samedi 28 octobre 2017

Vampire Academy : Soeurs de Sang

VAMPIRE ACADEMY, T1 : SŒURS DE SANG – RICHELLE MEAD – NOTE : 3,5/5



Résultat de recherche d'images pour "VAMPIRE ACADEMY, T1 : SŒURS DE SANG – RICHELLE MEAD – NOTE : 3,5/5"Éditions Castelmore

Bit-lit, Jeunesse

ISBN : 9782362310737

Prix : 14,90 €

" Saint Vladimir est un lycée privé hors du commun : à l’abri des regards indiscrets, de jeunes vampires y apprennent la magie. Rose Hathaway est une dhampir et elle doit assurer la protection de sa meilleure amie Lissa, princesse moroï. Menacées au sein même de l’Academy, Lissa et Rose ont fugué ensemble, mais ont été ramenées de force derrière les hautes portes de Saint-Vladimir. Entre intrigues machiavéliques, rituels nocturnes inavouables et amours interdites, elles doivent rester sur leurs gardes : les Strigoï, vampires immortels et ennemis jurés des Moroï, pourraient bien faire de Lissa l’une d’entre eux pour l’éternité."

Je dois dire que cela fait longtemps que cette saga me tente, mais je n’ai jamais osé me lancer jusqu’à ce que des lectrices me conseillent plutôt les livres que l’adaptation cinématographique. Et même si ce n’est pas un coup de cœur, j’ai passé un bon moment de lecture.

L’originalité de ce premier tome est bien évidemment la nature un peu plus complexe de ces vampires. Nous avons donc les Moroï, des gentils vampires qui ne tuent pas leurs victimes, et pratiquent la magie pacifiquement, et les Strigoï, les méchant vampires immortels, qui menacent sans cesse la protection des familles royales. Entre, il ya les dhampirs, des êtres mi-vampire, mi-humain, lesquels assurent la protection des Moroï, et ce à n’importe quel prix. L’Academy permet à chacun d’entre eux, vampire comme dhampirs, d’être formés à leur tâche future, tout en apprenant à se méfier de la menace Strigoï.


Bon, j’espère que je ne vous ai pas perdu avec mon explication ! Il faut dire que l’auteur elle-même est un peu vague parfois, ou, disons que les informations sont données vraiment au fur et à mesure, ce qui implique que durant les premières pages, je ne saisissais pas toujours tout. Pour ne parler d’abord que de la nature différente de ces vampires, j’ai trouvé originale cette idée de séparer les assassins des gentils buveurs de sang. Mais, en revanche, j’aurais bien aimé que l’auteur nous explique la signification de ces noms, et pourquoi se font-il appelés ainsi ! Autre chose qui m’a dérangé, l’absence de magie. Oui, elle est mentionnée de temps en temps, Lissa suit des cours destinés à révéler sa magie, mais cela reste quand même assez léger. J’aurais aimé plus de démonstration de leur pouvoir et moins d’histoires amoureuses entre adolescents…

C’est le moment d’embrayer sur les personnages. Rose est une dhampir lycéenne assez grande gueule, séductrice et butée, liée à Lissa, la princesse Moiroï dernière de sa lignée. Toutes les deux ont une relation très fusionnelle, au point que Rose possède un certain pouvoir qui lui permet d’être encore plus proche de Lissa. Je dirais même qu’elles se considèrent comme sœurs, et affrontent donc les moqueries des autres élèves ensembles. Le personnage de Rose est parfois agaçant, surtout en ce qui concerne son besoin irrésistible de draguer tout ce qui bouge. J’ai trouvé que cet aspect de sa personnalité alourdissait parfois certains chapitres. Alors que j’attendais de l’action, ou plus de complots, l’auteur se concentrait sur la popularité de ses deux héroïnes. Lissa essaie à tout prix de regagner la confiance des élèves pour que Mia, la peste de l’Academy, se retrouve au plus vite sans amis. 
Certes, elle fait ça dans l’unique but de venger Rose, et son comportement n’a rien de normal, comme nous l’apprendra l’auteur avec les chapitres suivants. Toutefois, il est dommage que le lecteur n’en apprenne pas plus sur les cours spéciaux de ces créatures, et sur leurs entraînements, aussi ! Rose a de sévères lacunes à cause de leur fugue, c’est pourquoi le beau et ténébreux Dimitri devient son mentor pour lui apprendre à combattre les Strigoï, si elle veut, plus tard, être la gardienne de Lissa. Mais voilà, il y a très peu de description des entraînements, et trop sur les sentiments de Rose envers Dimitri. Je veux bien admettre qu’à cet âge là, les hormones font vite monter la température entre deux adolescents, ou une adolescente et son mentor sexy, cela dit, au bout d’un moment, on a l’impression de tourner en  rond. Car bien sûr, leur relation est inacceptable.


Si l’intrigue est bien menée, et que j’ai adoré la relation entre Rose et Lissa, et cette nouveauté chez les vampires, je regrette juste que l’histoire perde donc un peu son temps avec ces amourettes d’adolescents. Sinon, c’est un bon livre, qui m’a donné envie de découvrir le tome 2, qui peut-être se concentrera plus sur l’action ? En tout cas, si vous aimez les vampires, la romance et les mystères, je vous le conseille. J’ai dévoré ce livre en à peine trois jours, tant la plume est simple et fluide !

Votre Chroniqueuse :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire