mardi 8 janvier 2019

(Im)parfait

(IM)PARFAIT - EMMA GREEN - NOTE : 4/5



Résultat de recherche d'images pour "(IM)PARFAIT - EMMA GREEN"Editions Addictives

Romance, feel good

ISBN : 978-2371262355

Prix : 4€99 (ebook)/ 14€90 (broché)

"Elle a toujours fui les mauvais garçons. Jusqu'à lui. Juliette chante l'amour tous les soirs dans son piano-bar. Sans trop y croire. Quand la jeune artiste parisienne se retrouve à la rue, elle accepte une drôle de mission : jouer les dames de compagnie pour une grand-mère guindée et mal en point, en lui chantant tous ses airs préférés. Mais une nuit, un inconnu vient s'installer juste sous les toits, au dernier étage de cet hôtel particulier perché sur les hauteurs de Montmartre : un mystérieux brun à la barbe mal taillée, au regard noir et au verbe rare. Entre Juliette, la chanteuse libre et romantique, Suzanne, la vieille dame snob et attachante, et Laszlo, le ténébreux aussi sexy que dangereux, cette colocation forcée s'annonce... compliquée. Et parfaitement imparfaite. Un roman qui donne envie de rêver, de sourire et d'aimer !"



Déjà, bonne année !

Et pour la nouvelle, j’ai décidé de parfois changer un peu ma façon de faire les chroniques, et d’essayer de plus écouter mon ressenti pur et non mon cerveau J


Alors voilà :

Au début de ma lecture, j’étais ravie de retrouver la plume des Emma Green. L’écriture est fluide, l’histoire assez drôle, et il y a vraiment un fond. Juliette est touchante, forte, pleine de ressources.
Mais au bout de 60 pages, j’avais l’impression que toutes les questions que je me posais en prenant le roman avaient trouvé leurs réponses. J’ai alors eu peur de me lasser, de ne plus autant aimer ma lecture.

Finalement, vers 120 pages, on apprend de plus en plus de choses, de nouveaux personnages secondaires font leur apparition, complexifiant l’histoire, redistribuant les cartes et donnant envie d’en savoir plus. Il y a même une petite guerre entre un chien et un chat.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Suzanne. Elle a vécu, elle a de l’humour, et elle nous aide à réfléchir nous aussi à ce qui est vraiment important.
Je n’ai pas vraiment flashé sur le personnage de Laszlo, mais l’ensemble est équilibré et j’ai pris beaucoup de plaisir à ma lecture.

Je regrette un peu qu’elles n’aient pas développé certaines parties. Parfois, les Emma nous sortent des histoires en 2 tomes de 600 pages que je trouve un peu longue, alors que là, j’aurais bien vu quelques parties en plus.

Que dire d’autre à propos de ce roman ? Il est rempli de paroles de chansons et j’ai énormément apprécié. Il y en a des récentes, et des plus anciennes, en français et en anglais, et cela m’a beaucoup plu.
La romance avance par étape, elle est tendre et belle. La trame se tient. Je voulais savoir ce que pouvait bien cacher Laszlo.

Conclusion Un bon moment de lecture, mais pas mon roman préféré de ces autrices. Une histoire entre légèreté et prise de conscience, pleine d’amitié, d’amour, de famille et d’un tas d’autres choses encore !


Rose,
Chroniqueuse

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire