jeudi 29 mars 2018

Interview d'Aurélien ! Auteur Wattpad

Comme le titre de ce nouvel article l'indique, aujourd'hui nous mettons à l'honneur un auteur Wattpad, qui est aussi chroniqueur sur le blog ! Il a gentiment accepté de répondre à mes questions, lesquelles concernent son projet d'écriture, mais aussi quelques bribes de sa vie personnelle qui l'ont amené à se lancer dans cette histoire.
Avant de démarrer cette interview je vous invite à découvrir le résumé de son oeuvre, qui s'intitule "De l'Autre Coté du Miroir".





"Yves Grange travaille dans un Mac Donald de la ville en zone industrielle. Il ne fait pas trop de vague, et supporte comme il peut ses collègues et ses clients. Il rentre tous les soirs chez lui dans son appartement coincé dans un immeuble de banlieue. Il est amer de la vie, et ressasse ses souvenirs d'enfance douloureux, en se demandant pourquoi Dieu ne lui accorde pas d'importance dans ce monde. 

Et pourtant, depuis quelques temps, il fait un rêve. Il se voit dans le corps d'un Autre, dans un monde peuplé d'animaux/humain, les humanimaux. Ce rêve est une échappatoire inattendue, jusqu'à ce qu'il traverse définitivement, de l'autre côté du Miroir..."






Une petite présentation dabord, de toi et de tes histoires en cours ?

Bonjour, je m'appelle Aurélien, j'ai 27 ans, grand fan de Pokemon qui s'est trouvé une passion pour l'écriture depuis 2012, une passion pour Wattpad depuis 2015, chroniqueur pour un blog, je participe à des ateliers d'écriture, je dessine depuis peu... je suis éparse :'D

L’écriture a-t-elle toujours été une passion ? Quels sont les auteurs qui tinspirent ? 

Malheureusement non... par rapport à ma vie, l'écriture est venue très tard, pas trop tard, et j'ai réussi à me faire moi-même. Et mon imaginaire est nourri plutôt par la télévision, le cinéma, et la vie quotidienne (ainsi que ma vie par extension), je n'ai pas d'écrivain qui m'inspire. Devrais-je sans doute, mais je n'ai pas le temps de lire, vu que l'écriture n'est qu'un hobbie, pour l'instant...


Une habitude particulière pour écrire ? 

Je sors souvent en ville pour boire un café. Mon budget bonbon s'est transformé en budget café ralongé, pour dire XD. J'ai récemment pris une place dans un atelier d'écriture dans une association d'insertion sociale, où je suis le seul homme, et où on me félicite pour mes textes. Mais pas de grosse tête, je suis humble, parce que je ne suis pas écrivain, je suis fictionnaire : un sous-classe de cette univers, sur le même pied d'estale que les nègres d'écrivains.

Parlons de tes personnages! Comment « naissent-ils » ? Tinspires-tu dacteurs, de personnages célèbres, ou bien/et de toi-même ? 

Je m'inspire beaucoup de ma vie, qui n'a pas été facile... bref.
Ils naissent dans ma tête, par des situations de tous les jours, des images, des souvenirs, des films ou des choses que j'ai vu à la télévision, ou encore de jeux vidéo. Ici, par une heureuse rencontre de quelques images sur Deviant Art, j'ai imaginé ce personnage rêvé, et mon passé à créé ce personnage dépressif, qui n'arrive pas à évoluer. En fait, je me reconnais énormément dans cette histoire...

Quel est le personnage que tu préfères, et celui que tu pourrais presque détester, ou alors, le moins aimer ? Pourquoi ? 

J'ai bien aimé me mettre à la place d'Arceus, d'imaginer Mon Dieu idéal, son caractère, réinventer une religion,... Tous les personnages que rencontre mon héros lui permettent de l'ancrer dans ce nouveau monde où il a atterri, et de ne plus se sentir indésirable. 

Celui que je déteste, c'est son père, et par extension, un peu mon père aussi. Il a réussi à détruire deux vies en une, et de précipiter le destin de mon héros. C'est le méchant silencieux de l'histoire, car il est omniprésent autour de mon héros.

Y en a-t-il qui te correspondent particulièrement ? 

Comme je le dis, cette personne coincée dans sa vie et son corps, qui se fantasme dans les rêves. J'y ai mis beaucoup de moi à écrire cette personne, et je ne serais pas étonné de le voir dans le miroir que je regarderai un jour...


siterais-tu à en faire mourir certains, par peur par exemple que tes lecteurs napprécient pas ce retournement de situation ? 

Non, pas forcément ! L'histoire est fini, évidement, mais si un jour j'écris une suite, je m'imagine très bien faire mourir telle et telle personne. Parce que c'est la vie, que des personnes auquelles on s'accroche peuvent pourrir d'un coup. Après, si j'ai vraiment des retours négatifs, je pourrais faire machine arrière. Pourtant, j'écris des histoires assez dures et réalistes, où la fin serait heureuse, mais pas sans conséquence, donc je continuerai à tuer des personnages, si cela peut faire avancer l'histoire.

Veux-tu plus tard soumettre une de tes œuvres à une maison d’édition ?

Pour cette histoire, c'est pratiquement impossible : c'est une fanfiction pokemon, et même si je sais que des fanfiction Minecraft sont sorties, je ne pense pas que The Pokemon Compagnie aimeraient que mon histoire sortent XD.
Au delà de cela, à l'atelier d'écriture, on me dit de plus en plus que je devrais envoyer mes textes à une maison d'édition. Il faut que j'y pense... pourquoi pas après tout, qui ne tente rien à rien.

Un dernier mot pour convaincre les lecteurs de découvrir tes écrits ?

Si vous êtes un grand garçon comme moi, qui est tout de même fan de pokemon, mais qui reste "terre à terre", venez voir. Sinon, j'ai plein d'histoire (la plupart pas terminée) qui attendent d'être lues, parce que c'est cela être fictionnaire : écrire beaucoup, mais peu à finir.


Votre Chroniqueuse :







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire