dimanche 17 mai 2020

Star Wars 9 : L'ascension de Skywalker

Bande-annonce Star Wars: L'Ascension de Skywalker


STAR WARS : L'ASCENSION DE SKYWALKER de J.J ABRAMS

NOTE : 0,5/5

Sortie : 18 décembre 2019
Avec Daisy Ridley, Adam Driver, Oscar Isaac
Science Fiction/ Aventure

Avertissement : interdit aux fans de la saga Star Wars

"La conclusion de la saga Skywalker. De nouvelles légendes vont naître dans cette bataille épique pour la liberté."


Une honte. Une honte pour tous les amoureux de cette grande histoire. Mais une honte logique qui vient conclure trois films sans Georges Lucas. Trois films Disney qui racontent l'histoire d'une guerre dans l'espace, avec des extraterrestres, des pouvoirs magiques, et des gentils et des méchants, voilà ce que ce c'est. 

Je ne sais pas quoi dire dans les points positifs. Les personnages principaux sont là, l'univers est là aussi globalement, le semblant d'histoire est cohérent par rapport aux films précédents, et les effets spéciaux sont corrects. Pour les points forts, tout est dit. 

Maintenant les points négatifs. On sent la patte de Disney tout au long du film, et ça en est insurmontable. Entre les scènes censées être drôles toutes les deux minutes, des micros-histoires qui n'apportent rien à la trame principale (le vers extraterrestre qui se fait soigner par Ray, le robot maltraité qui se fait également soigner,...), les scènes de "oh non il est mort sous mes yeux, mais non en faite il est vivant" ou "ça, ça tombe bien alors", ou encore les piqûres grossières de nostalgie tout le long du film. C'est peut-être le pire, de voir des vieux personnages, de voir des références des vieux films, comme pour rappeler aux téléspectateurs ce qu'il est censé regarder, et ainsi essayer de capitaliser les nostalgiques de la série de film. Parce que ce n'est pas le scénario qui va aider à accrocher. 

Dès le début, on doit chercher un lieu introuvable, mais il faut un traceur pour le trouver, l'un des traceurs est caché et est possible de le savoir grâce à une dague, dague qui est dans un vieux vaisseau, et écrit en Sith,  impossible à traduire par C3PO, à moins de le formater. Et nous en sommes qu'à la moitié du film en plus après cela ! Et aussi, la révélation ultime ressemble plus à un kamoulox qu'autre chose, sans aucune imagination, capitalisant encore sur le passé pour construire un semblant de scénario. Même les scènes émouvantes sont soient prévisibles, soient d'un ennuie mortel. Sans plaisanter, j'ai commencé à m'endormir au 2/3 du film. Maintenant, il ne faudra plus dire "Ta gueule, c'est magique", mais "Ta gueule, c'est Star Wars" tellement il y a des incohérences, des pouvoirs qui sortent de nulle part, et des résurrections qui sentent le vieux pansement mouillé pour combler les énormes brèches de ce scénario. 

En conclusion... j'avais envie qu'à la fin, Luke Skywalker se réveille en sueur après avoir fait ce cauchemar sur ces trois films, pour me révéler ensuite qu'on allait avoir trois autres films magnifiques, avec un scénario poussé, une intrigue palpitante, des personnages attachants, et un retournement de situation digne de Dark Vador face à Luke Skywalker lorsqu'il lui avoue qu'il est son père. Mais non, malheureusement. Star Wars s'achève sur un mauvais triptyque de Disney. George Lucas a fait une grave erreur en vendant une saga mythique à ce marchand de rêve qu'est Walt Disney.

Aurélien,
Chroniqueur

Aucun commentaire:

Publier un commentaire