-->

lundi 30 janvier 2017

Mémoires de Lady Trent

MÉMOIRES DE LADY TREND, TOME 1 : UNE HISTOIRE NATURELLE DES DRAGONS - MARIE BRENNAN - NOTE ; 3,5/5


Editions L'Atalante 

Fantasy

ISBN : 978-2841727483

Prix : 20€

"Soyez avertis, cher lecteur : les volumes de cette série contiendront des montagnes gelées, des marais fétides, des étrangers hostiles, des compatriotes hostiles et à l'occasion des membres de ma famille hostiles, de mauvaises décisions, des mésaventures géographiques, des maladies dépourvues d'attrait romantique et une abondance de boue. Vous poursuivrez votre lecture à vos risques et périls. »

Les mémoires de lady Trent, mises en scène par Marie Brennan, racontent la vie et les recherches d'Isabelle Trent, naturaliste mondialement connue et désormais vieille dame, dont l'esprit et le style empreints d'humour s'avèrent sans pitié pour les imbéciles.


Dans ce premier volume, Isabelle, petite fille puis jeune femme, brave les conventions de sa classe et de son temps pour satisfaire sa curiosité scientifique et accompagner son mari lors d'une expédition à la recherche des dragons de Vystranie...
Un livre de facture raffinée, qui s'adresse aux amateurs d'époque victorienne, de fantasy, et n'est pas sans rappeler le travail baigné de naturalisme et d'imaginaire de Pierre Dubois dans La grande encyclopédie des fées."

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre lorsque j’ai entamé ce roman, je savais juste que j’avais été tentée parce que j’avais repéré sa promotion relayé par Pierre Pével dont j’aime énormément le travail d’auteur. De plus, quand il est question de dragons, il n’en faut pas beaucoup pour me convaincre.


Disons le d’emblée, j’ai classé ce roman en fantasy faute de mieux et parce qu’il faut bien donner un minimum de repères, mais pour moi il est un bel exemple des possibilités infinies du genre autant que de ses limites. Présenté ainsi, vous êtes sûrement en train de vous dire que j’ai détesté. Que du contraire, j’ai beaucoup aimé et je recommande cette lecture.

L’histoire d’Isabelle ;Lady Trent donc, et du groupe avec lequel elle part en Vystranie pour étudier les dragons n’entre pas dans les critères de fantasy dans la mesure où le monde développé par Marie Brennan traite la curiosité autour de ces prodigieux animaux comme le travail de recherche d’un naturaliste. Ils sont méconnus, mais n’ont rien d’imaginaire, ni de magique et sans eux nous aurions l‘impression de lire « juste » les difficultés d’une scientifique à s’imposer comme telle au sein d’une société qui ressemble énormément à notre XIXe Siècle. Disons le, j’ai adoré ce parti pris et c’est ce qui m’a fait accrocher autant à l’histoire qu’à Isabelle elle-même. J’ai une passion sans bornes pour les personnalités scientifiques, chacun ses vices.

Pour coller à la logique du récit de naturaliste, ce roman est illustré. Cela reste, bien sûr, une question de goût mais j’ai particulièrement aimé celles-ci et la couverture me semblait déjà une invitation à elle toute seule

Si je ne crie pas au coup de cœur pour ce roman, c’est simplement parce qu’il est le premier d’une série et que je suis très curieuse de connaître la suite pour me faire une opinion définitive.
En conclusion, un très beau roman d’aventures donc je lirai certainement la suite sans trop tarder.

Votre Chroniqueuse : 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire