-->

mardi 16 juin 2015

Le Journal Intime de Ellen Rimbauer

LE JOURNAL INTIME DE ELLEN RIMBAUER - NOTE : 4/5

Edition : Albin Michel
Horreur, Fantastique

""Durant l'été 1998, au cours d'une vente aux enchères, j'ai acquis un journal intime cadenassé et recouvert de poussière, persuadée que ces écrits appartenaient à Elle Rimbauer. Au début du XXe siècle, John et Ellen Rimbauer faisaient partie de l'élite de la haute société de Seattle. Le couple fit construire une gigantesque résidence sur les hauteurs de Spring Street. Baptisé par la suite "Rose Red (Rose Rouge), cet édifice a été l'objet de nombreuses controverses. En effet, sur une période de quarante et une années, au moins vingt-six personnes ont soit perdu la vie, soit disparu mystérieusement entre ses murs. Le journal intime d'Ellen Rimbauer, dont je vous propose des extraits, m'a conduite à faire certaines découvertes, qui m'ont poussée à organiser une expédition. Dans peu de temps, je serai à la tête d'une équipe d'experts en phénomènes paranormaux, au coeur de la propriété des Rimbauer, afin de sortir cette gigantesque force psychique qu'est Rose Red de sa torpeur. J'espère ainsi venir à bout de certains mystères que mon mentor, Max Burnstheim, n'a pu résoudre avant sa disparition à Rose Red en 1970. Au nom de la science, je continue ma poursuite de la vérité sur Rose Red ; advienne que pourra." Dr Joyce Reardon, Département des Phénomènes paranormaux Université de Beaumont Seattle, Etat de Washington, USA "

Avant la question de vérité ou pas, parlons des personnages : 

Ellen, au tout début, est une fille plutôt naïve, innocente, qui n'a pas encore découvert la vie et place tout ses espoirs de bonheur dans son futur mari : John Rimbauer. Ce dernier, homme richissime, fière et ambitieux, lance la construction d'une gigantesque et imposante maison, Rose Red.

La construction étant longue, le jeune couple (bien que John soit bien plus âgé que sa femme) part en voyage de noce à la découverte du monde, en quête d'objets qui orneraient leur fantastique et grande demeure. Si Ellen ne pouvait s'empêcher de craindre ce mariage pour elle ne sait quelle raison, ses angoisses malheureusement se confirment bien assez vite. Tout au long de leur périple, John se révèle être un homme odieux, profiteur, qui lui fait perdre très vite sa virginité sans ressentir une once de sentiment : c'est un coureur de jupons qui ne se contentera pas de la compagnie de sa femme. On ressent très vite de la peine pour Ellen, surtout lorsqu'elle est retenue enfermée dans sa cabine pendant la croisière. John, quant à lui, est méprisable par sa façon de la traiter comme un vulgaire objet qui ne lui servira qu'à assurer sa descendance. De temps en temps, Ellen parviendra à prendre le dessus sur lui, mais leur relation ne sera jamais sincère. Après avoir attrapé une MST à cause des infidélités de son mari, Ellen aura des difficultés à s'en remettre, à concevoir un enfant, et ce ne sera que grâce à l'aide d'une servante noire qu'elle retrouvera l'envie de se battre.... Jusqu'à son affrontement avec Rose Red.

Le mystère de Rose Red 

L'ambiance sombre et angoissante de cette maison m'a fait frissonner plus d'une fois ! Parfois, je craignais de sortir d'une pièce par peur que ma propre maison devienne vivante ! (si je vous jure !) Mystères, magie, vengeance, on suit avec fébrilité les périples d'Ellen en craignant de plus en plus pour sa vie. La demeure devient un personnage à part entière, qui suit ses propres règles et mène les personnages comme elle l'entend. Et les phénomènes paranormaux nous donnent vraiment la chaire de poule ! 

John continue d'être un personnage antipathique et répugnant, mais perd heureusement son pouvoir de manipulation sur Ellen. Celle-ci, qui a gagné en maturité, ne se laisse plus dominer par son mari... mais par la maison. On est  à cran jusqu'au bout, coincée aussi dans cette demeure asphyxiante qui semble vouloir conserver les gens à tout jamais !

Vrai ou pas ?

Quelle a été ma déception en découvrant que ce livre était un préambule à la série télévisée de Stephen King, Rose Red. J'ai adoré ce roman, ne décrochant pas une seconde tellement j'étais avide de savoir la suite ! Une réussit digne de Stephen King, tant que j'y ai vraiment cru à toute cette histoire !  


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire