-->

dimanche 31 juillet 2016

La Femme et la bête : conseil rapide

La Femme et la Bête 

Conseil rapide 


Certes, ce n'est pas la première fois que je vous parle de la place d'un personnage dans une histoire. Mais puisque j'ai eu quelques demandes sur le site Wattpad, je m'y remets ! Je voudrais donc m'attarder sur ce point : la place de la femme auprès des créatures surnaturelles.


Bien sûr, un tel article s'adresse à ceux qui écrivent du fantastique, comme de la bit-lit par exemple.  Pour répondre aux demandes en fonction du style de chacun, je vais vous présenter les dangers de ces quelques profils :


La demoiselle en détresse


Bien que ce ne soit pas une personnalité que j'affectionne, certains ou certaines aiment peut-être que son personnage féminin soit  délicat et fragile. Il en faut pour tout le monde après tout. En ayant en tête l'idée de créer une héroïne dépendante de son sauveur à longues canines, ou pourvu de griffes et de poils, peu importe, il faut quand même songer à ne pas la rendre "inutile". Pensez alors à définir le pourquoi du comment de sa faiblesse, de son besoin d'être protégée. Elle a le droit d'être en détresse, mais le lecteur n'aime pas non plus la maladresse à répétition. 

Je pense notamment aux scènes grotesques où évidemment, la jeune femme s'ouvre accidentellement la main, le pied, le bras pour déverser dix litres de sang devant son prince vampire. Est-ce une coupure de ciseau où un bien était-elle tombée sur un couteau de boucher ? Une fois de plus, le personnage fragile ne doit pas paraître trop niais. Ensuite, on évite aussi qu'elle s'émerveille à chaque fois que son bien aimé enchaîne prouesse sur prouesse. Ou bien, qu'elle se trouve moche alors que c'est loin d'être le cas.

Votre demoiselle peut aimer les couchers de soleil, les livres romantiques, néanmoins, ne ralentissait pas le rythme de votre écrit non plus. Oui pour les sentiments, mais à petite dose.


La femme forte


De nos jours, surtout dans la bit lit, les femmes fortes sont à la mode. Elles ne se laissent pas faire, n'acceptent l'aide de personne et combattent leur futur amant vampire avec une rage sans limite. Cela a beau être différent de la fille fragile, il y a aussi des dangers à créer une telle personnalité... Pourquoi ? Parce que le lecteur recherche quand même un peu de sentiments là-dedans. Une femme hautaine face aux autres personnages paraîtra également hautaine face au lecteur. Si elle enchaîne aussi les crises de nerfs, les bagarres et ne donnent pas l'impression d'intégrer le livre, mais plutôt de contredire tout ce que l'auteur a réuni autour d'elle (amis,amant, famille), cela va en agacer plus d'un.

Parmi les scènes qui font lever les yeux au ciel, il y a celle très connue de l’héroïne sûre d'elle qui combat trente créatures à la suite sans en ressentir aucun effet. Par contre, lorsqu'elle combat le vampire qui tourne autour d'elle depuis le début, il prend obligatoirement le dessus...

Une fois de plus rendre son personnage puissant est une bonne chose, cependant, si tout ne se résume qu'à ça, pavaner, vous allez vite lasser.


La fausse femme-forte.


Il y a ceux plus malin qui tentent de condenser la puissance à la fragilité. Exemple, une femme qui cache ses sentiments pour ne plus souffrir et combattre les créatures de la nuit sans pitié. Bonne idée. Mais tout tombe à l'eau lorsqu'on sent qu'elle va vite céder aux avances de son loup-garou, vampire, elfe, gnome. Évidemment, l'homme qui la désire va très vite la percer à jour et la conquérir. Du coup, on obtient les deux défauts que l'on a vu précédemment : l'excès de faiblesse et l'attitude orgueilleuse.


L'aguicheuse parfaite


Celle-ci est un profil qui découle souvent de la femme forte. La fille en détresse se critiquera physiquement alors que l'aguicheuse affichera souvent sa beauté. Bien sûr, je ne vous dis pas que votre personnage doit ressembler à Quasimodo. Néanmoins, faites attention à l'excès de narcissisme. Ainsi qu'au sexe. Comme votre héroïne est belle et convoitée, vous allez d'abord tomber dans le panneau de la faire paraître forte et intouchable.Puis, elle montrera un de ses seins... hum, non je veux dire une de ses faiblesses et enfin, à la vue du sexe de son amant, elle tombera... dans ses bras. Dans la bit lit, les métamorphes ont souvent une sexualité très débridée. Ce n'est pas dérangeant si l'auteur sait aussi parler d'autre chose que des avantages naturels de son personnage.


La fille futile


Certains livres, comme Queen Besty, aiment jouer la carte de l'humour. On découvre alors une héroïne  un peu stupide, qui ne donne pas l'air de vivre dans le même monde que les autres et ne se soucie que de ses vêtements. Le monde obscur lui passe par-dessus la tête, sauf son amant ténébreux qu'elle daigne de temps en temps remarquer. Évidemment, il ne lui arrive que des ennuis mais elle parvient toujours à s'en sortir... Miracle ! L'humour est à utiliser avec modération, tout comme la chance. La fille futile fait rire si elle garde quand même un aspect réaliste. On aime que notre héroïne nous ressemble : après tout, qui ne partirait pas en courant devant une paire de canines, et n'espérait pas conserver un visage sans ride avec du super sang vampire ? Mais un peu sérieux ne fait pas de mal non plus. 

Que faire, alors ?


En lisant tout ce ceci, vous vous dites : "Mince, c'est bien beau tout ça, mais c'est quoi la solution ?".

Tout d'abord, je ne vous dis pas que vous n'avez pas le droit de créer votre personnage comme vous le voulez. 

Cela dit, ma solution serait de créer un personnage plus naturel, authentique, qui finalement réunit un peu de toutes ses personnalités. De la puissance, des sentiments, de l'humour, de la sensualité. Facile à dire, plus dur à  faire, c'est vrai. Je suis à la première à tomber dans le panneau. Il faut essayer de garder en tête que nos personnages doivent ressembler un peu au lecteur, ou tout du moins, lui plaire. Créer un personnage, ce n'est pas suivre ces conseils à la lettre comme une recette, mais lui insufflait la vie, le rendre vivant ! Et donc, il vous faut juger tout au long de votre livre les réactions de votre personnage. Bien sûr, un peu de surprise de la part de votre héroine sera toujours géniale ! Je ne vous dis surtout pas de créer une jeune femme morne et insipide.

En espérant vous avoir un peu guidé !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire