-->

dimanche 22 janvier 2017

Se méfier des commentaires trop positifs !







Quel auteur, auto-publié ou non, n’a jamais demandé à un de ses amis de lire son livre et, si possible, de laisser une note et un commentaire sur Amazon ? Nous sommes tous pareils, un peu d’aide est toujours la bienvenue, surtout quand elle provient de l’entourage ! Mais est-ce toujours une bonne chose si vos proches ne se montrent pas objectifs ? Parlons-en !

Lorsqu’un auteur publie son premier livre, que sa plume n’est pas connue, il est difficile pour lui d’attirer des lecteurs en masse. Sauf s’il est édité chez un grand éditeur (ce qui n’est pas toujours synonyme de succès, mais d’échec encore plus grand parfois), la promotion s’avère un travail presque aussi compliqué qu’écrire un livre. Alors, lorsqu’on sait que l’on a des amis, ou de la famille qui lit, on pense qu’ils seront sans doute les premiers lecteurs de notre œuvre. Et bien sûr, on espère également que leurs avis seront positifs… Ce qui est souvent le cas ! Maman a adoré le talent de sa fille, la meilleure amie est fière d’avoir une copine auteure, et les copines de cette copine, peut-être motivées du coup pour lire à leur tour, adorent aussi ! Tout est si beau, à ce moment-là ! Et les commentaires sur Amazon accompagnés de 5 étoiles pleuvent. Jusqu’à ce qu’au bout de quelques mois, voire semaines, un commentaire négatif tombe. Ce genre de commentaires : « Attiré par le succès de ce livre, et ces commentaires très positifs qui le qualifiaient de pratiquement parfait, je me suis laissée tenter… Et je n’ai pas accroché. Ni retrouvé ce qui faisait de ce livre quelques chose de super à découvrir ».


Je simplifie, mais ce genre de commentaires arrive fréquemment. Alors oui, bien sûr, on ne peut pas plaire à tout le monde et même Stephen King a eu droit à des avis négatifs. Je ne dis pas non plus que vos proches sont des menteurs qui préfèrent vous cacher la vérité, à savoir… que vous êtes nul. Loin de là ! Ce que je veux dire, c’est qu’il faut utiliser les avis de vos amis avec modération.
Par exemple, certaines de vos connaissances, très emballées à  l’idée que vous ayez publié un livre, vont tout de suite partir du principe que votre plume est parfaite ! Ou bien, ils trouveront certaines choses à redire mais n’oseront pas.

Dans le premier cas, vous allez obtenir un avis pas très constructif qui ne va pas assez bien définir ce qui fait que votre livre plaît tant à votre ami ! Il/ Elle va se contenter de dire, grosso modo : « J’ai adoré l’histoire de Brian et Ashley !! Si beau, si torride, si destructeur !! C’est trop bien écrit, et j’ai lu à toute vitesse !! » Là, il manque plein de détails. En quoi est-ce si beau-torride-et-destructeur ? Parce que nos deux tourtereaux ont hésité à sauter le pas pour se mettre ensemble, car Ashley avait peur que la réputation de bad boy de Brian nuise à sa réputation, sa carrière ? Que les scènes de sexe sont très sensuels, détaillées ? Imaginez à ce moment-là qu’un autre lecteur pense que destructeur et torride veulent dire une histoire d’amour sans espoir, passionnée mais condamnée à l’échec ? Moi, j’aurais tendance à voir ça ainsi. Et si en fait, cela s’avère une romance compliquée juste par le fait que l’héroïne est simplement indécise… Je vais être déçue. Ensuite, trop bien écrit pourquoi ? Beaucoup de détails, de descriptions ? Ou au contraire, une plume qui aime les phrases courtes sans surchargée de description ? Si on ne précise pas, vous risquez d’attirer du monde, mais les notes ne seront pas forcément très bonnes après lecture….

Naturellement, on ne peut demander à un lecteur d’être très précis dans sa chronique, il n’est pas journaliste. Mais si vous vous retrouvez avec beaucoup d’amis qui laissent des avis positifs, demandez-leur de temps en temps d’argumenter un peu plus. Même cas si le proche en question n’aime pas beaucoup et se contente alors de parler du peu qu’il a aimé. Au premier coup d’œil, un auteur lecteur pensera que son avis est positif…

Par contre, si le commentaire déposé est plus recherché et définit ce qui est bon ou pas dans le livre, chacun pourra s’en faire son avis. Certains pourront penser que ses faiblesses sont au contraire intéressantes et d’autres trouveront que les points positifs de ce livre ne lui plairont pas.
C’est pourquoi personnellement, je crains un peu les retours des amis, ou connaissances qui m’apprécient. Je pense que c’est déjà décevant de ne pas avoir un véritable avis, et ensuite, que cela va amener beaucoup de lecteurs dont peut-être la moitié n’aimeront pas mon œuvre, et ne comprendront pas l’engouement des autres.

Encore une fois, je n’inclus pas tous les auteurs qui sont dans ce cas-là pour les commentaires obtenus. Il se peut que beaucoup apprécient votre histoire et qu’un seul lecteur « haïsse » littéralement votre œuvre, sans raison précise. C’est le risque.

Je recommande aux  auteurs de demander des avis sincères. Parce que lorsque je jette un coup d’œil à un livre qui n’a que des commentaires accompagnés de 5 étoiles, je commence à douter… Et j’aurais tendance à ne pas acheter le livre par peur que ces critiques manquent d’objectivité, sauf s’il vient à peine de sortir. Aucune œuvre est parfaite et il faut des avis (pas des commentaires désobligeants et destructeurs pour l’auteur) négatifs pour compléter le tout.

Après, certains auteurs peuvent apprécier au contraire cette « situation » et ne pas tenir compte des critiques négatives. Mais là, chacun préfère ce qu’il veut, évidemment.


Votre Chroniqueuse :




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire