-->

mardi 10 novembre 2015

Resurrectio

RESURRECTIO - AMÉLIE SARN - NOTE : 3/5

Edition SEUIL

Jeunesse, Science-Fiction

"Marie se réveille un matin dans un laboratoire, le corps recouvert de cicatrices. A son chevet se tient, Victor, le médecin qui l'a miraculeusement sauvée. Officiellement disparue après un grave accident, Marie doit tout réapprendre et ne rêve que d'une chose : devenir une adolescente comme les autres. Mais comment faire quand on n'a ni passé, ni identité ? Et quand des visions terrifiantes viennent hanter vos cauchemars, comme si vous aviez rassemblé en vous les souvenirs tragiques de plusieurs personnes ? Qu'est-il réellement arrivé à Marie ? Qui est-elle ? Victor détient forcément les réponses. Victor et, peut-être, une mystérieuse multinationale qui, si elle apprenait l'existence de Marie, serait prête à tout pour se l'approprier..."

Étrangement, ce livre m'a beaucoup plu même si l'histoire s'avère assez prévisible. 

En analysant bien le résumé, le nom de ce personnage, Victor, et les cicatrices de Marie... Normalement, si vous êtes un amateur des chefs d’œuvres fantastique, le nom d'un célèbre docteur devrait vous venir à l'esprit. Si ce n'est pas le cas... Resurrectio devrait plus vous surprendre.


Cela dit, par "surprendre", ne vous attendez pas à beaucoup de péripéties rythmées, l'action y est assez rare. Ce roman démarre avec lenteur, on découvre son environnement en même que Marie qui, amnésique, se doit de tout réapprendre. Manger, parler, observer, ressentir et analyser. Par chance, toutes ses facultés lui reviennent assez vite. Victor, le chirurgien qui l'a sauvé, lui explique alors qu'elle a été victime d'un grave accident et qu'il sera là désormais pour veiller sur elle. S'installe alors un quotidien... un peu répétitif. J'étais impatiente de savoir qu'est-ce qui se cachait derrière ses analyses médicales, le laboratoire et, bien sûr, les visions de Marie.

La jeune femme est assaillie par une "ombre". Une ombre qui la force soit à vivre un cauchemar éveillé, où différentes filles vivent une mort tragique et brutale, soit à prédire la mort des gens autour d'elle. Marie craint alors d'apporter la mort partout où elle se rend, jusqu'à ce que sa rencontre avec Liam ne bouleverse tout. 

A ce stade, le livre prend un tournant un peu moins palpitant. On alterne entre visions, interrogations de Victor, lequel cherche à cacher Marie d'un centre de recherche nommé Hydra, et amourette d'adolescents. Je ne dis pas que la romance gâche l'histoire, au contraire, elle est nécessaire à Marie. Elle recherche à être aimée, à ne plus être cette créature froide, pâle, couverte de cicatrices, qui effrayent les élèves de son lycée. Cependant, j'aurais préféré un peu plus de profondeur, une histoire un peu moins convenue, plus d'action et moins de disputes entre adolescentes pestes. Car, comme je le disais plus haut, il était évident que Marie est... Si vous connaissez l'auteure Mary Shelley, vous allez très vite comprendre le but, et la nature de Marie. Donc il aurait été préférable que Resurrectio reste dans un cadre plus scientifique. 

Cela dit, les personnages sont attachants, ou méprisables, et les pages défilent assez vite. L'auteure possède une écriture agréable, rythmée, j'ai terminé ce livre en très peu de temps. D'ailleurs, la fin donne une perspective plus prometteuse pour le second tome. Même si je me doutais que ça allait se terminer comme ça, ce final nous promet une suite plus percutante, plus scientifique, en nous interrogeant sur la création qu'est Marie, et ce à quoi elle va servir... Plus qu'à vérifier mes hypothèses !








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire