-->

mercredi 20 avril 2016

Alouettes



ALOUETTES - JEANNES-A DEBATS - NOTE : 3,5/5

Editions ActuSF

Bit-lit

« Je m’appelle Agnès et je suis orpheline. Ah ! Et sorcière. Mon oncle m’a engagée dans son étude notariale. Ne croyez pas que le job soit ennuyeux, en fait, ce serait plutôt le contraire. En ce moment, tout l’AlterMonde est en émoi à cause d’une épidémie de Roméo et Juliette. Imaginez : des zombies tombant amoureux de licornes, des vampires roucoulant avec des kitsunes, des sirènes jurant un amour éternel à des garous. Et tout ce beau monde défile dans notre étude pour se passer la bague au doigt. Mais la situation commence à sérieusement agacer les hautes autorités. Et comme l’AlterMonde n’est pas Vérone, à nous de faire en sorte que cette fois l’histoire ne se termine pas dans un bain de sang… »

En tout premier, je tiens à remercier Charlotte Volper pour ce service presse !

Avec ce second tome, nous retrouvons la fragile sorcière Agnès qui n’est pas au sommet de sa forme. Trois ans se sont écoulés depuis la mort de Jacques, son amant loup-garou, et entre kilos en trop et histoires sans lendemain, la jeune sorcière se laisse plus ou moins aller. Heureusement, elle peut toujours compter sur son oncle Géraud, Navarre le beau vampire et Zalia, son amie sirène. Jusqu’à ce que sa routine qui se résume à boulot, whysky, boulimie et sexe (de temps en temps) soit brutalement brisée par des évènements plus qu’étranges, et romantiques : des couples improbables se forment chez les créatures de l’Altermonde, et rejouent sans s’en rendre compte la célèbre histoire de Roméo et Juliette. Agnès et son cabinet de notaire comprennent alors que ce phénomène est une véritable épidémie et que les Instances de l’Altermonde, ainsi que le Destin lui-même, craint le pire… Se pourrait-il que la cause de ces comportements anormaux soit un objet ? Un objet bien particulier, et intime… 


Comme toujours, il est agréable de se plonger dans cette Paris futuriste, peuplée de tant de créatures que c’est un régal à chaque fois d’en découvrir davantage. Agnès et sa personnalité si spéciale, parfois un peu déprimante, nous plonge une fois de plus dans une histoire tout aussi mystérieuse que le premier tome. La jeune femme passe une mauvaise période et c’est avec une ironie teintée de tristesse qu’elle fait fasse à toutes ces créatures amoureuses ! Sans oublier la présence de Sylvain, un satyre qui entend bien lui faire oublier son chagrin.

Ésotérisme, histoire de France (et plus précisément celle de Paris), romance, et même univers geek, Alouettes est un très bon livre qui mélange aisément humour sarcastique, noirceur et fantastique. La plume de l’auteure, un peu complexe mais pourtant fluide à lire, sait retenir toute notre attention.

Au niveau des personnages, j’ai trouvé Agnès quelque peu agaçante : son manque de confiance et ses indécisions ralentissent parfois l’histoire. En revanche, j’ai beaucoup aimé ses réflexions scientifiques sur l’amour et le sexe. Décrypter des réactions hormonales pourraient paraître barbant à lire mais, avec cette « maladie » de Roméo et Juliette, cela s’accorde tout à fait ! Qu’est-ce que l’amour finalement ? Une réaction chimique ou la passion de deux âmes ? Agnès, perdue dans ses propres émotions, tente de trouver un juste milieu dans tout ça.

Le personnage de Sylvain  m’a totalement séduite et je regrette que l’auteure ne lui ait pas plus donné d’importance ! Finalement, on a l’impression que sa présence est requise pour permettre à Agnès de passer à autre chose… Et rien de plus. 

Navarre et Zalia continuent d’apporter une touche drôle au roman, le vampire émoustillant toujours Agnès. Là aussi, j’aurai aimé que cette relation évolue, mais il faut croire que ce sera peut-être pour le prochain tome. Herfauges, le vampire sadique, est encore au rendez-vous, et ça c’est génial ! Ses pensées, en relation avec Agnès, interviennent assez souvent et nous tirent toujours un sourire. À mes yeux, c’est un personnage que j’affectionne plus que Navarre…

Alouettes est une bonne suite, mais qui ne dépassera pas le premier tome, pour moi. J’ai trouvé l’intrigue un peu longue à se mettre en place bien que les derniers chapitres relancent toute ma curiosité ! Hâte de savoir si ce cher Herfauges sera à nouveau de la partie. 

Pour terminer, je reste toujours conquise par l’univers de Jeanne-A Debats et espère que le prochain tome (s’il y en a un), nous plongera à nouveau dans un délicieux mystère au cœur de Paris ! En attendant, toutes ces créatures diverses nous auront appris que le couple le plus humain et célèbre de la littérature, Roméo et Juliette, est plus dangereux qu’une paire de canines… 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire