mercredi 20 juin 2018

Tout en nuances : Hyacinthe

TOUT EN NUANCES, T.1 : HYACINTHE - ERIKA BOYER - NOTE : 4/5


Hyacinthe (Tout en nuances t. 1) par [Boyer, Erika]Autoédition 

Romance Contemporaine

Prix : 14€90 (Broché)/ 3€99 (Ebook)


Hyacinthe ne supporte pas de voir son reflet dans le miroir. Il vit loin de tout, isolé, reclus ; il se cache du regard des autres et consacre son existence à son art. Il n’entretient même plus l’espoir d’être un jour aimé.
Pourtant, quand Elea entre dans sa vie, il ne peut s’empêcher d’aspirer au bonheur. Ses regards sont des caresses, ses gestes des mots doux et l’artiste en vient à croire qu’il pourrait avoir un avenir différent de celui qu’il s’était toujours imaginé.

Peut-il être homme et non plus abomination à travers les yeux de cette femme ? Mieux, peut-il l’être à travers ses propres yeux ?

- Inspirés des plus grandes divinités gréco-romaines, les personnages de la saga Tout en nuances vous emmèneront dans un univers où la diversité est le maître-mot. -"



J’ai apprécié ce roman, j’ai passé de bons moments à la lire et toute l’originalité qu’il contient m’a beaucoup plu. Sans vouloir spoiler, la relation entre Hyacinthe et Elea comporte pleins de richesses et elle change beaucoup des clichés trop souvent exploités. De plus, j’adore vraiment les personnages des parents de Hyacinthe qui sont vraiment attachants.


Mais en début de roman, j’étais complètement perdue. Je suis aussi une grande adepte des noms originaux mais c’est vrai que tous ces noms complexes et inhabituels m’ont laissé dans le doute durant les trois premiers chapitres. Je n’arrivais pas à savoir si l’histoire se situait dans un monde fantaisiste qui ressemblait beaucoup au nôtre ou si on était dans la réalité avec quelques noms originaux. C’est peut-être parce que je n’étais pas assez concentrée, je ne sais pas.

Le fil conducteur de l’apprentissage d’Elea auprès de Hyacinthe m’a tenu en haleine durant de nombreux chapitres (durant lesquels je cédais à la petite voix dans ma tête qui me suppliait de lire le chapitre suivant). Pourtant le rythme m’a paru quelques fois moins soutenu et ça devenait plus compliqué de se plonger dans l’histoire.

Malgré ces minuscules points négatifs je recommande vivement ce roman à des lecteurs un peu fleur bleu ou à ceux qui sont avides de belles descriptions parce que par elles, Erika Boyer nous fait voyager ! Enfin, je tiens également à remercier l'auteur pour ce service presse.

Votre Chroniqueuse : 




4 commentaires:

  1. Merci pour cette chronique ! Je n’ai pas bien compris ce qui a posé problème au niveau des prénoms, mais j’espère que ça n’a pas trop gêné la lecture ?
    Merci beaucoup de m’avoir lue !

    P.S. : Est-ce qu’il vous (tu ?) serait possible de poster votre avis sur Amazon, s’il vous plaît ? Merci d’avance !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors pour le commentaire Amazon, je ne peux le publier moi, car il faut malheureusement avoir déjà passé une commande sur leur site de plus de 50€ pour avoir le droit de laisser un commentaire :/

      Je vais avoir avec la chroniqueuse #Fille des Etoiles si elle n'a pas ce problème ^^

      Supprimer
    2. Si ce n'est pas possible, ce n'est pas grave. C'est très gentil d'essayer, merci !

      Supprimer
    3. Fille des Etoiles20 juin 2018 à 22:38

      Bonjour bonjour ! En fait, une fois que j'étais plongée dans l'histoire j'ai adoré les prénoms, mais durant les premiers chapitres ils m'ont induites en erreur. Je n'arrivais pas à situer l'univers dans une réalité proche. Je ne sais pas vraiment si je suis claire, à vrai dire c'était une sensation plutôt étrange...

      Supprimer