samedi 7 juillet 2018

Les Indestructibles 2

Les Indestructibles 2 : Photo

LES INDESTRUCTIBLES 2 - BRAD BIRD - NOTE : 3/5



Les Indestructibles 2A partir de 6 ans, avertissement pour les personnes photosensibles (présences de flashs lumineux répétitifs)

"Notre famille de super-héros préférée est de retour! Cette fois c’est Hélène qui se retrouve sur le devant de la scène laissant à Bob le soin de mener à bien les mille et une missions de la vie quotidienne et de s’occuper de Violette, Flèche et de bébé Jack-Jack. C’est un changement de rythme difficile pour la famille d’autant que personne ne mesure réellement l’étendue des incroyables pouvoirs du petit dernier… Lorsqu’un nouvel ennemi fait surface, la famille et Frozone vont devoir s’allier comme jamais pour déjouer son plan machiavélique."




Notre famille de super-héros est de retour... 14 ans plus tard ! C'est là un peu le carton jaune que je mettrai aux studios Pixar qui pourtant fait d'excellents films, soit dans leurs continuités chronologiques (Toy Story 1-2 en 1995 et 1999 par exemple), ou de magnifiques premiers films que je peux regarder sans complexe (Vice Versa, Là-haut, Wall-e,...). Mais, de dépoussiérer une animation 14 ans après, et commencer l'histoire dans la continuité du premier, sans vraiment expliquer avant, ou trop brièvement, je trouve cela bête.


J'ai profité de la fête du cinéma avec des places à prix réduit, la salle était remplie d'enfants qui été trop jeunes pour avoir vu le premier quand il était sorti, avec des parents qui étaient trop vieux pour s'y être intéressé. Et au milieu, il y a moi, qui à connu le premier, qui s'est régalé des références au premier, mais je me mets à la place de celui qui ne connait pas le film, ou pas vu à la télévision...

L'histoire souffre de son défaut de recoller à la première histoire, on se surprend à certaines scènes, on se régale de revoir Edna, la styliste délurée, et après... certes, l'histoire tourne cette fois autour de la mère, qui a le beau rôle dans l'histoire, et du père qui s'occupe des enfants comme il peut dans l'ombre. Contre-pied aux clichés et aux machismes, j'applaudis, mais au final, le film s'appuie un peu trop sur ce décalage. Pour les enfants, cela leurs fera peut-être une bonne leçon, mais pour une personne aspergée en permanence de féminisme et de liberté de la femme dans les médias, cela lui fait lever l'oreille sans faire bouger l'autre.

Mais tout n'est pas à jeter dans l'histoire (peut-être les super héros au deuxième plan qui ne transpire pas le super de leurs costumes). Pixar nous livre une fois de plus une morale bien emballée, moins percutante que celle d'autres histoires, mais qui ne manque pas à l'appel. Dépendre de plus fort que soit, ultra technologication, une bonne vielle vengeance, un suppo, et au lit. Pixar a une fois de plus bien délivré les messages d'intérêts publiques, et les easter egg sont à l'appel (A113 entrete autres je suppose, que je n'au ai pas remarqué d'autres). Le scénario quand à lui est prévisible, pas forcément pour un enfant, mais pour un adulte averti oui. Les effets spéciaux sont quand même magistrales, rien à redire, dans la continuité des créations Pixar.


Les Indestructibles 2 est globalement bien, je suis sévère sur la note, pour sa sortie tardive surtout, et que je suis déçu qu'un Pixar sorte un film globalement moyen, mais je le recommande quand même. Regardez le premier d'abord, déjà voir l'évolution de l'animation en 14 ans, et aussi pour vous mettre dans le contexte. Et peut-être y trouverez -vous plus de plaisir que moi à le regarder...


Votre Chroniqueur :



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire