-->

mardi 12 avril 2016

La Tour de Sélénite

LA TOUR DE SÉLÉNITE - ARNAUD CODEVILLE- NOTE : 4/5

Éditeur : Arnaud Codeville

Terreur, fantastique

"Adel Blanchard est un écrivain en perdition. Depuis quelques mois, sa vie ne se résume qu’à éviter les huissiers et à courir après son ex-femme pour voir ses deux enfants. Pour sortir la tête de l’eau, il accepte un poste de professeur de Lettres dans une faculté de Lille mais peu à peu, il ne peut s'empêcher de glisser dans la dépression. Un soir, alors qu’il est prêt à commettre l’irréparable, sa voisine de palier intervient miraculeusement et l’en empêche. Il voit en elle l’opportunité de démarrer un nouveau chapitre de sa vie, c’est donc naturellement qu’il participe au projet universitaire qu’elle organise avec un collègue : la restauration d’un phare en Loire-Atlantique.

Malheureusement, il ne se doute pas que ce périple le mènera au cœur de la terreur et de la folie où il y laissera une partie de son âme…"


Tout d'abord, je remercie l'auteur pour ce service-presse !

Ce roman démarre donc avec Adel, un auteur qui a tout perdu : succès, argent, femme, vie de famille. Et comme si tout cela ne suffisait pas, son second livre est un échec et il ne peut plus voir sa seule source de bonheur : ses enfants. Son ex-femme, un vrai dragon, l'empêche de les voir et ne se soucie pas une seule seconde du triste sort de son ex-mari. Lequel a décidé d'en finir... Alors que la corde est prête, car il n'a plus l'envie de continuer malgré le poste de professeur de Lettres qu'il a trouvé, sa jolie voisine lui sauve la vie. Belle, charmante et gentille, Laure, enseignante elle-aussi, devient le nouvel espoir d'Adel. Cet auteur déprimé commence à reprendre goût à la vie grâce à ses nouveaux amis enseignants, tous plus sympathiques les uns que les autres ! Jusqu'à ce que Maxime, et Laure, décident d'aller restaurer un vieux phare avec l'aide de quelques étudiants. Un projet charmant... En apparence. Plus jamais on aura de nouvelles d'eux. Paniqué à l'idée d'avoir perdu la seule femme qui lui redonne le sourire, Adel décide de partir à leur recherche et qu'importe les étranges rumeurs qui entourent ce phare ! Mais si les rumeurs, aussi infondées soient-elles, étaient vraies ?


Mystères, émotions, début de romance et horreur... Un régal à lire ! Que ce soit Adel ou les personnages secondaires, tous possèdent une personnalité fort bien décrite qui permet de s'attacher à eux. J'ai aimé la reconstruction "morale" d'Adel, qui pense avoir tout perdu au début du livre. Le comportement de son ex-femme est tout simplement ignoble et ne manque de nous faire réagir ! A l'inverse, la sympathie des autres enseignants, comme Paul ou Maxime, est agréable à lire et bénéfique pour Adel. J'ai beaucoup aimé le professeur de sport, Eric, et son humour quelque peu décalé même dans les pires circonstances !


L'histoire est bien construite, mélangeant à la fois une vie d'enseignant/auteur avec des faits hors du commun. Plus les pages défilent, plus l'intrigue et la tension monte d'un cran et nous fait oublier l'existence normale d'Adel pour un lieu tout simplement terrifiant. Fantômes, docteur macabre, science occulte : tout est réuni pour nous faire peur. Pour tout dire, je l'ai lu la nuit dans mon lit et après, hors de question de sortir de ma chambre !


La plume fluide et inspirée de l'auteur nous immerge complètement dans ce phare lugubre où les faits paranormaux se succèdent. Et par chance, ça se résume pas finalement à une banale histoire de fantôme mais plutôt à quelque chose de plus... complexe. Je n'en dirais pas plus pour ne pas spoiler !


Le seul petit point négatif sera pour moi l'épilogue. Une fois de plus, je ne citerai pas de noms pour ne pas gâcher le plaisir des futurs lecteurs, mais je ne m'attendais pas à un tel sort pour Adel. Pour moi, les preuves incriminaient aussi un être autre enseignant qui s'en est également sorti...


Bref, un très bon livre que je recommande !  

2 commentaires:

  1. Super chronique !! elle me donne vraiment envie de découvrir ce roman !
    En tout cas la couverture est très belle je trouve.

    Pour ce qui est de "Ticket pour l'enfer" comme tu dis la couverture peut-être très belle ou très simple cela ne veut pas dire que l'histoire sera le reflet de la couverture.. Heureusement d'ailleurs.
    Oui voilà moi je décroche vite, c'est d'ailleurs pour ça que je lis rarement des sagas qui suivent vraiment (j'aime bien par contre retrouver les mêmes personnages dans diverses enquêtes) mais j'ai souvent beaucoup de mal quand il y a plein de personnages et trop d'idées... après je ne dis pas qu'il ne peut pas plaire à d'autres...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui pour le coup c'est une couverture qui est à la hauteur de l'histoire ^^

      En effet, heureusement que la couverture ne fait pas tout ! Mais parfois, ça tape un peu dans l'oeil du lecteur si elle est belle, comme un petit plus... Toutefois, comme on peut le voir avec ta chronique, cela peut être aussi un traquenard.

      Je pense que ça peut plaire à d'autres, m'enfin, c'est dur quand il y a beaucoup trop d'idées, la lecture en devient vite assez lourde :/

      Supprimer