-->

lundi 26 octobre 2015

Pixels

PIXELS - Réal : CHRIS COLOMBUS - NOTE : 2,5/5

" A l'époque de leur jeunesse, dans les années 80, Sam Brenner, Will Cooper, Ludlow Lamonsoff et Eddie "Fire Blaster" Plant ont sauvé le monde des milliers de fois... en jouant à des jeux d'arcade à 25 cents la partie. Mais aujourd'hui, ils vont devoir le faire pour de vrai... Lorsque des aliens découvrent des vidéos d'anciens jeux et les prennent pour une déclaration de guerre, ils lancent l'assaut contre la Terre. Ces mêmes jeux d'arcade leur servent de modèles pour leurs attaques. Cooper, qui est désormais Président des Etats-Unis, fait alors appel à ses vieux potes pour empêcher la destruction de la planète par PAC-MAN, Donkey Kong, Galaga, Centepide et les Space Invaders... Les gamers pourront compter sur l'aide du lieutenant-colonel Violet Van Patten, une spécialiste qui va leur fournir des armes uniques... "

Voilà, tout est raconté dans ce résumé pour l'histoire de ce film. Et, à vrai-dire, malgré la légèreté du scénario, il me tardait de voir Pixels pour découvrir une bonne dose d'action mélangée à l'univers des jeux d'arcades de 1980. Malheureusement, l'illusion a duré seulement quelques minutes. 


En vérité, l'idée de départ semble avoir entièrement suffi au réalisateur qui a dû se dire "envoyez PAC-MAN et Donkey Kong, ça suffira pour plaire aux geeks". Manque de chance, même si j'apprécie ces jeux, ce n'était pas suffisant pour plaire. 

Les dialogues sont plats, les blagues sont ratées, le scénario tourne autour de quelques personnages sans leur donner un véritable intérêt ; je me suis ennuyée. Seules les scènes de l'attaque de PAC-MAN, le finale et le personnage Q-Bert (que je trouve trop mignon) ont su retenir mon attention. Ainsi que les effets spéciaux qui, finalement, restent le point fort de ce film. Mais c'est bien dommage que Chris Colombus ait abusé des blagues potaches inutiles plutôt que des images de synthèse. A choisir, j'aurais préféré, quitte à voir un blockbuster !

Bref, un avis très mitigé sur ce film, qui ne me laissera pas un souvenir impérissable. Rien à ajouter de plus.







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire