-->

mardi 30 juin 2015

Monstres Academy

MONSTRES ACADEMY - Réal : DAN SCANLON - NOTE : 3,5/5


"Même quand il n'était qu'un tout petit monstre, Bob Razowski rêvait déjà de devenir une Terreur. Aujourd'hui, il est enfin en première année à  la prestigieuse université Monstres Academy, où sont formées les meilleurs Terreurs. Son plan de carrière bien préparé est pourtant menacé par sa rencontre avec James P.Sullivan, dit Sulli, un vrai crack qui a un don naturel pour Terrifier. Aveuglés par leur désir de se prouver l'un à l'autre qu'ils sont imbattables, tous deux finissent par se faire renvoyer de l'université. Pire encore : ils se rendent compte que s'ils veulent que les choses aient une chance de rentrer dans l'ordre, ils vont devoir travailler ensemble, et avec un petit groupe de monstres bizarres et mal assorti..."

Les préquels étant toujours à la mode, c'est au tour de Monstre & Cie d'avoir le sien ! Cette fois-ci, plus question d'enjeux professionnels, d'usine où de pression pour sauver un enfant, mais retour à l'Université pour Bob et Sulli :


Bob, malgré son apparence pas vraiment effrayante, donne tout ce qu'il peut pour réussir les examens du programme Terreur, la théorie n'ayant aucune secret pour lui. A l'inverse, Sulli mise tout sur sa tête de monstre pour réussir son année et tente surtout de se créer une place parmi la fraternité la plus populaire de l'université. Adieu donc l'amitié entre les deux héros, ils ne se correspondent pas du tout et s'affrontent tout le début du film. C'est un peu dommage, sachant que j'appréciais beaucoup leur complicité, mais il fallait bien raconter quelque chose sur leur jeunesse !

Comme toujours, Disney et Pixar nous livre un travail soigné et esthétiquement impeccable. On y retrouve aussi la touche d'humour propre au premier Monstre & Cie, ainsi que la panoplie de monstres tous différent les uns des autres. Toutefois, ce second opus est pour moi le moins réussi.

Techniquement, j'adresserai ce film en premier pour les enfants, les gags n'étant pas assez recherchés pour faire rire tout le temps les adultes. On se doute assez vite de comment va se dérouler l'histoire, entre trois phases distinctes pour l'amitié future de Bob et Sulli : ils ne s'aiment pas, puis se forcent à s'entraider et finalement deviennent amis. 

Cela dit, j'ai quand même était surprise quand, pensant qu'ils allaient tout réussir après une succession d'échec, on se rend compte que Sulli a triché par peur que Bob ne soit pas capable d'effrayer le moindre enfant pendant un concours de Terreur. Je m'attendais à ce que ce soit un scénario plus facile et donc, j'ai été agréablement surprise que la fin se termine ainsi. Bob est celui qui enseigne, mais ne c'est pas mettre en pratique et, Sulli, incapable de plonger son nez dans un bouquin, apprend tout de son ami qui lui redonne confiance en soi. On apprend comment ils ont pu intégrer l'usine même en étant renvoyé de l'Université et, naturellement, tout se finit bien.

Même si le film est pour un public assez jeune, je l'ai quand même apprécié ! Les blagues destinées à se moquer plus ou moins des universités en général étaient sympas et m'ont faites sourire.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire