-->

mercredi 13 janvier 2016

WILD CARDS : ATTIRANCE ET CONFUSION

WILD CARDS : ATTIRANCE ET CONFUSION- SIMONE ELKELES - NOTE : 2,5/5


Edition : La Martinière J. Fiction

Romance, Jeunesse

« Ashtyn croyait sa vie sur des rails jusqu’à l’université. Elle n’avait pas prévu qu’elle serait élue capitaine de son équipe de football américain et que son petit ami, footballeur lui aussi, le prendrait si mal.
Elle n’avait pas imaginé, surtout, qu’un garçon comme Derek, provocateur et terriblement séduisant, viendrait semer la trouble dans son existence bien réglée.
Ashtyn pourrait craquer et se laisser aller, mais elle n’est sûre que d’une chose : les garçons comme Derek, pour qui la vie est un jeu, finissent toujours par vous quitter. Et rien ne lui fait plus peur que l’idée d’être abandonnée… »

Je ne reviendrais pas sur le « plan » que Simone Elkeles nous sert toujours avec ses personnages, vous l’aurez deviné rien qu’à la lecture du résumé.

Ayant lu le second tome avant celui-ci, le premier, je croisai les doigts pour que ce roman soit meilleur que sa suite. Je ne vais pas crier « ouf ! », car c’est loin d’être « meilleur ». Mais pas aussi ennuyant qu’Attirance et Indécision.


Certes, une fois de plus, on retrouve un personnage féminin avec une vie classique, qui préfère rester discrète, et un personnage masculin extravagant, beau et arrogant. Simone Elkeles ne semble pas encore prête à nous livrer un peu d’originalité sur ce point.

Encore une fois aussi, ils proviennent de deux mondes diamétralement opposés, même si leurs familles respectives sont aussi compliquées l’une que l’autre. Et c’est avec une grande (et mauvaise) surprise qu’ils découvrent que leurs parents ont uni leur deux familles, ce qui fait de Derek le beau-neveu d’Ashtyn. Bien complexe tout ça ! Même si finalement cela n’aura aucune importance pour la romance qui s’annonce déjà.

Ashtyn est un garçon manqué, qui est fière de faire partie de l’équipe de football américain même si son petit-ami jalouse sa position de capitaine, avec une part de féminité qu’elle cache le plus souvent. De son côté, Derek est le Texan ex-star de football, qui a tout abandonné à la mort de sa mère. Sarcastique, il séduit les femmes seulement pour un soir, tout le contraire de ce qu’attend Ashtyn de la part d’un homme. Elle veut ce qu’elle n’a jamais pu avoir : quelqu’un qui la soutienne, reste auprès d’elle et ne l’abandonnera jamais. Autant dire que leur relation paraît quasi impossible et que les « je t’aime, moi non plus », sont nombreux.

Cependant, j’ai trouvé l’idée qu’une fille intègre un sport destiné « uniquement » aux hommes intéressante. Cela change des héroïnes pom-pom girls magnifiques et bien élevée, qui ne mange qu’un bol de salade par jour. Ashtyn a de l’ambition et considère Derek avec mépris, ce qui s’avère assez amusant parfois. Bien entendu, nos deux tourtereaux ne mettent pas beaucoup de temps à se séduire et c’est sans surprise qu’ils restent ensemble à la fin. Qui aurait pu, de toute façon, croire qu’il n’en serait pas autrement ?


Une lecture sympathique mais je conseillerais vivement à Simone Elkeles de renouveler ses personnages !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire