-->

dimanche 14 août 2016

Suicide Squad




SUICIDE SQUAD - Réal : DAVID AYER - NOTE : 3,5/5

Séance du 14 août 2016 en 2D

 
« C’est tellement jouissif d’être un salopard ! Face à une menace aussi énigmatique qu’invincible, l’agent secret Amanda Waller réunit une armada de crapules de la pire espèce. Armés jusqu’aux dents par le gouvernement, ces Super-Méchants s’embarquent alors pour une mission-suicide. Jusqu’au moment où ils comprennent qu’ils ont été sacrifiés. Vont-ils accepter leur sort ou se rebeller ? »

Et oui, j’ai apprécié ce film ! Pas comme un chef d’œuvre décalé et jubilatoire, mais comme un divertissement qui vaut le détour.

Je vais revenir sur l’histoire juste pour rappeler quelques détails. Suicide Squad démarre d’entrée sur la présentation de ces Super-Méchants. Tous sont des tueurs, des voleurs et le gouvernement n’a d’autre choix que de les retenir enfermés loin de tout. Sauf lorsque l’agent Amanda Waller, froide et calculatrice, suggère que ces déchets dangereux pour la société deviennent utile. Le monde connaît de nouvelles menaces que l’humain normal ne peut contrer. C’est pourquoi détenir une équipe d’êtres dotés d’un super pouvoir, et/ou de super folie, serait leur dernier atout en cas d’attaque. Amanda Waller recrute donc de force DeadShot, Harley Quinn, Capitaine Boomerang, El Diablo, Killer Croc, le Dr June, et Slipknot. Bien sûr, aider celle qui les retient enfermés ne se fera pas sans moyen de pression, on s’en doute. Et comme une attaque étrange et destructrice s’en prend justement à la ville et à ses habitants, le moment de tester cette équipe est arrivée. Reste à savoir si cela s’avéra utile pour le monde, ou utile pour ces Super-Méchants en quête de liberté…


Le scénario en lui-même n’est pas bien épais, je l’admets. Dès le début,  on comprend vite qui va être l’ennemi numéro un de ce film et comment vont s’enchaîner les choses. Cela dit, cette armada de méchants m’a vraiment séduite ! Will Smith est plutôt bon dans son rôle ; sa prestation est meilleure à comparer de celle d’Hancock. Pour Harley Quinn, rien à redire, sauf peut-être qu’elle est l’atout majeur de ce film ! Son humour, sa bêtise, sa folie et son passé ont été pour moi un des intérêts principaux de Suicide Squad. Pourquoi ? Pour voir le Joker, bien sûr, son poussin d’amour. 

Là on atteint le sujet épineux : le Joker. Oui, Warner Bros. nous l’a vendu dans toutes ses bandes-annonces, et ce pendant plusieurs mois. On s’attendait presque à ce qu’il soit au centre de l’histoire, comme il l’était au centre des affiches. Mais maintenant que j’ai vu le film, que je relis le résumé… Cela devient plus logique qu’il ne soit qu’un personnage secondaire. Pourquoi ferait-il partie de cet escadron suicide ? Pour ceux qui ont été le voir, vous comprenez sûrement de quoi je veux parler. Rien ne le contraint à sauver le monde, ou aider l’équipe, tout ce qu’il veut c’est Harley. Du coup, sa présence ne devient pas obligatoire. J’aurai aimé voir plus de scènes où il traite ses petites affaires c’est vrai, mais ça n’aurait pas été indispensable pour le film. Pire, ça l’aurait allongé. Alors certes, je suis un peu déçue de ne pas l’avoir vu plus longtemps, cependant à entendre certaines personnes, je m’attendais à ne l’apercevoir que trente secondes ! Ce qui n’est pas le cas quand même. Par conséquent, ma déception n’est pas totale. Et puis, Jared Leto joue bien. D’accord, ce ne sera jamais Heath Ledger parce qu’il ne joue pas de la même manière et, qu’ils n’ont pas choisi d’incarner la même personnalité. Toutefois, si je dois être honnête et au risque de me faire lapider, je n’ai pas vraiment apprécié le Joker incarné par Jack Nicholson… La preuve que ce n’est qu’une question de goût ! 

Pour ce qui est de la relation entre lui et Harley… Si on commence à faire une comparaison avec les Comics, on peut se préparer à y rester toute la journée, et ce serait vraiment chercher la petite bête. À mes yeux, ils ont bien interprétés le couple taré et dangereux. Ils ne sont pas assez impressionnants, mais je les ai quand même aimés.

Pour parler du grand méchant du film, c’est LA chose ratée de cette réalisation. Trop facile, trop rapide, un peu (trooop) prévisible. MAIS, lorsqu’on me sort que Marvel a fait beaucoup mieux avec Avengers et compagnie, je ricane ! Sérieusement, tous ces films ne sont pas très recherchés. Le méchant débarque vite, les gentils suivent juste après avec leur combat contre le mal et leur vie affective, et faut pas vraiment chercher plus loin. Finalement, Suicide Squad c’est un peu Avengers en plus cinglé. C’est la grosse erreur de ce genre de divertissement que ce soit pour DC Comics ou Marvel. Le seul qui aura réussi à développer un mythe en profondeur, avec ce qui faut de noirceur lorsqu’un héros ou un méchant décide de régner sur une ville, c’est Christopher Nolan et sa trilogie. Et là, j’avoue que j’aurais aimé un scénario comme lui sait les écrire pour Suicide Squad. Avec des personnages plus développés, une histoire plus compliquée et plus de psychologie. Mais voilà, on restera dans le bon divertissement pour ce film.

En ce qui concerne les effets spéciaux, ils sont bien faits. Sauf peut-être pour l’enchanteresse… Enfin, j’aurais préféré qu’elle arrête de bouger du bassin et de répandre un flux d’énergie pendant deux heures pour se battre un peu plus longtemps… Cela nous aurait donné plus d’action et de magie ! 

J’ai aimé Suicide Squad et j’aimerais bien une suite, ou un film qui se concentre sur le Joker ! Et j’espère que le réalisateur corrigera cette fois-ci les erreurs flagrantes de ce premier opus. Et que Warner Bros. se calmera avec les bandes-annonces… Même si au fond, ce n’est pas la première fois qu’on se fait berner. Car si on doit parler d’un autre genre qui m’a aussi déçue récemment, c’est Le Monde de Dory. La bande-annonce promettait un meilleur film et, des extraits n’y sont pas dans le long métrage… Donc ne vous acharnez pas sur Suicide Squad ! Il n'est pas aussi noir que prévu, oui, mais quand je vois la dégaine de Ben Affleck dans le costume de Batman... Je me dis qu'il y a pire, en fin de compte...

En attendant de retrouver le Joker et les autres dans une prochaine réalisation que j'espère plus sombre et cinglée, je vous conseille quand même d'aller le voir et de vous faire votre propre avis.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire