samedi 2 juin 2018

Isulka la Mageresse : La Vieille Alliance

ISULKA LA MAGERESSE, T.3 : LA VIEILLE ALLIANCE - DORIAN LAKE - NOTE : 4/5


Isulka la Mageresse, Tome 2: La Vieille Alliance par [Lake, Dorian]Editions Noir d'Absinthe

Fantasy, Magie, Aventure

ISBN : 2490417029

Prix (numérique) : 5€99

"Au nom de la Vieille Alliance, qui unit la France et l'Écosse depuis l'époque de William Wallace et Robert the Bruce, Isulka, mageresse de cabaret, et Scipione, spadassin vénitien, sont appelés au cœur des Highlands pour lutter contre une ancienne malédiction…

Quelque part entre victorian fantasy, cape et épée et mythes pictes, laissez-vous entraîner dans la suite des aventures d’Isulka et de Scipione."



Après le tome un que j'avais particulièrement apprécié, nous retrouvons donc nos deux personnages, Isulka et Scipione, dans une nouvelle aventure. En plus d'une magnifique couverture, l'auteur a choisi (de nouveau) un lieu que j'aime beaucoup... cap sur l'Ecosse ! 

Dans ce second tome, la jeune et belle mageresse maîtrise de mieux en mieux sa magie, qu'elle n'utilise pourtant que pour animer son cabaret. Il faut dire que son don pour créer et manipuler les flammes lui est particulièrement utile, bien que le succès ne soit pas au rendez-vous. Cela dit, quelqu'un parmi les spectateurs à remarquer son étrange pouvoir... Cette personne, c'est Deidré. Jolie brune à l'air mystérieux, elle compte sur l'aide d'Isulka pour enrayer la malédiction qui touche ses terres. Et bien que (plutôt) serviable, Isulka accepte cette mission en premier lieu pour fuir  les hommes qui la recherchent. Étrangement (ou pas), notre bel italien Scipione se trouve aussi dans la même situation : recherché pour meurtre, le spadassin n'a d'autre choix que de suivre la mageresse dans cette nouvelle aventure, intrigué par la présence de Deidré qui pourrait rendre ce voyage plus passionnant que prévu...


Cette fois-ci, l'auteur a davantage concentré son histoire sur ces deux personnages principaux. Je dirais même qu'il a tenu au fil des pages à les isoler l'un de l'autre, pour mieux mettre en avant la relation plutôt tendue entre Isulka et Scipione. Si en apparence ils ne semblent pas s'apprécier, et ne s'entraident que parce qu'ils n'ont pas d'autre choix, certains retournement de situation vont leur faire regretter d'être séparés...

En effet, leur découverte de l'Ecosse ne va pas vraiment se passer comme cela était prévue... Et tant mieux pour nous ! De même que l'Egypte, l'Ecosse est un pays que j'adorais visiter, appréciant toutes les légendes qui sont associées à ce lieu magnifique et magique. A défaut de pouvoir de m'y rendre, la description de l'auteur a réussi à me faire voyager. Les paysages, les gens, les coutumes ; tout y est sans pour autant surchargé le récit. 

Comme dans le tome précédent, les combats, les mystères, la magie, mais aussi les dialogues - ceux sarcastiques m'ont fait sourire plus d'une fois - rythment parfaitement l'histoire. Pour les personnages, on ne résiste pas au caractère d'Isulka, femme forte et peu docile, capable de tout pour s'en sortir. J'ai aimé sa capacité à s'adapter à chaque situation, surtout quand elle fait la découverte d'un monde dont elle n'aurait jamais supposé l'existence. De même, il y a un autre personnage féminin qui a retenu toute mon attention, mais je n'en dis pas plus. A part que la rencontre d'Isulka avec cette Dresilla est particulièrement intéressante, c'est même pour moi le point fort de ce roman, et cela annonce une suite qu'il me tarde de lire.

En ce qui concerne Deidré, là non plus, je ne peux pas trop en parler sans prendre le risque de dévoiler une partie de l'intrigue. Je dirais juste que j'ai assez rapidement deviné ses véritables intentions, mais qu'elle a quand même réussi à me surprendre. Pour Scipione, j'ai trouvé que son personnage avait évolué, notamment envers Isulka. Si cette dernière se montre rarement reconnaissante, on ressent que malgré son envie parfois de l'étrangler, Scipione éprouve quelque chose à son égard. Peut-être pas de l'amour, mais un respect et une amitié certaine, quoiqu'en pense la jeune mageresse.

Vous l'aurez compris, cette suite fut un régal à lire. L'auteur et sa plume nous emporte dans cet univers fantastique, où l'héroine va être plongée dans les légendes les plus anciennes, pour notre plus grand plaisir. Pas le temps de s'ennuyer, chaque fin de chapitre nous donne tout de suite envie de nous lancer sur le suivant.

Et j'ai déjà hâte de découvrir le prochain tome ! Car si au départ, on peut tenter de deviner la suites des événements, l'auteur parvient toujours à nous surprendre. Dans quel autre pays Isulka et Scipione vont-ils nous emmener ? C'est bien ce qu'il me tarde de savoir.

Pour finir, je tiens à remercier les Editions Noir d'Absinthe pour ce service presse.


Votre Chroniqueuse : 



Aucun commentaire:

Publier un commentaire