-->

samedi 30 janvier 2016

Soleil Brisé

SOLEIL BRISÉ - M.O. WALSH - NOTE : 2/5

Edition Michel Lafon

Policier


« À Bâton-Rouge, en Louisiane, la vie est paisible en cet été de 1989. Le lycée est fini et le narrateur, quatorze ans, va enfin passer ses journées à observer Lindy Simpson, sa jolie voisine d’en face - d’un an son aînée - à qui il voue une passion obsessionnelle depuis son enfance.
Jusqu’à ce soir terrible où tout bascule. Lindy est victime d’une agression brutale en rentrant chez elle. Elle ne reconnaît pas son violeur et la police ne trouvera jamais le coupable.
Par qui Lindy a-t-elle été agressée dans ce quartier familial si paisible ? Pourquoi, soudain, certains des habitants ont-ils des choses à cacher ? Et pourquoi le narrateur, trente ans plus tard, raconte-t-il cette histoire avec un sentiment de culpabilité ? »

Honnêtement, j’ai beaucoup de mal à émettre un avis sur ce livre. Il n’est ni mauvais, ni bon, il est… froid. Certes, c’est assez étrange d’utiliser un tel mot pour qualifier un roman, mais c’est ce que j’ai ressenti au cours de ma lecture. La chaleur de la Louisiane ne m’a pas atteinte… Peut-être la faute à tous ces sauts dans le temps ? Ces allées et venues entre plusieurs époques ?


Le narrateur raconte comment sa jeunesse a été marquée par le viol de la fille qu’il aime en secret. Un amour quasi obsessionnel, qui pourrait peut-être l’incriminer. Est-ce de l’amour, ou un désir pervers ?
Beaucoup de personnages sont présentés, soit parce qu’ils ont un lien possible avec le viol, soit parce qu’ils font partie de l’entourage du narrateur. Ce dernier est d’ailleurs assez peu décrit physiquement, par contre, ses émotions souvent contradictoires envahissent beaucoup trop ce livre ! Un livre dont le genre est assez dur à définir. 

Durant les premières lignes, j’avais l’impression de lire un vrai polar, presque comparable à un rapport de police. Date, description des suspects, leur lien avec la victime : l’auteur les présentait avec peu d’émotion, nous laissant nous faire une idée de ses hommes, ou garçons. Puis, la vie du narrateur intervient pendant cette enquête, on apprend son amour caché pour Lindy, son idolâtrie ainsi que sa découverte de la sexualité au cours des années. Entre-temps, il nous raconte comment sa famille s’est peu à peu détruite, entre un père infidèle (qui couche avec une étudiante), une mère névrosée et des sœurs absentes (une d’entre elle mourra, sans que cela n’évoque aucune tristesse, puisqu’elle est si peu présente).  

L’enquête du viol se fait oublier, on doute finalement que le but de ce livre soit de trouver l’auteur de l’agression. On se perd parfois dans des descriptions de la Louisiane, le climat, l’histoire de cet état, des chapitres entiers ressemblant plus à un documentaire qu’à un roman. Le narrateur oscille donc entre plusieurs histoires : celle de sa vie sentimentale, celle de Lindy, celle de sa ville natale, celle de sa famille et enfin, celle des possibles agresseurs ! Un lien s’établit entre toutes, mais ça reste un peu bancal.
J’ai été frustrée plus d’une fois ! Surtout quand une fin de chapitre semble nous livrer plus de détails sur le possible suspect de ce crime et que l’auteur, sans prévenir, nous balance à la place un souvenir d’une grande banalité pour le prochain chapitre !

Du coup à la fin, lorsqu’on apprend qui est le violeur, aucun sentiment ne se fait sentir. On ne se dit pas « bon sang, c’était lui » ou « ah, je m’attendais pas à ça ! », non, rien. L’auteur nous montre plutôt comment son personnage a appris à vivre en se détachant finalement de Lindy, qu’il n’aura jamais su séduire, même s’il finira quand même à trouver l’auteur de ce viol. Sa culpabilité si grande (et si envahissante pendant la lecture) prend tout son sens, mais je ne dirais rien pour ne pas spoiler !


La plume de l’auteur n’est certes pas mauvaise, il décrit très bien les sentiments des personnages, surtout ceux dont la vie ne les a pas épargnés. C’est quelque fois émouvant, ou rageant. Mais dans l’ensemble, Soleil Brisé restera une lecture agréable pas si intéressante que ça.

1 commentaire:

  1. Oui tu résumes très bien je trouve ! Ce livre est froid...
    Moi aussi j'avais ressenti cela à cette lecture, j'ai passé un bon moment avec ce livre mais sans plus, ce n'était pas ce à quoi je m'attendais...

    RépondreSupprimer