samedi 13 octobre 2018

Venom

Venom : Photo promotionnelle

VENOM - RUBEN FLEISCHER - NOTE : 4/5





Venom
Sortie : 10 Octobre 2018

Science Fiction, Action

Tout public -quelques scènes peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes spectateurs.

"Possédé par un symbiote qui agit de manière autonome, le journaliste Eddie Brock devient le protecteur létal Venom."







Déjà, quand j'ai vu le générique de fin dans la salle de cinéma, j'ai voulu crier dans la salle "encore, encore, encore", donc c'est déjà un bon point.
 Venom étant l'un de mes méchants préférés, cela a sans doute biaisé mon avis, vous voilà averti. Je suis venu au cinéma par curiosité, car comme pour Deadpool (à peu près) ce fut un film décrié par les critiques, acclamé par le public. Une telle dissonance donne souvent de bons films (au moins pour ces deux films, je me mouille pas trop), donc j'y vais par curiosité et attente...


D'abord, les bons points. Effets spéciaux pas mal, les cascades au top, le jeu des acteurs n'a rien à redire, l'histoire est bien, des scènes drôles, bref, j'ai pris mon pied sur un bon Marvel. Le jeu d'échange entre Eddie Brock (Tom Hardy) et le Venom est bien fait, on s'y croirait. Même si parfois il peut dire quelque chose et prouver son contraire, il sait tout sur Eddie, mais pas sur son amoureuse. Il y a quelques scènes tout de même bien choquantes, plus que je ne le pensais même si elles sont coupées par contre champs. Ce n'est pas pour me déplaire, faisant dans ces moments là un Venom bien méchant. Vous pourrez dire que c'est peu pour les points positifs, mais on a déjà une note très haute...

Quelques points noirs, personnels ou répétés, viennent troubler cette symbiose. D'abord, de voir Venom hors de l'univers de Spider-Man est déroutant. J'ai l'habitude du Venom des Spider-Man de Sam Raimi avec Toby Maguire en costume de l'araignée (les Spider-Man de 2002/2004/2007). Donc de voir une autre histoire de Venom est déroutant, mais je dois être moins acharné que pour Fullmetal Alchimist ou Death Note de Netflix, cela ne m'a pas dérangé. Aussi, de voir Venom en méchant/gentil peut en laisser pantois certaines personnes, surtout les fans de Spider-Man qui y voit comme un méchant tout court. Et il aurait dû être méchant de bout en bout, mais comme à chaque fois, on retrouve la même trame de fond : l'amour compliqué, le méchant de base qui devient gentil (le symbiote devient plus "humain" grâce à son humain), le héros qui est "comme par hasard" parfaitement compatible avec le symbiote, comme le vrai méchant.

 Je sais que c'est marqué sur son front depuis le début de l'histoire, mais Deadpool en a bavé pour avoir ces pouvoirs, lui ! Je peux reprocher aussi le but du méchant humain un peu flou, pas assez développé. Enfin, Stan Lee se retrouve encore en fin de film, j'avais presque oublié qu'il faisait des caméos dans ces film Marvel. On ne pouvait pas trouver un autre moment du film, plus en amont ? On dirait vraiment que c'est presque forcé, qu'on l'a mit là parce qu'il fallait bien le mettre quelque part. C'est triste...


Il y a beaucoup de point négatifs, mais comme je l'ai dit, j'ai pris mon pied, et je n'ai pas regardé une seconde ma montre pendant le film. Je mets cette note bien mérité pour un film qu'on a essayé de tuer.

 Si vous êtes vraiment fan de Marvel, vous pourrez être déçu, sinon, c'est un bon film Marvel qui trouvera une bonne place dans votre bibliothèque physique ou virtuelle. En tout cas, moi j'attendrai qu'il sorte...


Aurélien,
Chroniqueur


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire