-->

dimanche 15 novembre 2015

Drapeau de la France... Un effet mouton sans aucun sens ?




Aujourd'hui, un article tout simple pour communiquer mon désarroi. J'ai été choquée tout comme vous en découvrant, ce matin du 14 novembre 2015, cette triste attaque. Une attaque révoltante qui m'a fait autant frémir, que pleurer ou enrager. 

Mais ma peine n'était pas finie. La plus horrible des surprises fut quand je vis tout ces drapeaux français fleurirent sur les réseaux sociaux. Un acte soi-disant solidaire, que tout le monde s'est empressé de partager, d'imiter. Chers Français, n'avez-vous pas l'impression d'être des moutons ? Qu'avez-vous pensé, en mettant votre photo de profil au couleur du drapeau ? Que vous étiez solidaires ? Mettez-vous à la place des proches des victimes, pensez-vous qu'ils sont heureux de leur pays qui n'a pas su les protéger ?

Là, j'entends déjà ceux qui me traitent de révoltée alors que finalement, je ne fais pas mieux qu'eux, je ne suis rien de plus. Et je suis d'accord mais, au moins, je ne me donne pas des airs de française fière sans en y réfléchir consciencieusement. Soyez honnêtes, il y a deux mois, vous n'auriez jamais partagé ne serait-ce que le plus petit drapeau sans avoir peur qu'on vous traite de partisan du FN ! Vous n'êtes pas fier de votre pays, vous êtes un mouton ! Et lors de l'attaque de Charlie Hebdo, vous proclamiez la liberté d'expression, le choix de dire tout haut ce que l'on pense, alors que vous n'osez même pas dire haut et fort qui est le véritable coupable de cette attaque !

Notre solidarité. Rappelez-vous, il était très important pour le peuple français de secourir les migrants, d'ouvrir nos frontières à tout le monde. Comme aux terroristes. Je ne dis pas que l’égoïsme nous permettra de nous sauver du terrorisme, mais il faut savoir être réaliste ! Et honnête ! La France a déjà ses problèmes, graves, son peuple a secourir, on ne peut sauver la terre entière ! Au contraire, à vouloir en faire trop, à jouer son bon samaritain, nous avons lâchement oublier notre propre peuple !

Nous ne sommes pas des pacifistes, nous sommes des victimes qui acceptons notre sort avec résignation. En partageant un drapeau, on se sent fort... Non, on ne l'est pas, on attend patiemment la prochaine attaque pour préparer une nouvelle image témoignant notre solidarité. Voilà la France.

Je ne suis pour aucun parti, le FN ne fera  pas mieux que la droite ou la gauche, donc n'allez pas dire que je soutiens qui que ce soit. Je soutiens tout ceux qui ont l'audace de dire à voix haute le véritable problème de notre pays et là, je vois de vrais français. Audacieux, libres. 

Je m'arrête là, tellement il y aurait de choses à dire ! Et je le rappelle, je ne me sens pas meilleure, au contraire, je suis dépassée par les événements... 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire