-->

mardi 22 novembre 2016

Anita Blake : Réanimatrice et Tueuse de Vampires

ANITA BLAKE, TOME 1 : PLAISIRS COUPABLES - LAURELL K. HAMILTON - NOTE : 3/5

Editions Milady

Bit-lit

ISBN : 9782811200923

7€
"Mon nom est Blake, Anita Blake. Les vampires, eux, m'appellent "l'Exécutrice" et par égard pour les oreilles les plus chastes, je ne vous dirai pas comment, moi, je les appelle. Ma spécialité, au départ, c'était plutôt les zombies. Je relève les morts à la nuit tombée pour une petite PME. Ce n'est pas toujours très exaltant et mon patron m'exploite honteusement, mais quand on a un vrai don, ce serait idiot de ne pas s'en servir. Tuer des vampires, c'est autre chose, une vieille passion liée à des souvenirs d'enfance. Depuis qu'ils sont officiellement reconnus et ont pignon sur rue, ils se croient tout permis. Certes, il yen a de charmants, voire très sexy, mais il y en a aussi qui abusent. Ceux-là je les élimine. Rien de tel pour garder la forme : ça vous fouette le sang !"

Rien qu'à la lecture du titre, je ne cache pas avoir de suite pensé que ce bit-lit se concentrerait uniquement sur deux choses : vampires et sexe. Heureusement, je me suis partiellement trompée.

Même si les vampires sont toujours de belles créatures avec des prénoms peu ordinaires (comme Jean-Claude, que j'ai trouvé grotesque dans un tel contexte !), il y a quand même eu un détail inédit ! En effet, Anita Blake est réanimatrice. Ce qui veut dire que son job consiste à sortir les morts de leurs tombes pour que leurs proches puissent les interroger, dans le cadre d'un procès par exemple. 

L'auteure a fait preuve d'originalité en créant cette profession, qui rappelle un peu le culte vaudou parfois. Une nouveauté qui m'a particulièrement plu. Sauf qu'hélas, elle n'est pas si présente que ça, et s'efface souvent pour laisser place à l'autre mission d'Anita, pourtant secondaire : tuer  les vampires.

De plus, nous retrouvons une trame très banale pour un bit-lit : des vampires puissants se font sauvagement tuer et, naturellement, Anita est engagée par l'un d'entre eux, Nikolaos, pour retrouver l'assassin. Une tâche compliquée, qui va pousser Anita à rencontrer toutes sortes de créatures, comme des rats-garous ou des esclaves de sang.

Au niveau des personnages, j'ai bien apprécia Anita pour sa personnalité, son apparence, ainsi que son humour. Elle déteste également les manières des vampires, même si bien sûr on se doute qu'elle cédera dans un prochain tome à l'un d'eux. Cela dit, j'aime sa façon d'être rustre et franche. Par contre, pour ce qui est de Jean-Claude le ténébreux vampire à la mode d'autrefois, Phillip l'esclave des suceurs de sang canon ou Nikoalos, la gamine vampire qui rappelle la Claudia d'Anne Rice, je les ai trouvés très stéréotypés. Pas inintéressants, mais leurs réactions sont très prévisibles et sans surprise. En revanche, le personnage de Zachary, le mystérieux réanimateur, ou d'Edward, le chasseur surnommé "La Mort" m'ont paru plus travaillé. Ou plus différents de ce que l'on retrouve toujours chez la bit-lit.

Pour l'histoire en elle-même, je lui reproche juste d'un être confuse par moment. L'auteure a une plume assez simple, et elle lance Anita sur toute sorte de pistes en même temps sans que cela est de sens au début. Il n'y a qu'une fois l'action passée que l'on comprend où elle voulait en venir. Certains pourront appeler ça du suspense, moi je trouve que c'est surtout un scénario un peu bancal. Seul point positif que j'ajouterai : l'absence de romance ! C'était pour moi très agréable à lire.

Le premier tome d'Anita Blake reste sympathique, même si la fin est très rapide. Quelque peu émouvante, mais rapide quand même. Je le conseille à ceux qui aiment beaucoup d'action sans chercher à se prendre la tête.

Votre Chroniqueuse :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire