dimanche 4 mars 2018

Hex In The City

HEX IN THE CITY, ÉPISODE 1 : L’ÉVENTREUR DE SAN FRANCISCO – 
DORIAN LAKE – NOTE : 4/5


Editions Noir d'Absinthe 

Bit-lit 

Prix : 3€99


"Un tueur en série sévit à San Francisco. Rien ne l’inquiète : ni la loi, ni les remords. Malheureusement pour lui, Taylor, une sorcière au passé trouble et au caractère de feu, décide de s’en mêler…

À la croisée des genres entre fantasy urbaine, avec ses vampires, monstres et sorcières, et le polar, découvrez un récit sans temps mort, dans la lignée des meilleures séries télévisées américaines."




C’est une chronique un peu spéciale pour moi, puisque comme le dit la couverture, je fais partie des lecteurs et lectrices à avoir lu cette histoire sur Wattpad. Du coup, j’étais très curieuse de découvrir cette nouvelle version, et de savoir si elle me plairait toujours autant… Verdict ? Une réussite ! Et un petit coup de cœur (aussi bien pour l’histoire que pour la très belle couverture) !

Pour commencer, l’un des points forts de ce premier épisode, reste toujours pour moi l’ambiance, l’univers. C’est ce que j’apprécie le plus, cette impression de « lire » un épisode qui pourrait très bien être celui d’une série télévisée (et j'ai écris cette chronique bien après avoir lu le résumé de la quatrième de couverture, donc ça confirme encore plus ce ressenti !). La manière dont s’installe l’intrigue, la découverte des personnages, le suspense qui grandit à chaque fois lorsqu’une scène d’action se termine ; tout ça vous donne forcément envie de tourner les pages très vite.


Étant une grande fan de créatures surnaturelles, suivre les aventures d’une sorcière et de vampires ne pouvaient que me plaire ! Sans trop spoiler, Taylor, l’héroïne, est une jeune femme pas comme les autres. En plus de détenir des capacités hors-normes, elle cache un très lourd secret, qui la poursuit depuis New-York et qu’elle espère dissimuler en s’installant à San Francisco. L’auteur a su mettre en avant un pouvoir que j’aime beaucoup chez les sorcières, et qui change de celui de lancer des sorts ou de concocter des potions. Naturellement, comme c’est un premier épisode, elle utilise encore peu ce don mais on a hâte de se lancer dans les épisodes suivants pour la voir plus souvent le manipuler.

Autre point positif, les personnages secondaires. L’auteur ne s’arrête pas au point de vue de Taylor, et alterne avec les histoires personnelles de chaque personnage. L’oncle de Taylor, Jake, qui a touché le fond depuis qu’il ne fait plus partie de la police. Andrea, cousine de Taylor qui surveille cette dernière et tente d’ignorer une affaire qui pèse sur sa relation avec son père… en l’ignorant, lui. Sienna… Ah, Sienna ! Pour ne rien vous cacher, ce n’est pas mon personnage préféré… Mais dans ce premier épisode. En ayant lu la suite sur Wattpad, j’ai au fur et à mesure de ma lecture appris à mieux comprendre ses réactions, et a apprécié son fort caractère. Du coup, je pense que je ressentirais la même chose en découvrant les épisodes qui suivront. 

Il y a également Lionel. Vampire, sexy, classe, sarcastique ; bref, il a toutes les caractéristiques requises pour que je l’aime. Surtout depuis qu’il enseigne les « règles de survie » à sa jeune protégée.  Leur relation, bien que tendue, est agréable à suivre. En ajoutant pas mal de mystère, de secrets, et cette affaire de tueur qui intrigue Taylor, cet épisode nous tient en haleine jusqu’au bout. Sans oublier tous les détails concernant San Francisco, qui nous permettent de nous immerger complètement  dans l’histoire et dans les rues et quartiers de cette ville.

Si vous aimez les romans (ou séries) qui ne s’arrêtent pas à l’aventure du héro ou héroïne, mais qui au contraire mettent en avant tous les autres personnages, pour les relier progressivement entre eux, alors Hex in the city devrait forcément vous plaire. Du fantastique - paranormal, de l’action, un soupçon de romance… Avec ce mélange, j’attends impatiemment la suite !

Je tiens aussi à remercier les Éditions Noir d’Absinthe pour m’avoir confié ce service presse.





Votre Chroniqueuse :




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire