-->

mercredi 2 septembre 2015

Hush, Hush

HUSH, HUSH - BECCA FITZPATRICK- NOTE : 1/5
★☆☆☆☆
Edition : MSK
Fantastique, Romance, Jeunesse



"Dans la ville brumeuse de Portland, Nora tente de mener une vie ordinaire depuis la mort violente de son père. Lors d’un cours de biologie, elle fait la connaissance de Patch. Il est séduisant, mystérieux, toutes les filles en sont folles, mais Nora est perplexe. Comment Patch peut-il en savoir autant sur son compte ? Pourquoi est-il toujours sur sa route quand elle cherche à l’éviter ? Sans le savoir, Nora  se retrouve au beau milieu d’un combat séculaire agitant des êtres dont elle ne soupçonnait même pas l’existence. Et en tombant amoureuse de Patch, elle va découvrir que la passion peut être fatale.

La première de couverture était tellement prometteuse que, immédiatement, je m’attendais à une véritable histoire d’anges déchus, qui inclurait action, noirceur et fantastique. Quelle déception.

La plume de l’auteure n’est ni sensationnelle, ni mauvaise, finalement, elle est comme son livre : placide.


Le personnage principal, Nora, est une lycéenne studieuse, mais bornée, et trop intelligente pour qu’on l’apprécie. Non à vrai dire, son comportement de « madame-je-sais-tout » est assez insupportable. A choisir, je préfère de loin la personnalité de sa meilleure amie, Vee, qui agit vraiment comme une adolescente. A l’inverse Nora est coincée comme pas possible et on ne pas dire que son quotidien, qui se résume à toujours obtenir des bonnes notes, nous distrait. Non pas qu’elle n’a pas le droit d’être intelligente, mais j’attendais vraiment de l’action !

Au lieu de quoi, l’histoire se déroule ainsi : Nora se retrouve à côté d’un bel étudiant, Patch, qui l’intrigue dès le début. Il est beau, mystérieux, a un regard ténébreux et quelque chose en lui éveille sa curiosité. Mais Patch, qui doit conserver sa part de mystère, assomme la pauvre Nora de blague stupide et n’accepte jamais de parler de lui. Mais il est beau, alors la jeune femme s’accroche et tente par tous les moyens, en plus de ses cours, de le percer à jour. Ah ! J’oubliais, Nora va souvent faire la fête, ou aux bars, mais c’est une première de la classe. Quelle rebelle ! Et aussi, elle a les cheveux frisés. Ce détail, je n’ai pas pu l’oublier tant l’auteure le répète à longueur de pages. Et Patch aime ses cheveux bouclés, on ne l’oublie pas, ça aussi… Autour de cette histoire capillaire, Nora est entouré de faits étranges. Oui, quand elle n’est pas dans un bar, ou dans sa chambre, ou en train de subir une surchauffe de cerveau au sujet de Patch, elle l’enquête sur les nouveaux du lycée, en lien, peut-être, avec un meurtre. Et pendant ce temps, outre le surnom que lui donne Patch, « mon ange », toujours pas un être ailé à l’horizon. Juste la tignasse fournie de Nora, encore une fois. Les deux adolescents se tournent autour, ils flirtent et se repoussent. Et à la fin, vite-fait bien fait, on découvre qui harcelait véritablement Nora, Patch sauve la situation (il est beau c’est normal), et on apprend enfin qu’il est en réalité un ange déchu, que le méchant était un Néphilim  et tout se finit bien. D’accord, il m’a semblé avoir vu quelques mots concernant un certain livre d’Hénoch, mais l’auteure l’aborde si peu…

Bref, j’ai eu l’impression de lire une banale petite enquête d’adolescents qui, ça saute aux yeux, ressemblent beaucoup aux personnages de Twilight. Remplacez les vampires par les anges et voilà, terminé pour l’effort. Ce roman ne possède aucune profondeur et l’idée d’une guerre entres anges déchus et les anges du Paradis est totalement bâclée. A se demander si les anges n’étaient pas qu’un simple prétexte pour attirer les lecteurs. Arrière donc ceux qui aiment les créatures angéliques !

Bref, un livre brouillon et sans aucun intérêt.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire