-->

mercredi 11 mai 2016

LE CLUB DES PUNKS CONTRE L'APOCALYPSE ZOMBIE

LE CLUB DES PUNKS CONTRE L'APOCALYPSE ZOMBIE - KARIM BERROUKA - 
NOTE : 5/5

Edition ActuSF

Science-Fiction



" Paris n'est plus que ruines. Et le prix de la cervelle fraîche s'envole.
Heureusement, il reste des punks.
Et des bières.
Et des acides.
Et un groupe électrogène pour jouer du Discharge.
Le Club des punks va pouvoir survivre à l'Apocalypse.
Enfin, si en plus des zombies, les gros cons n'étaient pas aussi de sortie...
Il est grand temps que l'anarchie remette de l'ordre dans le chaos !"

Je tiens en tout premier à remercier les Editions ActuSF pour ce service presse ! Et oui votre vue ne vous joue pas des tours, j'ai bien accordé la meilleure note pour ce livre !

L'histoire commence donc avec la présentation de ce groupe de punks : Kropotkine, l'anarchiste et chef de la bande, Mange-Poubelle, habitué des poubelles comme son nom l'indique, et qui en a aussi l'odeur, Eva, l'engagée prête à défendre toutes les causes, Deuspi et Fondé, adeptes des acides et Glandouille et Pustule, des punks à chiens, qui mangent avec leur amis à quatre pattes, dorment avec, bref, vivent constamment avec eux. Ces habitués du Collectif du 25, un endroit désaffecté, mènent un quotidien plutôt tranquille à combattre les flics et boire de la bière, quand débarque les zombies. Loin d'être effrayée, notre bande trouve un réel intérêt à cette apocalypse : adieu société, bonjour anarchie. Hélas, le patronat n'est pas tout à fait mort et compte bien profiter du chaos pour continuer à établir son pouvoir. Mais les punks ne manquent pas de ressources ! Aidés du pouvoir de la musique, de visions étranges et même de zombies ! leur dernier combat contre les riches manipulateurs promet d'être sanglant...


En tout premier, ce qui ressort de cette lecture c'est l'attachement naturel que l'on ressent pour ces personnages totalement délirants. On adhère dès les premières lignes à leur personnalité, leur quotidien et leur principe de vie. A tel point que je croisais les doigts pour qu'aucun d'eux ne meurt. Même si plus d'une fois, l'auteur s'amuse à nous laisser croire que plusieurs d'entre eux se sont fait... bouffés. Question suspense, on est servi !

L'histoire quant à elle ne se limite pas à une banale lutte contre les zombies, loin de là.  Les morts sont là aussi pour représenter les restes d'une société déjà décadente que les punks exécraient. La bande affronte donc des zombies, mais également les anciens du MEDEF et autres riches toujours à l'affût de pouvoir. Lesquels tentent de reprendre le contrôle avec l'aide d'une armée zombie contrôlée par le bruit d'une fanfare...

Oui, l'intrigue de ce livre n'est pas banale ! En plus de vivre une aventure totalement... barrée, les punks paraissent être guidés par des puissances supérieures, qui leur envoient des visions à chacun. Beaucoup d'humour décalé pendant ces chapitres !

La musique est aussi omniprésente, c'est même elle d'ailleurs qui fait avancer l'histoire. Les zombies sont réactifs aux notes qu'ils écoutent, que ce soit des morceaux hippies, punks ou militaires, cela aura un effet sur leur cervelle pourrie... Idée de génie ! Cela permet de voir les morts vivants sous un autre angle. L'auteur use des ficelles bien connues des zombies, le gore est présent, l'action également et les délires aussi !

J'ai beaucoup aimé comment l'histoire était découpée ; chaque personnage a son destin/et son hallucination, et les pages défilent sans que l'on s'en rende compte. 

L'auteur parvient avec beaucoup d'humour (à la limite du cynisme) a créé un univers totalement "destroy". C'est inédit, incomparable, recherché (cette idée de punks affrontant les derniers grands patrons avec l'aide d'armées de morts est vraiment super!), jouissif, bref ; punk !

La plume de l'auteur peut juste un peu surprendre au début, surtout lorsque ça parle de drogue mais on s'y fait rapidement tant on aime le voir jouer avec ces personnages. Et quelle fin ! Pauvre punks, avoir été manipulés pour un tel résultat... Je ne vous en dit pas plus !

 Un livre qui a du mordant et qui ne manquera pas de vous faire réagir. Sans oublier cette superbe couverture, où flotte le drapeau noir. Parfait.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire