qui n’attendent que de prendre vie, devrait ravir tous ses lecteurs…


Rose,
Chroniqueuse


Aucun commentaire:

Publier un commentaire