-->

lundi 22 juin 2015

MORTELS PETITS SECRETS

MORTELS PETITS SECRETS - LAURIE FARIA STOLARZ - NOTE : 2,5/5

Edition : Albin Michel Wiz
Fantastique, Thriller, Jeunesse

"Camélia échappe de peu à un accident de voiture : elle est sauvée par Ben, un mystérieux garçon qui disparaît avant qu'elle ait pu le remercier. Depuis, Camélia ne cesse de penser à lui, et à l'étrange sensation ressentie quand il l'a touchée. Pourtant, lorsqu'elle le revoit au lycée, Ben l'évite. La rumeur dit qu'il aurait tué son ex-petite amie. De son côté, Camélia reçoit des lettres des lettres de menaces. Pourquoi ne peut-elle pas résister à son attirance pour Ben ? Peut-elle vraiment lui faire confiance ? "

Si le résumé présent sur les sites comme la Fnac ou Amazone est plutôt bien fourni, rappelons que sur la quatrième de couverture, on ne trouve que cette phrase "à la seconde où Ben touche Camélia, elle sait qu'il cache quelque chose". Plutôt bref... Pourtant, il avait su susciter mon intérêt,
j'espérai une histoire tout aussi mystérieuse et prometteuse que le laissait sous entendre cette phrase... Hélas, je n'en garderais qu'un avis très mitigé.

J'ai pour habitude de ne pas trop apprécier les récits écrits au présent, je trouve ça un peu déstabilisant. Qui-plus-est, l'histoire est raconté par Camélia et, l'écriture de l'auteure, très simpliste, ne s’avérera pas d'une grande prouesse littéraire... C'est tout de même fluide, cela dit, surtout lorsqu'on alterne entre le quotidien de Camélia et celui du criminel.

On a donc Camélia, l’héroïne vraiment platonique, lisse, qui m'a laissée de marbre. Une pincée de caractère, un soupçon de beauté, saupoudré le tout d'un peu d'intelligence, laissez mijoter les trois quarts du livre et vous obtiendrez sa personnalité. Son personnage manque de profondeur, tout comme les autres, d'ailleurs...
Ben est, par excellence, le cliché même du criminel trop beau... trop mystérieux... et trop beau pour être un assassin ! Camélia le sait, le sent, un garçon à l'allure d'un bad boy n'est pas forcément mauvais, quoi ! Quelle sens de la déduction...

Mais pour ajouter un peu de rebond à son histoire (qui en a bien besoin), l'auteure a inclus quelques phénomènes paranormaux, Ben devinant l'avenir des gens en les touchant. Cela aurait pu être crédible si son pouvoir avait été un peu plus expliqué, détaillé. On apprend tout trop vite pour se rendre compte finalement qu'on ne sait rien ! 

S'ajoute à ça (donc peu), une petite touche policière, un inconnu observant et traquant Camélia dès l'arrivée de Ben au lycée... Naturellement, tout le monde soupçonne ce dernier puisque son passé n'est pas tout à fait clair... pauvre petit. Une fois de plus, cela aurait pu fonctionner si l'auteure avait plus épaissi son roman et qu'elle avait pris le temps de nous perdre entre plusieurs coupables. Hélas, on devine très vite que le harceleur n'est autre que Matt, l'ex petit ami de Camélia qui ne se remet pas de leur rupture.

Le tout se déroulant soit au lycée, soit dans la maison de l’héroïne, rajoutant l'impression de faire du surplace du début jusqu'à la fin. Au fond, ce livre possédait un réel potentiel, même si l'histoire ne concernait que des lycéens. Mais justement, pour nous faire oublier qu'ils étaient trop jeunes et peu mâtures (et inintéressants lol), il aurait fallu développer l'aspect fantastique et policier. 

La fin bâclée, rapide et sans surprise, confirme ce manque de travail, la superficialité de ce roman. Mortels petits Secrets se fera très vite oublier. Dernier petit détail et je m'arrête avec ma critique, la scène du début, avec Ben qui sauve Camélia juste au bon moment m'a rappelé un autre livre... très connu. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire