-->

mardi 26 mai 2015

Percy Jackson : La mer des monstres

PERCY JACKON : LA MER DES MONSTRES - RICK RIORDAN - 3,5 / 5

Edition Albin Michel Wiz
Fantasy

"Être le fils de Poséidon, un honneur ou une cruelle plaisanterie ?

Lorsqu'une simple partie de foot se change en bataille contre un gang de cannibales géants, Percy le demi-
dieu a un terrible pressentiment...
Comme le lui annonçaient ses étranges cauchemars, les frontières magiques qui protègent la Colonie des Sang-Mêlé sont empoissonnées. Pour sauver leur domaine, Percy et ses amis devront parcourir la mer des Monstres, qui porte bien son nom. "

Seconde aventure pour Percy et ses amis, qui est encore bien meilleure que le premier tome. Cette fois-ci, l'auteur inclut un nouveau personnage important mais non moins gênant dans la vie du jeune héros : un cyclope. Son demi-frère, pour être précise. C'est l'occasion, pour le fils oublié dès la naissance par Poséidon,
de découvrir que son père semblait prendre plus soin de son frère que de lui. Jalousie, tension, Percy se sent délaissé. Les sentiments sont assez bien développés, même s'il manque une certaine... profondeur sentimentale parfois, on se doute un peu trop facilement des réactions. Cela dit, l'action est toujours première sur les sentiments, ces livres étant d'abord des divertissements jeunesse. 

Après avoir mis en place la plupart des dieux et leurs "passés" dans le premier tome, Rick Riordan développe une légende célèbre dans cette suite : la Toison d'Or. Clarisse, fille odieuse d'Arès, se doit de la retrouver pour sauver l'arbre de Thalia empoisonné qui maintient la sécurité autour du camp. 

Les plans de Luke commencent également à s'éclaircir, le père de ce dernier, Hermès, entrant dans la vie de Percy pour lui demander de découvrir la tactique de son fils. La personnalité de Luke, alors simple traître, s'avère plus complexe que ce que l'ont pensait, et ce pour notre grand plaisir. Il est d'ailleurs au même titre que Percy mon personnage préféré, mais aussi important que lui. Loin d'être un méchant seulement motivé par ses propres désirs, il soulève des interrogations gênantes sur les dieux : pourquoi leur obéir alors qu'ils les ont abandonnés ? Qu'est-ce que Cronos, qu'il compte réveiller dans l'intention de détruire les dieux, aurait fait de mal sinon tenter de supprimer des êtres égoïstes ? Entre traître, qui est le plus terrible ? Il rêve de renverser les parents indignes et de prendre leur place dans l'Olympe, créer un nouvelle ère de dieux. Et, même Annabeth qui ne cautionne pas ses agissements, a dû mal à lui en tenir rigueur à cause de ses sentiments : mélange d'amour, de fraternité et de loyauté. De quoi compliquer la situation et donner plus de piments à la lecture. 

En plus de la Toison d'Or, beaucoup de mythes sont revisités, comme la fameuse Mer des Monstres avec Circé la magicienne qui change les hommes en cochons... Ah non ! Modification, cette fois-ci, ils deviennent de mignons cochons dindes. Humour toujours au rendez-vous même dans les situations les plus périlleuses. On retrouve également Scylla, monstre marin, ou Polyphème, le célèbre Cyclope. Toute une panoplie de créatures qui rythment à merveille l'histoire.

Une fois de plus, le finale nous fait rager ! Thalia, alors arbre, retrouve sa véritable forme grâce à la Toison d'Or : demi-dieu de Zeus. Ainsi la prophétie annonçant qu'un des enfants des trois grand dieux sèmerait le chaos à l'âge de 16 ans ne concerne plus Percy uniquement... 

Une lecture vraiment agréable, prenante, addictive. Qu'une chose à faire, lire la suite. 













Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire