-->

jeudi 14 mai 2015

Hunger Games/Divergent : Succès Expliqué


Les filles Superwoman des dystopies sont les stars de nos écrans : pourquoi ?  

La règle d'or, tu suivras 

  Revenons en tout premier sur la base du succès d'un livre adapté au cinéma : la fidélité aux livres. Nombreuses sont les réussites, et les fiascos qui ne tiennent qu'à cette règle. Certes les lecteurs ne sont pas les seuls à se laisser tenter par un film tiré d'une oeuvre littéraire, mais les plus fidèles au rendez-vous en salles sont quand même les adeptes des livres (pas pour rien que les meilleures succès littéraires se retrouvent souvent sur nos écrans). 
   Moi-même, j'admets vouloir aller vérifier si l'histoire sera aussi bien que dans le livre, les acteurs similaires, les erreurs, ce qui ne correspond pas, etc... Et on pourra citer beaucoup d'exemples qui confirment cette règle : le Seigneur des Anneaux, Harry Potter, Twilight et plus récemment Hunger Games  et Divergent dans la catégorie des productions qui cartonnent.  Pour les échecs, les très regrettés Percy Jackson avec ses deux volets qui n'ont su plaire aux fans à cause de la trop grande différence avec la sage de Rick Riordan. L'oeuvre de Christopher Paolini, Eragon, aura subi le même sort, réduisant le livre à un scénario trop léger, banal, sans possibilités de créer un véritable engouement. On n'y a cru, on l'a vu, on n'y est plus revenu (ah ah trop fort moi :p). 
 L' adaptation cinématographique se doit au moins de contenter les fans des livres pour garantir une partie de son succès. 

Une fille forte, tu seras

   Hunger Games et Divergent étant fidèles aux livres, on nous présente un nouveau genre d’héroïne  (pas tant que ça lorsqu'on songe à la série de Buffy contre les vampires) : celui de l'adolescente puissante qui gère une situation dépassant de loin les capacités normales d'une jeune fille. Mais c'est bel et bien ce qui plaît : Katniss assure avec son arc en vraie chasseresse et Tris nous la rejoue Tomb Raider avec sa maîtrise des armes. Exit les petites minettes trop fragiles comme Bella, on veut une fille plus mûre que les adultes eux-mêmes, réfléchie, maligne et combative (quitte à nous donner un personnage trop "parfait" pour être réaliste). On pourrait même parler d'une petite vague féministe en constatant que les hommes sont quelque peu relayés au second plan (sauf pour la romance : elles ont bien besoin de souffler aussi ces pauvres filles et Peeta et Quatre sont justement là).  


Un univers futuriste, tu créeras 

   En songeant aussi au film Le Labyrinthe, on retrouve cet univers où tout ses héros se perdent dans un monde futuriste, dont l'ambiance ressemble beaucoup à celle des jeux vidéos. Violence à peine maîtrisée, scènes d'actions parfaitement orchestrées ; une pression comparable au joueur qui croise les doigts pour terminer sa partie. 
   Après tout, Katnisse et Tris jouent leurs vies et ce non sans peur pour parvenir à combattre ceux qui gâchent leurs existences et celle de leurs proches. Elles deviennent alors, en premier pour Katniss, un symbole de rébellion, de quoi séduire les adolescents ! Ainsi que les adultes grâce à leur personnalités approfondies et non gamines. L'environnement où elles gravitent ajoute à tout ça un sentiment d'insécurité, d'insurrection ; combine parfaite pour nous donner envie d'en voir davantage ! Ah ils savent nous rendre accro n'est-ce pas...

   Pour le moment, le succès est encore assuré pour de longues années, mais qui sait si les femmes fortes ne lasseront pas spectateurs comme lecteurs plus tard... 




   




2 commentaires:

  1. Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi sur ce post...
    Prenons rien que ton exemple du Labyrinthe : succès garanti également (même si le film dépasse les attentes du livre) et pourtant, le protagoniste, confronté exactement aux mêmes genres de situation que Katniss et Tris, est un adolescent. Un gars.
    Les gens ne veulent pas forcément des femmes fortes (même si j'avoue que moi, ça me plaît, peut-être mon côté féministe... :p ^^ ) mais bien des histoires prenantes et rebondissantes.
    L'intérêt de la dystopie, c'est justement ce monde chaotique dans lequel évolue les personnages. Rien qu'à voir : Mad Max est en quelque sorte une dystopie en puissance, et pourtant, ce n'est pas à l'image de Hunger Games et Divergente.
    En fait, je pense surtout que personne ne s'attendait au succès florissant de Hunger Games (et encore, il a fait succès surtout lors de l'adaptation ciné ; auparavant, plutôt passé inaperçu en France), et les autres séries ont un peu surfé sur la vague de ce succès.
    C'est ce qui arrive constamment : regarde les bit-lit qui se sont enchaîné suite au succès de Twilight. On a réadapté l'univers pour que ce soit plus sexy, et on y a greffé des vampires et des loups-garou jusqu'à l'indigestion.

    Encore une fois, j'aimerais aussi nuancer ce que tu penses d'Eragon (je sais je sais, hors sujet). Pour ma part, j'ai absolument détesté le bouquin, mais trouvé l'adaptation ciné plus intéressante. C'est vrai qu'elle a été plus légère, mais le livre, je l'ai juste trouvé indigeste et mal écrit...

    Enfin bref, pour revenir sur les succès de HG et Divergente, je pense que c'est dans l'ère du temps. En librairie, il n'y a plus que ça pour les ados. Parce que c'est ce que les ados nous demandent. Ils veulent des romans à leur image, qui puissent leur montrer qu'un ado aussi à son mot à dire, qu'il peut être fort et refaire le monde. Et ils aiment à s'identifier à eux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attention, bien sûr, je sais que cela ne s'adresse pas rien qu'aux personnages féminins la dystopie, mais on discutait avec une amie du succès de ses deux sagas qui se ressemblent, et ça m'a semblé être un bon sujet !

      Oui c'est bien pour ça que je dis que les personnages adolescentes et rebelles qu'incarnent Katniss et Tris plaisent aux ados ^^

      Ah... ça je crois que c'est une question de goût ^^pour moi c'est l'inverse, en regardant Eragon, cela a été un véritable massacre du livre :( acteurs fades, qui suivent leur scripte bêtement.

      Oui bien sûr, mais comme tout ces livres, comme tu dis, sont nombreux en librairie, je ne me suis attardée que sur ces deux là qui font la une ^^

      Supprimer