mercredi 4 juillet 2018

Omamori Himari

omamorihimari

ONAMORI HIMARI 


Omamori Himari
Série TV

Démons, Romance, Ecchi

Épisodes : 12

Public Averti (nudité)

  • Studio d'animation :  

Aujourd'hui on parle d'un des premiers ecchi que j’ai regardé, juste après Maken-ki il me semble : Omamori Himari !

L’animé n’est pas très connu, pourtant, il est largement au niveau des plus connus.





La petite histoire :

A l'origine, c'est un manga écrit par Matra Milan à partir de 2007 et terminé après 12 tomes. Il n'est  publié qu'au Japon.

L'animé en sorti en 2010 et compte 12 épisodes. Il n'est pas licencié en France.

Personnages et Scénario (ma vision de l'époque) :

Pour ce qui est du scénario, Yuto Amakawa vit chez Rinko Kuzaki depuis la mort de ses parents 7 ans plus tôt. Bon, en bon héros de ecchi, il est petit et n’a aucune force ou pouvoir particulier. Il a passé son enfance à la campagne où il a reçu une amulette de sa grand-mère qui avait pour but de le protéger. Il a environ 15 ans et apprend qu’il est l’héritié d’une famille de chasseur de démons.

C’est justement le jour de son anniversaire qu’il va rencontrer Himari Noihara, une fille au cheveux long et noire qui porte un sabre et qui l’aborde de façon spécial, ce qui rend Rinko hyper jalouse, puisqu’elle en pince pour Yuto et qu’elle est un peu jalouse de toute les filles avec de la poitrine.

Mais revenons à Himari. Après quelques histoires que je vous laisse découvrir, elle le sauve d’un ayakashi qui avait pris possession d’un de ces amis, Taizo pour ne pas le citer. Elle fini par rejoindre Yuto dans sa chambre et lui explique la situation. Il apprend qu’il fait parti d’une des douze familles de chasseur de démonq, que suite aux actions d’un des ses ancêtres, Himari va le servir pour le reste de ses jours, qu’il va attirer des ayakashi qui voudront sa peau et qu’elle à pour mission de le protéger, et que c’est elle aussi une ayakashi. Elle va ensuite lui montrer sa vraie forme de fille chat (trop kawaii !!) et l’histoire continue comme ça.

Bien sur, ils vont rencontrer d’autres personnages comme Lizlet Chelsi, une démone des thés, Shizuku la démone de l’eau qui voudra évidement la peau de Yuto, Kuesu Jinguji une autre chasseuse de démonq spécialisée dans la magie et plein d’autre filles toutes plus craquantes les unes que les autres.

Graphisme (ma vision de l'époque) :

Au niveau des graphismes, même s’il y a quelques effets un peu changeant, le reste est assez basique, même s’il reste agréable.

Les scènes de ecchi et de combats sont globalement bien construites et même si elles sont nombreuses, elles donnent au moins l’impression de ne pas se répéter.

Les personnages sont hyper attachants et ont l'avantage de nous tenir en haleine jusqu'à la fin . Même la partie sentimentale est très bien faite et s’intègre super bien dans le scénario.

Points noirs (ma vision de l'époque) :

Premier point noir, c’est que l’animé est bien trop court. Il manque vraiment une saison 2. Ensuite, les scènes de ecchi sont parfois un peu nombreuses et arrivent sans raison particulière, même si ça fait partie de l'histoire.

Conclusion (ma vision de l'époque) :

Pour résumer, c’est un excellent animé alliant les combats au ecchi et au kawaii d’une superbe nekomimi. L’idéal pour tous les fans du genre.


Votre Chroniqueur :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire