-->

samedi 13 juin 2015

LE MONDE FANTASTIQUE D'OZ

LE MONDE FANTASTIQUE D'OZ - Réal : SAM RAIMI - NOTE : 2,5/5



"Lorsque Oscar Diggs, un petit magicien de cirque sans envergure à la moralité douteuse, est emporté à bord de sa montgolfière depuis le Kansas poussiéreux jusqu'à l'extravagant Pays d'Oz, il y voit la chance de sa vie. Tout semble tellement possible dans cet endroit stupéfiant composé de paysages luxuriants, de peuples étonnants et de créatures singulières ! Même la fortune et la gloire ! Celles-ci semblent d'autant plus simples à acquérir qu'il peut facilement se faire passer pour le grand magicien dont tout le monde espère la venue. Seules les trois sorcières, Théodora, Evanora et Glinda semblent réellement douter de ses compétences... Grâce à ses talents d'illusionniste, à son ingéniosité et à une touche de sorcellerie, Oscar va très vite se retrouver impliqué malgré lui dans les problèmes qu'affrontent Oz et ses habitants. Qui sait désormais si un destin hors du commun ne l'attend pas au bout de la route ? "

Ayant lu le célèbre livre, je savais d'avance que cette adaptation serait totalement différente. Ici, le Magicien d'Oz est au centre de l'histoire, un arnaqueur sans scrupule qui ne pense qu'à lui-même. Cette vision de ce personnage m'a convaincu pendant les vingt premières minutes, tournées en noir et blanc, où l'on découvre ensuite le monde coloré d'Oz.

Puis au fil du temps, mon intérêt pour ce film n'a fait que chuter. On a là des personnages très fades et parfois... stupides : une sorcière tellement gentille et niaise que cela en devient navrant, une autre méchante jolie, sarcastique, mais tellement caricaturale qu'on peine à l'écouter dans ses plans machiavéliques, puis, la pire !

La pauvre sorcière avec un fond mauvais, mais qui tente pourtant de faire le bien. Et évidemment, Oz la trahie (plus ou moins), ce qui la transforme grosso-modo en bouffon vert (spider-man au secours ! ). Plus sérieusement... que... qui... enfin qui a pu lui faire un maquillage aussi grotesque ?? Sans parler de la prestation de Mila Kunis, qui ne cesse d'ouvrir ses grands yeux en battant des cils, tout en déroulant lentement sa longue crinière, d'un geste sensuel, ses doigts glissants dans ses cheveux... Stop !

Comment ont-ils pu garder cette scène ? Sait-elle faire autre chose que charmer (si on appelle ça du charme), puis rire la bouche grand ouverte (on se demande comment elle a pu réussir avec tout ce latex vert sur son visage) et lancer des boules de feu ? Le singe volant et la petite fille de porcelaine, des personnages de synthèses, semblaient plus convaincants qu'eux ! 
Un désastre donc pour les personnages principaux.

Les effets spéciaux sont relativement bien fait, même si on pourra regretter comme... un effet "collage". Je ne suis pas experte dans la conception des fonds verts et des rajouts d'images ensuite, mais on a vraiment l'impression que les acteurs ont été écrasés sur les paysages. Paysages qui, parfois, ressemblaient un peu aux graphismes des jeux vidéos.

En bref, un film sympa, surtout pour la fin que j'ai trouvé drôle et ingénieuse, mais une seule fois suffira. 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire