lundi 18 juin 2018

Tim au Cœur d'Or

TIM AU COEUR D'OR - OLIVIA QUETIER - NOTE : 4,5/5



Editions Le Lys Bleu

Psychologie, Addiction, Dépression

ISBN : 2378771118 

Prix numérique : 5,50€  

« Timothé vit en Lozère. Sa mère est alcoolique, son père un homme simple et bourru. Il veut devenir artiste peintre. Il met tout en acte pour tout quitter. Mais il est ramené sans cesse à cette mère qu’il s’imagine pouvoir sauver. Timothé vit ses années de lycée dans la peur que sa mère ne sombre dans la dépression. Cependant, ses amitiés et sa passion du dessin le maintiennent debout.
Nous le retrouvons 17 ans plus tard. Il peine à trouver sa place dans le milieu de l’art dont il ne supporte pas les codes. Pourra-t-il faire éditer sa bande dessinée « Tim au cœur d’or » ? Il est marié, vit à Paris avec un enfant. Sa femme consomme beaucoup de drogues et Timothé se retrouve à nouveau confronté à l’addiction. Il comprendra qu’il doit prendre des distances avec la destructivité qui touche ses proches pour pouvoir avancer. Durant les vingt années que traverse le roman, il cherchera à se dégager de cette place assignée par les liens familiaux. »


Après un moment à vouloir lire ce genre de roman, je me suis enfin lancée dans ce service de presse. Je ne m’attendais pas à une finesse comme celle-ci, l’auteure sait retranscrire tous les troubles et pensées d’un ado perdu sous les problèmes qui le détruisent. Chaque personnage que Tim rencontre a un impact sur sa vie et là est le message d’humanité, la preuve même qu’il y a du bon en chacun. L’entourage du protagoniste est très riche, entre alcoolisme, solitude, traumatisme, l’art est son remède. Tout le pousse à sombrer dans le désespoir mais il se bat, même au fil des années pour se faire entendre, rythmé par une passion et un rêve de fuir ses problèmes et vivre de ce qu’il aime. 

L’addiction de sa mère est un problème qui revient beaucoup et qui est développé avec merveilles, c’est en effet un poids que porte Tim depuis son enfance et qu’il va continuer de porter, jusqu’à l’âge mûr, continuant de se surcharger même quand tout empire si près du but. Une vie se battit sur la longue durée, nos expériences nous laissent des séquelles, des souvenirs, on a des combats, des buts et évidemment des obstacles, des poids…Cependant, chaque tunnel a sa sortie, c’est bien ce que je retiens de cette lecture qui m’a assez remise en question, ayant les mêmes rêves que le personnage principal. 

J’appréhendais l’ellipse, me questionnant sur la manière dont elle pouvait bien se faire dans toute l’action qui se tramait mais j’ai été charmée, la trouvant parfaitement bien placée ! Les problèmes nous les retrouvons encore à l’âge adulte et d’autres apparaissent, c’est là que l’on se rend compte que Tim peut compter sur ceux qui ne veulent que son bien depuis qu’il est jeune. Le contraste entre les personnes agit bien là-dessus ! Ils ont tous un charme propre à eux-même qui agit sur Tim. Puis ce dernier dessine, toujours. L’extériorisation des sentiments a toujours été quelques chose qui me fascine alors je n’ai qu’apprécié la façon dont il se confie à lui-même, comme au parfait inconnu, lui racontant sa vie entière de son point de vue, ou en inscrivant sur le papier toute sa douleur ! Le passage à l’âge adulte n’est pas la solution à tous nos problèmes, voilà ce que Tim m’a appris ! Des personnes entrent dans nos vies et repartent en laissant un vide immense alors quand on les retrouve, même à l’autre bout du monde, on se sent incapable de les quitter, prêt à tout quitter jusqu’au déclic. J’ai aimé l’indépendance de Sidonie, le soutien d’Alban, l’entraide de Théo mais surtout leurs relations au fil du temps, principalement celles qui s’améliorent. 

Ce roman et fort, poignant, le style est fluide et prenant ! Quant aux personnages, aucun doute, ils ont tous une belle histoire à vous raconter. Je remercie l’auteure pour se service de presse qui m’aura laissé des frissons ! Tim au cœur d’or peut éclairer bien des âmes sur les obstacles et les faux obstacles de la vie et surtout apprendre que l’on ne peut pas aider tout le monde ; surtout quand on a besoin d’aide. Ce livre est une belle leçon qui ne peut être que bénéfique pour tous ! 


Votre Chroniqueuse : 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire