-->

jeudi 10 novembre 2016

Pink Floyd : la boîte de Pandore de Nick Mason



PINK FLOYD – NICK MASON – NOTE : 4/5


Éditions du Chêne E/P/A

Biographie, Musique

ISBN : 9782851208576

Prix : 17€

« Des quatre membres des Pink Floyd, Nick Mason est le seul à avoir vécu la totalité de l’aventure. Durant 40 années, derrière sa batterie, il a suivi toutes les péripéties du groupe : sa naissance dans les années 1960, les divergences d’opinions et le départ de Syd Barrett, la mise au point du désormais classique « son Pink Floyd », le succès planétaire de The Dark Side of The Moon, les pressions, les conflits internes, la rupture avec Roger Waters et, enfin, la décision de Nick Mason et David Gilmour de poursuivre l’aventure. Il livre un récit intime de ses souvenirs qui nous emmène dans les coulisses d’un des plus grands groupes au monde. »

Je tiens en premier à remercier l’opération Masse Critique de chez Babelio pour ce service presse.

J’ai connu les Pink Floyd grâce à un proche d’une autre « époque », évidemment, ce qui a fait de moi une très grande fan toujours curieuse d’en apprendre davantage sur eux ! Cette lecture fut donc pour moi très agréable, et intéressante.


Pour ceux comme moi qui ne connaîtraient pas tous les détails de la création de ce groupe, leurs premières chansons, leurs débuts plutôt difficiles, Nick Mason corrige toutes nos lacunes. On découvre avec lui que finalement, leur succès a été très progressif, ainsi que la formation de leur groupe.

Étudiant en architecture et batteur à ses heures perdues, Nick a vu leur groupe se créait dans les années 60, là où le LSD et le « underground » étaient très à la mode. Avec leur musique et, leur éclairage très spécial qui reproduisait presque la vision d’un shoot aux acides, les Pink Floyd ont d’abord connu un succès dans les fêtes étudiantes. Par chance, ils ont su faire de bonnes rencontres aux bons moments et ainsi se faire connaître d’un plus large public, jusqu’à obtenir des tournées aux USA. Succès assuré ensuite ? Pas forcément. N’oublions pas le départ de Syd Barrett, incapable d’arrêter la drogue et perturbé par l’ambition du groupe, l’arrivée de David Gilmour, puis une nouvelle rupture avec Roger Waters, qui manquera de peu de détruire les Pink Floyd.

J’ai été très surprise de découvrir les désastres qu’ont subi le groupe à ses débuts, ou même un peu choqué du renvoie de Syd Barrett, qui était quand même l’auteur-compositeur, l’âme du groupe. Même si pour être honnête, je trouve leurs premiers morceaux un peu trop vieux, étrange à écouter... Mais peut-être est-ce finalement le style premier des Pink Floyd ?

Ce livre permet au lecteur d’avoir un autre avis, peut-être plus neutre, des multiples altercations qu’il y a eu avec les membres du groupe. L’auteur développe notamment en détails la conception de leur éclairage, qui fait la magie de leurs concerts depuis maintenant quarante années. D’abord archaïque, puis maintenant monumentale ! Il parle également de leur rapport avec les fans, les groupies surtout, et la pression toujours plus présente et angoissante. J’ai bien apprécié aussi l’apparition de certains grands groupes durant cette biographie, comme les Beatles ou les Who, qui cherchaient eux aussi à se faire connaître à l’époque. La courses au succès, qui pouvait aussi bien donner naissance à de l’amitié, ou à de la concurrence. Plein de petites anecdotes sont aussi glissées dans ce livre, pour assouvir notre curiosité !


Une lecture vraiment très enrichissante, mais que je recommande plus aux adeptes du groupe. Pour celui qui découvre à peine ce nom, il peut être lassé par l’importance que donne l’auteur à leur matériel (surtout l’éclairage), mais qui fait pourtant tout le succès des Pink Floyd.

Votre Chroniqueuse :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire