-->

jeudi 21 mai 2015

Hemlock : Tome 1

HEMLOCK - KATHLEEN PEACOCK - NOTE : 3.5/5

Éditeur : La Martinière Jeunesse 
Littérature Jeunesse


"Hemlock, c'est l'histoire d'une petite ville tranquille jusqu'à ce qu'une jeune fille prénommée Amy ne se fasse assassiner. Depuis, peur et suspicion alourdisse l'atmosphère d'Hemlock. Une rumeur prétendant qu'un grand loup-garou blanc rode et surtout, recherche une prochaine proie, termine de semer l'effroi dans la ville. 
Mackenzie,  la meilleure d'Amy, ne parvient pas à faire son deuil et décide de mener sa propre enquête. Son instinct la trompe-t-il en lui soufflant que la mort de son amie n'a pas livré tout ses secrets ?

Car dans cette ville, les apparences, trompeuses, cachent souvent d'inavouables secrets..."

Certes, ce résumé n'est pas le plus original que l'on puisse lire et j'avoue que c'est surtout la première de couverture qui m'a en premier attirée. 
 Cependant, c'est bien dommage que cette saga sur les loups-garous soit si peu connue, car c'est un vraie réussite ! Beaucoup d'autres livres du même genre sont injustement plus connus que celui-ci, et c'est bien dommage...

Hemlock est littéralement addictif ! Mackenzie, l'héroine, est loin d'être une adolescente fragile et dépendante des autres, quoiqu'un peu naïve. Son caractère n'est pas le plus agréable qui soit, j'ai eu un peu de mal au début à accrocher mais finalement, sa froideur est une qualité qui lui donne une certaine assurance (d'autres pourrons dire qu'elle est un peu énervante... les personnages comme les gens ne sont pas parfaits hein). Elle mène donc l'enquête avec l'aide de quelque-uns de ses amis, ajoutant une ambiance policière à ce livre fantastique. Les émotions sont très bien décrites, avec fluidité, on lit avec rapidité, avide de toujours en apprendre davantage. 

On y trouve aussi un triangle amoureux, mais contrairement à certains autres livres, cette relation inévitablement complexe ne vient pas alourdir l'histoire, au contraire elle rajoute du mystère et de la trahison pour nous perdre encore plus sur l'identité du coupable. C'est simple, on en vient à soupçonner même les plus proches amis de Mackenzie !

Un soupçon de violence qui donne assez de maturité à la lecture (on pas l'impression de lire un genre de Twilight seulement sur les loups-garous). 

Ici, le virus de lycanthropie est connu de tout le monde est sème la peur dans toute la société, créant des sortes de chasseurs radicaux, les Traqueurs. D'accord, le coup du garçon chasseur (Jason) et du "futur" petit-ami loup-garou (Kyle), ne nous étonne pas tant que ça. Mais peu importe, l'histoire intense et mystérieuse nous fait oublier certains clichés. Hemlock est loin d'être la petite ville tranquille !

Seul petit bémol, on pourra regretter le manque assez important de descriptions pour les personnages. Soit parce que l'auteur nous laisse le choix de nous les imaginer comme on le souhaite, soit une lacune... Cela dit, les sentiments bien décrits tendraient à croire pour la première solution.

Le finale, surprenant, nous étonne assez pour qu'on marque un temps d'arrêt. L'auteur a bien joué avec nous, comptant sur  nos sentiments pour nous perdre. 

Menace, violence, ambiance sombre, tout était au rendez-vous pour me plaire. 

Les loups-garous sont-ils dangereux ou plutôt à plaindre ? Telle est la question qu'on se pose et sans mal, on enchaîne vite sur le tome 2 ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire