-->

dimanche 19 juillet 2015

Un jeu Interdit

UN JEU INTERDIT - L.J SMITH - NOTE : 2/5

Edition : Michel Lafon
Fantastique, Romance, Jeunesse


"Jenny a toujours mené une vie de rêve : des parents aimants, plein d'amis, et l'opportunité de faire tout ce qu'elle veut. Afin d'organiser la fête d'anniversaire la plus éblouissante de l'année, elle décide de préparer pour ses invités une aventure dont ils se souviendront. Au nouveau magasin du quartier, l'énigmatique vendeur aux yeux bleus la dirige immédiatement vers "le Jeu", une expérience unique... Alors qu'elle construit le plateau avec ses camarades, Jenny comprend, trop tard, les véritables règles de ce jeu. Ils vont devoir franchir une par une les pièces d'une maison maléfique, affrontant au cours de ce voyage infernal leurs pires cauchemars. S'ils n'y parviennent pas avant l'aube, ils resteront emprisonnés dans la maison pour toujours."

Trois tomes réunis en livre de plus de 600 pages, Un jeu interdit est un roman qui m'a déçu par son manque total d'originalité.

De cette auteure, Lisa Jane-Smith, j'avais assez bien apprécié Journal d'un Vampire pendant mon adolescence, même si j'admets que beaucoup des personnages de ce livre, (comme de la série aussi), resteront un peu clichés. Hélas, je me suis rendue compte avec Un jeu interdit que cet aspect stéréotypé colle beaucoup au style de cette auteure.

L’héroïne, Jenny, est la fille parfaite et populaire, la blonde du lycée que personne ne peut ignorer et, dont la vie si parfaite, ne peut que la satisfaire. Mais à être trop idéale, on arrive difficilement à s'identifier à son personnage de nunuche remplie de bon sentiments. Sa personnalité s'avère sans profondeur, ses réactions sont trop prévisibles, nous ennuyant souvent tant elle fait preuve de bonté même dans les moments où elle devrait ouvrir les yeux et se rebeller. Et, lorsqu'enfin elle parvient à  montrer qu'elle a un peu de cran, elle m'a aussitôt rappeler le personnage d'Elena dans Journal d'un Vampire...

Les autres personnages ne sont pas différents de Jenny, ne nous surprenant pas une seconde. On a là la petite bande d'amis cool, parfaite, soudée et une fois de plus, peu réaliste. L'enchaînement de beaucoup d'action a fait oublier à l'auteure de détailler plus ses personnages pour les rendre vivants et attachants. Même le méchant, Julian, est trop caricatural pour être crédible. J'ai eu beaucoup de mal à le cerner tant il changeait de comportement, prouvant une fois de plus que L.J Smith ne s'est pas beaucoup attardée sur sa personnalité.

Sinon en elle-même, cette histoire de jeu avec ses règles effrayantes était une très bonne idée qui m'a séduite dès le résumé. Mais tout arrive trop vite, on se doute bien avant de comment va se dérouler la suite. Les cauchemars de l’héroïne et de ses amis sont parfois convaincants, parfois décevants... Et le triangle amoureux, si je peux dire, est pas du tout crédible ! A la place de Jenny, jamais je n'aurais pu éprouver de sentiments pour Julian tellement il est pathétique et cruel (il parle vraiment trop lol).

Dommage cela dit, car on ressent de la recherche notamment pour l'utilisation des runes et de certains contes très méconnus. En bref, Un jeu interdit se laisse lire, la plume de l'auteure étant quand même agréable et fluide, mais sans nous surprendre. 







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire