lundi 2 mars 2020

Pokémon : Mewtwo contre attaque- Évolution


Résultat de recherche d'images pour "Mewtwo contre attaque évolution affiche"

POKEMON : MEWTWO CONTRE ATTAQUE - EVOLUTION NOTE : 1/5



Résultat de recherche d'images pour "Mewtwo contre attaque évolution affiche"
Sortie : 27 février 2020

Réalisateur(s) : Motonori Sakakibara, Tetsuo Yajima, Kunihiko Yuyama

Animation

Mewtwo, un Pokemon cloné à partir de l'ADN fossilisé d'un Pokemon antique appelé Mew, défie Sacha et ses amis Pierre et Ondine ainsi que d'autres dresseurs, à un match Pokemon. Mais il cache de sombres projets...











En général, les "trucs" qui finissent par Évolution, ça finit mal. Ces mots ne viennent pas de moi, mais de Frédéric Molas, plus connu sous le nom Youtubesque du Joueur du Grenier. Et il a encore raison, parce que ce film se torche littéralement avec la nostalgie du film qu'il a copié. Ce qui est finalement commun aux films estampillés Netflix (Death Note, Saint Seya, Fullmetal Alchimist,...) 

Je commence par les rares points positifs, vite expédiés par leurs nombres peu nombreux. Ce film a recopié le précédent en supprimant les absurdités du premier film, comme la capitaine d'un port qui parle en bohémienne, et racole avec les générations suivantes. Certains effets animés sont biens, et certaines améliorations, surtout au niveau du stade de Mewtwo, donnent bien. 

Le problème est que ce film n'est pas destiné aux nostalgiques, à ceux qui ont connu le film en salle. Car à trop modifier, ce film a retiré une bonne partie du charme de l'ancien. Exit la Team Rocket dans un bateau viking et habillé comme tel, bonjour à la Team Rocket dans un bateau Locklass et en chantant. Fini le Mewtwo en armure, bonjour à Mewtwo transformers. Au revoir les musiques originelles, bonjour à des musiques plutôt moyennes. Et surtout, pourquoi changer l’écriture de ce monde en forme d’écriture Zarbi (le Pokemon, pas le mot bizarre en verlan, ce qui est zarbi aussi), pourquoi changer la figure de Giovanni (à moins que je ne l'ai pas reconnu). Et encore, pour prouver que ce film ne s'adresse pas aux anciens, le fait de plus expliquer, de rappeler qui est Ondine et qui est Pierre (jusqu'à même les inviter au tournoi), de rappeler par le dresseur du début que Sacha a eu ces 8 badges et que c'est pour cela qu'il le cherchait pour le combattre, et apparemment c'est le seul dans l'univers à avoir eu 8 badges, mais passons...

Et maintenant, le plus gros défaut de ce film selon moi : son graphisme. Quand j'ai vu des extraits, après voir eu une claque graphique avec le film "Détective Pikachu", j'ai été déçu et furieux. Je pensais que la licence Pokémon était parti pour nous proposer des films de la même qualité, et je me retrouve avec une 3D qui aurait pu sortir de la PlayStation 2 ou d'une Nintendo DS, et un film que j'ai déjà vu qui a été fait en 3D. À part quelques plans de près, ou un arrière plan qui parfois m'a surpris, ce film n'est qu'une tentative de gagner de l'argent sur le dos de la licence, et des fans aussi, pour pas cher. La 3D ressemble à de la pâte à modeler, les expressions sont vides, ce qui, le tout mélangé, donne des scènes vidées de tous drame, de tout suspense. 

Il est possible que ma critique ne soit pas objective. Néanmoins, je déconseille à tous les nostalgiques de Pokémon de le regarder. Les modifications ont enlevé toute la bonne substance au film d'origine, jusqu'à même modifier l'interprétation du film et a laissé le scénario bancal. Les graphismes sont amateurs, presque enfantins. Et le pire, c'est de me dire qu'ils vont salir un autre film Pokémon, sans avoir à regardé la scène post-credit. Pour moi, cette note est chère payée.

Aurélien,
Chroniqueur

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire