-->

jeudi 1 septembre 2016

Le Chasseur retrouve sa hache pour une suite... pas si convaincante que ça !


LE CHASSEUR ET LA REINE DES GLACES - Réal : CEDRIC NICOLAS-TROYAN - 
NOTE : 3/5



"Il y a fort longtemps, bien avant qu’elle ne tombe sous l’épée de Blanche Neige, la reine Ravenna avait dû assister, sans mot dire, à la trahison amoureuse qui avait contraint sa sœur Freya à quitter leur royaume, le cœur brisé. Celle que l’on appelait la jeune reine des glaces, à cause de son habilité à geler n’importe quel adversaire, s’employa alors à lever une armée de guerriers impitoyables, au fond d’un palais glacé.
Mais au sein même de ses rangs Eric et Sara allaient subir son impitoyable courroux pour avoir enfreint l’interdit : tomber amoureux.
Plus tard, à l’annonce de la défaite de sa sœur, Freya envoie ses guerriers récupérer le miroir dont elle est la seule à pouvoir catalyser les sombres facultés. Des tréfonds dorés de la psyché, elle réussit à ressusciter Ravenna. Les deux sœurs vont alors retourner leur puissance maléfique, décuplée par la rage, sur le royaume enchanté.
Leur armée s’avèrera désormais invincible…à moins que… les deux proscrits qui avaient jadis trahi la règle d’or, subissant l’exil et la séparation, ne parviennent à se retrouver…"


Si le premier opus m'avait vraiment séduite, je dois avouer que celui-la n'a pas été la hauteur de mes attentes.


Ce nouveau film se situe donc entre le préquel et la suite : nous découvrons la jeunesse du Chasseur ainsi que celle de la méchante Ravenna. Tout deux liés par Freya, la Reine des Glaces. Cette dernière, trompée par l'amour, décide de plonger son royaume du Nord dans un hiver interminable, là où le coeur des habitants devra être aussi froid que le paysage enneigé. C'est là que le jeune Chasseur, Eric, fera la rencontre de sa future femme : Sara, une Chasseuse elle-aussi. Entrainés par les troupes de la Reine des Glaces au combat et à l'art de ne plus montrer ses sentiments, et surtout d'éprouver de l'amour, ces deux amoureux vont pourtant se laisser tenter par la passion. Hélas, Freya le découvrira bien assez tôt pour les séparer définitivement...
Sauf si le royaume de Blanche-Neige, alors en paix, pouvait leur permettre enfin de se retrouver. Mais le temps change les gens et surtout Sara qui, déçue par l'amour, est devenu une redoutable tueuse... Qui sera peut-être la pire menace qu'à affronter le Chasseur.

Cette fois-ci point de Blanche Neige, où seulement de dos le temps de quelques secondes, l'histoire se concentre sur le passé étrange et violent du Chasseur. J'ai beaucoup aimé le début du film, avec ces deux sœurs sorcières aux personnalités totalement différentes. Alors que Ravenna manipule parfaitement ses pouvoirs, Freya est encore innocente et dépourvue pour le moment de dons. Mais un événement déclencheur la transformera plus tard en cette Reine des Glaces.

Son personnage, à l'inverse de Ravenna qui est plus classique, possède de multiples facettes que j'ai aimé découvrir. Cette reine brisée essaie tout simplement d'épargner aux plus jeunes les pièges de l'amour, quitte à devoir détruire ceux qui s'opposeraient à cette règle : pas d'amour dans son royaume. Pour moi, elle est l'atout majeur de ce film. En revanche, je ne peux pas en dire autant des autres...

Si j'aimais l'attitude sarcastique d'Eric, le voir reconquérir sa belle (présumée morte autrement dans le premier film... manque de concordance pour le coup) à tout prix m'a ennuyé. Il m'a paru plus platonique aussi, moins fort et intéressant à suivre. Peut-être à cause de Sara ? Si j'apprécie également cette actrice dans d'autres films, là, elle m'a tout simplement agacée ! Ou tout du moins, son personnage.

On peut comprendre que Sara en est par-dessus la tête de l'amour et ses méfaits, cela dit on se lasse bien vite de ses changements d'humeur. Il n'y pas de véritable alchimie dans ce couple et d'ailleurs, j'aimais beaucoup le rôle du Chasseur en tant que protecteur. En revanche, le voir se faire dominer pendant deux heures par Sara, à coup de "je t'aime moi non plus tiens prend ça dans la tronche", devient répétitif. Bref, le retour de la femme d'Eric est loin pour moi d'être une très bonne idée...

Pour le scénario, je ne cache pas non plus que j'aurais aimé retrouvé Blanche-Neige. Il faut dire que les retournements de situation sont trop nombreux dans ce film, qu'on ne sait pas bien où cela va aboutir et qu'est-ce qu'attendent/cherchent les personnages. Un miroir, me direz-vous. Certes, mais la romance destructrice du couple de Chasseurs passe souvent en premier devant cette quête du miroir de Ravenna. D'ailleurs, notre chère Reine égocentrique n'a pas non plus sa place. Ses projets sont toujours les mêmes, son dialogue quasi pareil ; bref, je l'aurais préféré plus maligne que vêtue de différentes tenues dorées toutes les cinq minutes, surtout vers la fin.

Par contre, les effets spéciaux sont de toute beauté ! Esthétiquement, rien à redire. Les transformations physiques des deux sorcières restent magnifiques et ingénieuses. Mais j'ai trouvé que la présence du petit peuple était effacée, par rapport au premier film. Bien dommage, car c'est toujours un régal pour les yeux de découvrir une forêt enchantée !

Le Chasseur et la reine des glaces n'est pas mauvais, simplement, il n'égale pas le premier. Une suite sympathique à regarder pour le plaisir de retrouver un monde magique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire