-->

lundi 17 août 2015

INSATIABLE

INSATIABLE - MEG CABOT - NOTE : 3,5/5

Edition : Blackmoon
Fantastique, Romance




"Vous avez marre des vampires ? Meena Harper aussi. Il faut dire que le paranormal, ça la connait. La preuve : elle peut tout vous dire de votre mort prochaine. Mais dès que ça la concerne, Meena ne voit rien venir. Du coup, elle ne pouvait imaginer :
-qu'elle allait rencontrer un beau brun ténébreux
-qu'elle tomberait bêtement amoureuse
-que ce serait un prince au côté légèrement obscur
-que l'heureux élu serait déjà mort.
Pourtant, Meena finirait bien sa vie avec lui.
Bref, voici venue l'heure fatale... de prendre son destin en main. Mais Meena en a-t-elle les moyens ? "


Remake librement inspiré du Dracula de Bram Stocker, Insatiable raconte l’histoire moderne de la célèbre relation entre Wilhelmina et Dracula, le comte de Transylvanie… vampire. Meena et Lucien Antonescu, comme ils se nomment désormais dans ce roman.
Mais cette fois-ci, pas question de château aux Carpates et de voyage à Londres, Meena habite à Manhattan et travaille en tant que dialoguiste pour la série télévisée Insatiable. Sa vie s’avère plutôt tranquille dans l’ensemble, sauf lorsqu’elle se dispute avec sa collègue Shoshona, quand les patrons du feuilleton décident d’ajouter des personnages vampires pour ramener de l’audience sur le chaîne. Un vrai désastre pour Meena, qui était loin de s’imaginer que les suceurs de sang ne s’inviteraient pas uniquement dans son travail… mais aussi dans sa vie.

 Sauvée d’une étrange attaque de chauves-souris près d’une cathédrale en ruine, son mystérieux bienfaiteur s’avère être le fils du premier Dracula, Lucien Dracula ou Antonescu, pour plus de discrétion. Lequel s’est rendu à New-York  pour interroger son demi-frère Dimitri sur les meurtres violents qui terrorisent la ville.

Et comme-ci tout ce petit monde ne suffisait pas, voilà qu’Alaric Wulf, Garde la Palatine (société secrète et ancienne qui éradique les créatures de la nuit) profite de la venue du Prince des Ténèbres aux États-Unis enfin de l’éradiquer une fois pour toute. Mais c’était sans compter le don de Meena, qui peut prédire la mort des gens… et donc la sienne, de mort.

Cocktail d’action, de romance et de complots, Insatiable  est un livre qui se laisse lire à toute vitesse tant on est curieux de savoir qu’est-ce qui peut bien se tramer pour que vampires, chasseurs et jeune femme au don extralucide soient réunis à Manhattan. L’histoire, bien que prévisible quand à la survie des personnages, s’avère toutefois surprenante !

L’auteure a fait des recherches et cela se voit clairement. De plus, même si cette nouvelle version se déroule à notre époque, elle mêle intelligemment des vieilles légendes et saints de l’époque Médiévale. Meena étant parfois la princesse que doit sauver Saint George (alias Alaric), du dragon (alias Lucien), ou bien Jeanne d’Arc dans son rôle de « voyante » capable de sauver les gens avant que leur dernière heure n’arrive. Qui-plus-est, Lucien dont le nom Dracula siginifie dragon, se change réellement en cette bête fantastique pour le final ! Et, si cela aurait eu de quoi nous étonner, il n’en est rien ! Au contraire, ça colle parfaitement avec cet univers sombre et gothique.

La plume de Meg Cabot, sans être d’une extrême richesse, est agréable et nous fait autant rire que redouter le pire ! On réagit à ses réflexions sur le prix de la jeunesse et de quoi serait capable le monde pour la conserver.


Un vrai régale qui nous rend Insatiable jusqu’à la fin !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire