-->

lundi 8 janvier 2018

Quand j'avais cinq ans, je m'ai tué

QUAND J'AVAIS CINQ ANS, JE M'AI TUÉ - HOWARD BUTEN - NOTE : 4/5




Résultat de recherche d'imagesEditions Point Virgule

Roman, Psychologie

ISBN : 978-2020481717

Prix : 7 €

"Il voulait voir s'envoler les minutes... Gil n'a que huit ans. Mais son petit coeur a déjà connu de bien grands sentiments. Trop grands. Trop forts... A cause de ce qu'il a fait à Jessica, le voici dans une résidence spécialisée. Seul, face à la bêtise des adultes qui transforment ses rêves en symptômes cliniques, et son amour en attentat. Seul dans une forteresse de silence. Qui pourra l'y rechercher ? Une émotion pure, dans une langue merveilleusement préservée. "





L'histoire est racontée par Gil, dans son langage d'enfant. Il est enfermé dans l'hôpital psychiatrique "Les Pâquerettes" pour avoir fait "quelque chose" à son amie Jessica. Il est diagnostiqué par un premier médecin psychologue, celui qui s'occupe de lui, comme étant atteint de "troubles du comportement avec symptômes schizoides". Par un autre médecin, un grand roux qui devient son ami, il est jugé autiste. 


Gil raconte son histoire en passant du récit présent -dans l'hôpital- à sa vie d'avant, à l'école ou chez lui. Mais toujours, que ça soit pour nous raconter ses échanges avec le psychologue ou bien ses histoires avec ses camarades, il nous fait partager ses rêves de super héros, ses peurs face à un monde qu'il ne comprend pas et surtout qui ne le comprend pas, sa colère comme seule arme pour lutter contre ses doutes et l'incompréhension de ce qui l'entoure, et surtout son amour d'enfant pour Jessica qui partage son monde.

J'ai beaucoup aimé cette histoire. Le fait que l'écriture soit enfantine nous place vraiment dans la tête de Gil, il nous fait découvrir son monde et sa manière de voir les choses, on rentre très bien dans le roman. 

C'est parfois drôle, mais parfois triste. On se rend compte comme les rêves des enfants, leur imagination parfois débordante et leurs gestes innocents peuvent être détournés par les adultes comme étant des signes de maladies mentales, et des symptômes de trouble du comportement. C'est un beau roman écrit par un homme lui même extraordinaire, je vous invite grandement à aller lire son livre et sa biographie.

Votre Chroniqueur :




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire