-->

lundi 8 août 2016

Comment réagir face à la mauvaise critique ? Reconnaître la critique utile

La critique négative : l'angoisse de l'auteur



On ne peut pas plaire à tout le monde, c'est certain. Mais lorsque la critique négative tombe, qu'elle casse entièrement votre manuscrit et détruit au passage votre moral, difficile de demeurer stoïque. Je ne vais pas vous donner la méthode miracle pour y réchapper, tout auteur y a droit un jour. Juste deux, trois astuces pour passer par-dessus et analyser une critique négative pour progresser.


La critique honnête

Déjà, je trouve utile de confier son livre à quelqu'un qui ne fait pas partie de votre famille. Pourquoi ? Parce que souvent, maman et papa sont tellement fiers de voir leur enfant écrire qu'ils ne sont pas objectifs. Pareil avec les copines, sachez leur dire que vous voulez la vérité, et non un avis élogieux simplement pour satisfaire. Oui, peut-être qu'elles craignent par la suite que vous les boudiez, mais rassurez-les : ça ne dure pas longtemps, juste le temps de digérer le fait que vous êtes un mauvais écrivain... Donc, de deux à dix ans ?


Plus sérieusement, une critique négative mais honnête vous sera très utile. Bien sûr, ça ne fait pas plaisir et sûr le coup on se dit qu'abandonner l'écriture serait finalement régler le problème... Ne vous laissez pas abattre et analysez ce qui cloche ! Une mauvaise description, le lecteur n'a pas su différencier vos personnages et ce qu'ils font ? Retravaillez votre façon de voir et donc de décrire la trame de votre livre. Dites-vous que le lecteur n'est pas dans votre tête et donc, qu'il suit bien à la lettre votre écrit. Votre manuscrit est trop confus, on s'y perd et le lecteur l'abandonne ? Restructurez votre histoire dans le temps en vérifiant toujours que tout est logique. Évitez aussi les bonds dans le temps, qui donne l'impression que vous voulez tout accélérer pour vite arriver à la fin. Il y a trop de fautes ? Nous ne sommes pas des  machines, il est difficile de voir toutes les coquilles dans un écrit. Cela dit, essayez au moins d'en enlever un maximum. 

Je ne cite que quelques points qui peuvent gêner le lecteur, cependant si un bêta-lecteur vous en parle sans vous détruire, vous pouvez considérer sa critique comme étant honnête et bénéfique.Quelqu'un qui prend le temps de tout détailler et de vous conseiller cherche à vous aider. Donc... ne vous énervez pas sur lui

La critique destructrice

Celle-ci est cruelle et complètement à oublier. Je parle de ces commentaires laissés rapidement, chez Amazon ou Wattpad, du style : "Nul à chier, je me suis ennuyé de la page 1 à la fin". 
Tout d'abord, vous serez tenter de comprendre pourquoi cette personne s'est tellement ennuyée...Pourquoi ? Pas de chance, notre critique ne l'a pas expliqué. Et c'est là que ça devient inutile de perdre son temps, et son moral. Quelqu'un qui n'aime pas votre livre doit pouvoir l'expliquer, normalement. Ou au moins sortir une petite phrase, comme "Pas assez d'action" ou "Trop romantique". Déjà, on commence à saisir pourquoi ce lecteur a trouvé le livre ennuyeux. Mais sans ça, un tel avis ne fera que vous déstabiliser. Je pense alors qu'il faut savoir faire le tri dans les critiques reçues et sélectionner que celles qui vous aideront à progresser. 


La critique de goût 

Je dis "de goût" parce qu'il arrive également que votre lecteur n'ait tout simplement pas apprécier vos personnages, le lieu où évolue l'histoire, votre façon d'écrire, etc. Pour le coup, c'est pour moi la critique la plus difficile. Je veux dire par là qu'elle ne nous aide pas à nous améliorer, plutôt qu'elle remet tout en question. C'est là où l'auteur se dit : "Mince, j'aurais préféré qu'il ou elle apprécie mon histoire mais remette en question mon orthographe, par exemple ! A la place, il ou elle dit qu'il/ elle n'aime pas mon univers... Que faire ?" C'est très délicat et je vous avoue que je n'ai pas vraiment de solution. Nous n'avons pas le même style de lecture et naturellement, cela vous arrivera qu'un lecteur, enchanté par le résumé, trouve votre livre décevant à la fin. Pourquoi ? Parce que vous même, grâce à la couverture et au résumé, vous vous faites un a priori avant de lire un livre. Et parfois, cela ne correspond pas du tout à ce que vous attendiez. C'est ainsi et on ne peut pas vraiment y changer grand chose. Je vous conseillerai juste de bien avertir vos lecteurs, si possible. Exemple, j'écris des nouvelles plutôt noires, c'est pourquoi je préviens avant pour ceux qui préfèrent les happy end ou les univers moins sombres.

Comment réagir ?

Pour être franche, les mauvaises critiques prennent souvent le dessus  sur les bonnes, pour moi. Je peux avoir 200 critiques positives, les 10 autres négatives seront à mes yeux les plus honnêtes, celles qui confirmeront que je suis médiocre. A l'inverse, d'autres auteurs se concentreront d'abord sur les avis qui valorisent leur livre. Je pense que chacun à sa manière de gérer et qu'il faut dans tout les cas ne pas se laisser décourager, ni se voiler la face. Les plus grands écrivains ont reçu de mauvaises critiques, mais aussi des très bonnes. Pour citer un exemple jeunesse, J.K Rowling a eu un succès monstre avec sa saga Harry Potter, même si sa plume est très classique. Et lorsqu'elle a voulu écrire un roman pour adulte avec Une Place à prendre, les avis ont été soudain moins élogieux... Donc, on ne peut contenter tout le monde.
Il faut savoir rester calme (très difficile), et réagir avec intelligence. Si ce lecteur veut que je revoie la chronologie de mon histoire, c'est que quelque chose ne va pas. Si un autre ne s'imagine pas les personnages, c'est que je ne travaille peut-être pas assez sur ce point.

Cherchez à obtenir des avis, ne les fuyez pas. Comme ça, vous pouvez ensuite faire des comparaisons, savoir si finalement vous êtes dans l'erreur ou pas. N'hésitez pas non plus à demander plus d'explications à vos bêta-lecteurs, pour comprendre vos fautes. Et pour les commentaires Amazon, ignorez ceux qui ne sont pas constructifs. Et surtout, ne faites pas l'erreur de passer vos nerfs sur quelqu'un qui veut vous aider. J'en vois beaucoup qui nient les critiques de leur livre, alors qu'ils devraient peut-être en prendre note pour ne pas refaire les mêmes erreurs avec le suivant, ou l'améliorer. Ne jouez pas non plus l'auteur très hautain, du style : " Ils n'y comprennent rien, le problème ne vient pas de moi mais d'eux !". C'est bête, comme réaction.

Pour finir, continuez de vous faire plaisir en écrivant et améliorez-vous pour la satisfaction d'évoluer et d'être lu, surtout.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire