-->

lundi 11 mai 2015

Les Âmes Brûlées

LES ÂMES BRÛLÉES - ANDREW DAVIDSON - NOTE 5/5



Éditeur Plon

Romance, Historique 

ISBN : 9782298028119

Prix : 14

"Que feriez-vous si vous vous réveilliez sur un lit d'hôpital, le corps brûlé et couvert de cicatrices? Il ne vous resterait qu'à attendre la mort. A moins qu'un ange passe votre porte... C'est le destin hors norme du héros des Âmes brûlées. L'accident terrible qui le met sur la voie mystique de sa rédemption. Et le début d'une aventure hallucinante, du Moyen Âge à nos jours, de l'enfer à l'amour."





Comme toujours, il faut un élément dirons-nous, attractif, pour nous pousser à acheter un livre. Et ce qui m’a vraiment tapée dans l’œil, c’est l’illustration de la couverture. Sensuelle, magnifique avec ce dos de femme tatoué et ce cœur enflammé… Les flammes, c’est ce qui définit pratiquement toute l’histoire de ce roman.
Le personnage principal, dont on ne sait jamais le nom, est accro à la drogue et acteur de films pornographiques. Il mène une vie peu idéale, où la seule matière qu’il maîtrise est celle des femmes. Malgré son « métier », l’auteur définit son personnage comme quelqu’un d’intelligent, réfléchi et sensible.


Mais, comme si la vie ne l’avait suffisamment pas amoché tout au long de son enfance, le jeune homme se précipite dans un ravin en croyant avoir vu une nuée de flèches en feu foncer vers lui. Résultat : la voiture prend feu, le brûlant aux troisièmes degrés sur presque toute la totalité du corps. Coup de chance (si on peut dire) le véhicule termine sa course dans la rivière et le sauve de la mort, bien qu’au début, on se doute que la mort aurait été une délivrance pour lui.

Défiguré, méconnaissable, il est admis dans le service des grands brûlés et ne souhaite plus qu’une chose : mettre fin à ses souffrances autant physiques que psychiques. Lui qui comptait toujours sur sa beauté pour vivre, avançait dans ses projets professionnels, être quelqu’un, se compare désormais à un monstre de chaires informes. Sa douleur, ses sentiments sont si bien décris que l’on en ressent vraiment de la peine. Le pire étant pour lui d’avoir perdu ce qui lui permettait de travailler: son pénis. Devenu inutile et effrayant, la mort semble être sa dernière alternative jusqu’à ce qu’une certaine inconnue ne se présente à lui.

Marianne Engel, patiente régulière du service psychiatrique, lui rend visite et lui apporte de temps à autres des petites statuettes en argile faites de sa propre main. Intrigué, notre personnage principal se prend vite d’affection pour elle (tout comme pour le personnel de l’hôpital) et la laisse même lui compter une histoire. Leur histoire à tout les deux.

Spoils - Au fil de notre lecture, on comprend avec stupéfaction que ces deux là ce sont connus il y a plus de 700 ans ! À l’époque jeune nonne, Marianne aurait quitté sa vie de sœur pour vivre son amour avec lui, alors mercenaire. Le soignant dans son couvent avant de partir avec lui, elle ne lui fera réchapper à la mort qu’un court lapse de temps, jusqu’à ce que les chefs du jeune homme ne le trouvent, ne le traitent de déserteur et ne le brûlent. Curieuse coïncidence avec son état actuel de grand brûlé… - Spoils


Ce récit d’amoureux à jamais liés à travers les époques et tout simplement passionnant ! L’auteur nous fait vivre tant d’émotions à travers ses personnages, c’est si bien ficelé, si bien approfondi que l’on doute un instant que ce soit seulement son premier roman ! Un vrai travail de recherches a été effectué pour les premiers pages, qui décrivent les différents examens et opérations qu’il subit pour parvenir au moins à rendre sa situation plus supportable (chirurgie d’urgence, réparatrice et/ou esthétique). On en grimace de douleur pour lui ! Entre-temps, Marianne nous raconte sa belle et fantastique histoire, nous plongeant parfois dans le Moyen-âge, ou des comtes dédiés à la puissance de l’amour.

Tout simplement magnifique, ce livre est mon coup de cœur ! Ah limite une petite larme pour la fin...




Votre Chroniqueuse :




6 commentaires:

  1. Tu me l'as fait acheter ce livre, faut vraiment que je le lise !! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui c'est vrai ! Je crois que ma critique sur fb t'avais plu, si je me souviens bien ^^ un coup de coeur pour moi ce livre ! *_* peut être que toi t'auras pas le même avis cela dit ^^

      Supprimer
  2. Réponses
    1. En effet ^^ Le livre a un style assez particulier, mais j'ai adoré :)

      Supprimer